Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Des journées anti-impérialistes pour dénoncer le terrorisme et exiger le départ des forces militaires étrangères
 

Burkina Faso: Des journées anti-impérialistes pour dénoncer le terrorisme et exiger le départ des forces militaires étrangères

 
 
 
 3000 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 12 octobre 2019 - 21:19

Un grand meeting organisé par des organisations de la société civile a eu lieu ce samedi à Ouagadougou, pour marquer la clôture de la quatrième édition des journées anti-impérialistes au cours desquelles les participants ont dénoncé le terrorisme et exiger le retrait des forces militaires étrangères en Afrique. 


«Impérialisme et terrorisme en Afrique : causes et perspectives pour les peuples en lutte pour leur libération nationale et sociale », c’est sous ce thème que se sont tenu ces journées anti-impérialistes


Selon le porte parole des structures organisatrices, Gabin Korbeogo, le meeting de clôture vise à «dénoncer le terrorisme ainsi que la présence de bases militaires étrangères en Afrique ». 


«Le terrorisme n’est qu’un prétexte pour l’installation de bases militaires étrangères dans nos pays et qu’ils utilisent pour atteindre leur objectif qui est de contrôler Les immenses richesses de la région », a-t-il déclaré. 


 

«Malgré la forte présence militaire des puissances impérialistes sur le continent et les interventions de l’ONU dans les pays de la sous région et au Burkina Faso, la situation sécuritaire ne s’améliore guère », a-t-il poursuivi. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Le terrorisme, sous sa forme actuelle, est à la fois un produit et un instrument de l’impérialisme. De ce fait, vaincre le terrorisme nécessite une lutte âpre contre ce système d’exploitation », a soutenu le président du Mouvement burkinabè des droits de l’ homme et des peuples (MBDHP), Chrysosgone Zougmoré.


Pour M. Korbeogo, «la présence militaire étrangère au Burkina constitue un obstacle au développement réel et à l’autonomisation de nos forces armées ». 


 «Le départ de l’armée française et des autres forces militaires étrangères est une condition indispensable pour la victoire contre le terrorisme dans notre pays et dans toute la région du Sahel », a-t-il conclu. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso: Des journées anti-impérialistes pour dénoncer le terrorisme et exiger le départ des forces militaires étrangères
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Que peut faire un Mali aussi divisé. Diviser pour mieux régner. A qui profite la division ? En plus la corruption, est dans le sang. C'est sans espoir...sans espoir... Il ne faut pas rêver...chercher CELUI qui SAUVE. Que ceux qui des oreilles entendent...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter