Logo Koaci
 
 
 
GHANA: Répercussions de la crise ivoirienne, la classe politique s’entredéchire
 
Mills et Ouattara ici à Yamousoukro lors de l'investiture du président ivoirien le 21 mai dernier.

:: Article de la rédaction de Koaci.com au Ghana::

Le chargé de communication du principal parti d’opposition, le Nouveau Parti Patriotique (NPP), Nana Akomea, réfute le rôle crucial que s’attribue la présidence ghanéenne dans la résolution de la crise ivoirienne. Cette prise de position est intervenue après que le président Atta Mills ait pris part à l’investiture du président Alassane Ouattara et que le NPP félicite ait adressé une lettre de félicitation au nouvel élu de la Cote d’Ivoire.

Au moment où la crise ivoirienne semble aller vers son dénouement définitif, la classe politique ghanéenne surtout la présidence de la République et l’opposition se livrent une guerre de critiques dans le pays par l’entremise de leurs chargés de communication respectifs.

En début de cette semaine, le chargé de communication de la Présidence, Koku Anyidoho, a déclaré que le « rôle essentiel » joué par le président John Evans Atta Mills a conduit à la prestation de serment de M. Alassane Ouattara à la présidence de la République de Côte d’Ivoire. M. Anyidoho a révélé que « Paul Yao Ndre, le président de la Cour Constitutionnelle de la Cote d’Ivoire, a été reçu en audience Accra en compagnie de l'ambassadeur Emmanuel Auguste Ackah et quelques autres responsables ivoiriens ».

S’appuyant sur la position de l’Union Africaine (UA), le président Atta Mills a exhorté Paul Yao Ndre Search Paul Yao Ndre d'assermenter Alassane Ouattara comme président élu. L'intervention d’Atta Mills dans la crise postélectorale en Côte-d'Ivoire a attiré la reconnaissance du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, qui a fait une escale au Ghana au cours du week-end dernier avant de poursuivre sa route vers la Côte-d'Ivoire pour l'investiture d’Alassane Ouattara.

Réagissant à chaud contre ces propos, le chargé de communication du principal parti d’opposition, le Nouveau Parti Patriotique (NPP), Akomea, a balayé du revers de la main la gloire que veulent s’attribuer le président Atta Mills et son parti, le Congres National pour la Démocratie (NDC), dans la résolution de la crise ivoirienne. S’inscrivant en faux contre la déclaration du chargé de communication de la présidence, Nana Komea se demande «si le président Atta Mills n'était pas intervenu, Ouattara ne prêtera t-il pas serment? ».

Il a poursuivi son interrogation en affirmant qu’ « après la capture de Laurent Gbagbo, qui d'autre pouvait prêter serment? Qu’on le veuille ou pas, la seule personne qui était apte à être investi en tant que président, reste Alassane Ouattara ». Au contraire Akomea pense que les diverses déclarations faites par le président Atta Mills avant l'investiture d'Alassane Ouattara en tant que président de Côte-d'Ivoire sont à l'encontre de sa demande. Derrière cette manœuvre, le NPP pense que le président Atta Mills cherche plutôt à gagner des points sur le terrain politique au Ghana.

Par rapport à la déclaration de Ban Ki-moon qui aurait estimé que le président Mills est le meilleur leader en Afrique, Akomea rétorque que les «faits sur le terrain » ne supportent pas le genre d’éloge que Ban Ki-moon comble le président ghanéen car l’utilisation de la force militaire contre laquelle Atta Mills s’est élevé contre, s’est avérée être la dernière option qui a fait capituler Gbagbo.

Rappelons que dans une lettre adressée au président Ouattara, Nana Akufo Addo, candidat du parti NPP à la présidentielle de 2012 au Ghana, félicite le nouveau président la Côte d’Ivoire en lui formulant le vœu qu’il fasse de telle sorte que sous sa présidence, la Côte d'Ivoire retrouve sa place de pays locomotive de la sous région ouest africaine et que le processus de réconciliation engagé arrive à guérir les blessures et les traumatismes de la dernière décennie en Côte d'Ivoire. Akufo Addo estime que le couronnement d’Alassane Ouattara en tant que Chef d’ Etat révèle que la volonté démocratique du peuple ivoirien a été finalement respectée.

Mensah, Koaci.com Accra
 
 
7724 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 25/05/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login