Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Exigeant la libération de son client emprisonné, l'avocat du journaliste déclare le tribunal de Bouaké incompétent
 

Côte d'Ivoire : Exigeant la libération de son client emprisonné, l'avocat du journaliste déclare le tribunal de Bouaké incompétent

 
 
 
 5445 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 11 décembre 2019 - 20:35

À l'entrée du tribunal de Bouaké (ph KOACI) 



Reporté à ce Mercredi 11 Décembre « Pour permettre une confrontation avec tous les acteurs pour que la vérité soit connue», avait rendu comme verdict le juge lors du jugement de Konan Yao Hubert, étudiant en journalisme et blogueur le Mercredi 27 Novembre dernier comme relaté dans un précédent article, le procès du confrère a eu lieu ce jour.


Espérant un verdict mettant fin à cette série de comparution du natif de N'Da Kouassikro, village de la sous-préfecture de Djékanou, situé dans le département de Toumodi au Centre du pays, parents et amis de Konan Yao Hubert, venus de plusieurs kilomètres pour soutenir l'un des leurs, seront encore bien visible les jours à venir dans les locaux du tribunal de première instance de Bouaké, pour assister à un autre épisode de ce procès à rebondissements.


 

Accusé pour violence envers autrui, séquestration, atteinte à l'ordre public, voie de fait, coups et blessures volontaires (Incapacité Temporaire de Travail "ITT") par le ministère public, le journaliste qui, à en croire le procureur ne comparait aucunement pour un délit de presse, avait à ses côtés pendant l'audience, son avocat et des témoins.


Dès sa prise de parole pour planter le décor, l'avocat de Konan Yao Hubert a mis en exergue deux éléments à prendre impérativement en compte par le juge à savoir « l'incompétence du tribunal de Bouaké pour ce procès et la violation flagrante des droits du client (droit à une convocation, droit à une assistance par un avocat, droit au bénéfice des dispositions des codes de procédure pénales, le droit à l'intégrité physique...).»


À la suite de ces éléments énumérés par l'avocat de la défense, le procureur, constitué partie civile a requis auprès du juge, une suspension d'audience. Quelques instants après dès la reprise du procès, le juge annonce que l'affaire sera envoyée en délibéré dans une semaine (Mercredi 18 Décembre 2019), pour pouvoir se prononcer sur les observations de l'avocat de Konan Yao Hubert qui exige, outre les deux éléments cités plus haut, également la mise en liberté provisoire de son client.


Notons que Konan Yao Hubert est écroué depuis plus de trois mois à la prison civile de Bouaké.


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Justice
 
Côte d'Ivoire : Vers l'annonce ce soir de libération des pro-Soro ?
 
 
Côte d'Ivoire : Vers l'annonce ce soir de libération des pro-Soro ?
Justice
 
Côte d'Ivoire : CPI, pour l'OIDH l'appel de Bensouda sera rejeté, 3ème...
 
 
Côte d'Ivoire : CPI, pour l'OIDH l'appel de Bensouda sera rejeté, 3ème mandat de Ouattara «il appartient au Conseil Constitutionnel de trancher»
Côte d'Ivoire : Casse de la BCEAO, en 2018, Laurent Gbagbo n'a pas été condamné par contumace
Justice
Côte d'Ivoire : Casse de la BCEAO, en 2018, Laurent Gbagbo n'a pa...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
Côte d'Ivoire : Condamné en première instance à 12 mois de prison avec sursis, Fabrice Sawegnon relaxé en appel
Justice
Côte d'Ivoire : Condamné en première instance à 12 mois de prison...
Côte d'Ivoire il y a 1 semaine
 
Côte d'Ivoire : Quatre projets de lois organiques présentés par Sansan Kambilé adoptés par le Sénat avant l'Assemblée nationale
Justice
Côte d'Ivoire : Quatre projets de lois organiques présentés par S...
Côte d'Ivoire il y a 2 semaines
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Exigeant la libération de son client emprisonné, l'avocat du journaliste déclare le tribunal de Bouaké incompétent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Dites-moi, qui dit qu'il n'y a pas de justice en CIV ? Qui ? En voilà une preuve tangible. L' avocat de l'accusé a soulevé des points valables et valides au nom de la loi. Il est à saluer. Le juge aussi reconnaissant la validité et légalité de ces objections a reporté le procès pour les examiner comme cela se fait partout dans les pays développés... Sans l'ombre d'un doute, ce pays notre beau pays sous la 3ème République devient résolument un état de droit à part entière... Vive la justice de mon pays... On avance... Je ne suis qu'un observateur de passage...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Augier
S'il était nordiste et rdr-rhdp même si je connais pas son parti politique,les gendarmes qui ont usé de violence inouie lors de son interpellation seraient tous arrêtés.Et ce procès n'aurait pas lieu.Comment se fait une interpellation pour que le doigt d'un gendarme tombe dans la bouche de l'interpellé? La scène était horrible.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'opposition cherche-t-elle à pousser les forces de l'ordre à la faute pour qu'il y ait des morts ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Appels à manifester suivi de violences et de morts, Bedié et Simone G...
 
2913
Oui
54%  
 
2374
Non
44%  
 
135
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement