Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Journée Internationale de la Femme, la CIE et la Sodeci valorisent leurs talents féminins
 

Côte d'Ivoire : Journée Internationale de la Femme, la CIE et la Sodeci valorisent leurs talents féminins

 
 
 
 9291 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 mars 2020 - 16:43

Marie-Noëlle, dompteuse du camion à nacelle de la CIE à Bouaké


Des femmes ‘’commandos’’ de l’Assainissement de la SODECI à une dompteuse du camion à nacelle de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE), la journée internationale de la femme fut l'occasion pour ces deux entreprises de mettre en évidence certains de ses agents.


A Bouaké, Adané Marie-Noëlle Epse Kouamé s'est illustrée aux commandes du camion de dépannage de la CIE. Alors que la gestion de l’éclairage public est également genrée en Côte d’Ivoire, devant les populations, elle a manipulé l’engin, embarqué dans la nacelle et rétablit la lumière du haut du poteau électrique.


Connue à la Direction Régionale (DR) de la CIE de Bouaké, pour son abnégation. Marie-Noëlle est en effet de celles qui forcent l’imaginaire populaire à effacer les assertions du genre ‘’c’est un métier fait pour homme’’. Car ce code-là, Mme Kouamé n’a pas mis du temps à le briser. Et celle qui manie avec habilité le protocole d’intervention au niveau de l’éclairage public n’en n’est pas peu fière : « Je trouve métier plus que valorisant pour la femme que je suis. Le fait que ma hiérarchie ait accepté de me confier cette tâche est pour moi une célébration renouvelée de ma modeste personne. »


Jeudi dernier, l’agente ‘’atypique’’ était à Abidjan dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de Femme (JIF).


Évènement placé en haute estime par la Direction Générale de la CIE. A la faveur d’une démo, la technicienne a sorti l’un des ‘’gros camion de dépannage’’ du parking de la DR Abidjan-Sud sis à Treichville.


Direction le Canal aux bois de Bietry où elle a stationné pour réalimenter (remplacer une ampoule) un foyer défaillant. Toute seule, l’impressionnante agente a piloté l’intervention de bout-en-bout.


 

Évidemment, les choses n’ont pas été faciles : « A mes débuts j’avais l’impression que des collègues voulaient m’avoir à l’usure. Des fois ils avaient tendance à me laisser prendre les devants. » confia-t-elle en souriant.  


Focus sur ces femmes ‘’commandos’’ de l’Assainissement de la SODECI


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Brou Yaha Solange est cheffe de section Entretien et Maintenance réseau d’Abidjan-Sud. Quant à la zone Nord est assurée par Miss Coulibaly Awa entant que cheffe de section Exploitation Maintenance Réseau. A Abidjan et périphéries, ces deux jeunes dames ont mission permanente de veiller sur le périmètre enterré.


Le traitement des usées déboulant souvent dans les caniveaux de nos cités est du ressort de nos Mairies. Il faut savoir en dessous des caniveaux, des maisons se trouvent des canalisations. En langage technique on parle de réseau enterré contrairement au réseau à ciel ouvert (caniveau). Dans celles-ci passent aussi des eaux usées provenant de nos toilettes, des industries, des hôpitaux etc. Point n’ai besoin de dire que ces eaux sans traitement représentent un danger pour l’environnement, pour l’Homme. Puisqu’au bout de tout ce circuit, elles se retrouvent dans le milieu naturel. Aussi lorsque des agents de surveillance réseau détectent une anomalie sur le réseau enterré ou alors sur signalement des clients (Appels du 175), il faut rapidement conduire une équipe sur le terrain. En règle générale appuyée par la cureuse (camion de dépannage SODECI) à l’effet de traiter la requête.


Voici résumé le quotidien professionnel de Miss Coulibaly Awa et Mme Brou Yaha Solange. En gros préserver l’environnement et surtout améliorer le cadre de vie des populations.


A travers la collecte, le transport et le traitement des eaux usées dans le District d’Abidjan. Le jeudi 06 mars dernier, en prélude à la célébration de la Journée Internationale de la Femme (JIF), ce’’ binôme’’ a mené une intervention dans le quartier de Bietry. Et elles ont dévoilé un autre pan de leurs taches : « Par anticipation nous procédons à des ouvertures de regard et en analysant le taux d’ensablement nous menons des travaux sur le réseau pour éviter que les conduits soient bouchés. »


 

Miss Awa refuse d’employer le verbe ‘’commander’’ parlant des Hommes travaillant sous son leadership « Je coche une trentaine de collaborateurs » préfère-t-elle dire tout en précisant pour ce faire elle allie rigidité et douceur pour son management. Même son de cloche du côté de Solange qui a sous sa responsabilité une bonne dizaine d’agents SODECI.


A l’instar de sa collègue, le travail avec « la cheffe Brou » se fait dans une ambiance déconcertée ; tout en demeurant concentrés.


Il convient de souligner que nos deux ‘’femmes commandos’’ de l’Assainissement n’ont pas obtenu leur bâton de commandement par complaisance.


Non plus pour des besoins d’équilibre genré. Brou Solange détient un Master en Hydrogéologie (Université FHB) et une Maitrise en Sciences de gestion de l’Environnement (Ex-Université Nanguy Abrogoua). Miss Coulibaly Awa est quant à elle diplômée en Génie Civil Option route et Hydraulique de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INPHB). Background qui n’a pas octroyé systématiquement des places dans la société dirigée par Ahmadou Bakayoko. Elles ont dû se soumettre à des séries discontinues de stages avant de se voir recruter. Et depuis maintenant plus d’une quinzaine d’années, elles officient en cheffes de service Assainissement à la SODECI.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Journée Internationale de la Femme, la CIE et la Sodeci valorisent leurs talents féminins
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement