Logo Koaci
 
 
 
GHANA: Les prêtres coutumiers se barricadent contre les inondations
 
:: ACTUALITÉ INFO NEWS GHANA::ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI AU GHANA:: INONDATIONS AU GHANA::

Les prêtres coutumiers et les féticheurs de Akyem, une localité de la région sud-est du Ghana, ont offert des rituels aux dieux de la rivière Birim afin d’apaiser leur colère. Cette cérémonie, à en croire les autochtones du milieu, est une réponse aux dieux qui ont laissé déborder les eaux de la rivière le weekend dernier emportant sur son passage plus de 500 maisons et rendu quelques 1.000 personnes des sans abris.

Les incessantes pluies qui arrosent le Ghana en cette saison pluvieuse et particulièrement la région de l’est du pays continuent de causer de graves dégâts dans le milieu. Le weekend dernier, la riviere de Birim à Akyem a laissé déborder ce qu’il avait de trop comme eau. Les conséquences sont énormes et ce cas particulier est devenu une préoccupation pour les autorités ghanéennes qui n’ont pas tardé à voler au secours des sinistrés.

Les ravages constatés sur place laissent certaines personnes singulièrement ceux qui croient aux mânes des ancêtres que l’origine de cette catastrophes est à chercher ailleurs. Pour Nana Felicia, une prêtresse de la rivière, une autre calamité n’est pas loin de se produire dans la région si des rituels ne sont pas offerts aux dieux dans un bref délai pour les apaiser. Selon ses dires, une jeune femme avait volé une précieuse vase qu'elle utilise pour ramasser les ordures. Les dieux de la rivière considèrent cet acte comme une abomination et irrespectueux envers eux. Dans leur colère, ils ont laissé déborder l’eau de la rivière.

Pour réparer le dommage causé, un mouton blanc et deux boissons schnaps ont été offerts aux divinités. Le roi Gyamfi Sarfo Kyere Search roi Gyamfi Sarfo Kyere II, tout en espérant que le sacrifice soit agrée, a demandé aux chefs coutumiers du milieu de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour appliquer les lois traditionnelles pour protéger leur héritage et empêcher les gens de souiller le fleuve.
En marge de ce coté métaphysique de la perception des inondations, l’Organisation chargée des secours, NADMO, s’est rendue dans la région pour faire un inventaire de l’état des lieux dans le but d’apporter dans un premier temps un secours aux personnes sinistrées et dans un deuxième réfléchir sur les techniques à mettre en place pour éviter à l’avenir de tels fléaux.

Le président John Atta Mills Search John Atta Mills qui s’est dépêché au chevet de certains victimes dans la région de la Volta, une autre localité durement affectée par les inondations, a assuré la population du soutien du gouvernement afin d’apaiser leurs souffrances.

Mensah, KOACI ACCRA
 
 
7277 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 29/07/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login