Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Plateau, à peine le processus d'inscription sur la liste électorale démarré, des jeunes récusent le Président de la CEI locale 2 et se réserve le droit de porter plainte contre lui
 

Côte d'Ivoire : Plateau, à peine le processus d'inscription sur la liste électorale démarré, des jeunes récusent le Président de la CEI locale 2 et se réserve le droit de porter plainte contre lui

 
 
 
 11293 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 14 juin 2020 - 09:15


Le passé de Camara Oumar, Président de la Commission électorale indépendante (CEI ) locale 2 du Plateau le suit. Accusé par les jeunes de la commune d'avoir organisé la fraude en 2018, ces derniers ne veulent plus le voir à la tête de cette commission locale.


Les jeunes du Plateau avec à leur tête, Gnangran André, Président du Conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire section Plateau et Doubouya Ibrahima, Président de la jeunesse communale du Plateau l’ont signifié à la presse à l'occasion d'une rencontre où ils ont annoncé avoir adressé un courrier au Président Coulibaly Kuibiert dans ce sens.


«Nous voulons nous concentrer sur les intérêts de notre commune et attirer l'attention des habitants du Plateau et celle des responsables de la Commission électorale indépendante (CEI ) sur l'une des causes de la crise que nous avons connue. Camara Oumar, président de la CEI Locale 2 est celui-là qui a été au centre de ce qui a failli créer une crise post-électorale dans la commune du Plateau. Des sites d'enrôlement parallèles avaient été ouverts un peu partout à Abidjan. Il a organisé de manière solitaire sans l'aval de la CEI centrale le déplacement des urnes du Plateau à Angré. Camara ne saurait mener une opération crédible en tant que Président de la Commission électorale indépendante locale 2 du Plateau. Le Président de la CEI veut donner à l'institution des caractères d'impartialité et de crédibilité pour rassurer les ivoiriens. Comment pouvons-nous accepter la reconduction de Camara à la tête d’une commission électorale locale après ce que nous avons vécu en 2018. », a déclaré, ce week-end, Gnangran André face à la presse.


«Nous interpellons le Président sur ce fait et nous lui demandons pour la crédibilité de l'institution et pour ne plus que la crise se répète au Plateau de bien vouloir remplacer Camara Oumar. On ne doit pas reconduire ces personnes qui ont été à l'origine de la division des jeunes du Plateau à l'occasion des dernières élections, » a-t-il ajouté.


 

Comme l'a mentionné, le Président de la CNJCI locale, principal conférencier, les jeunes ont adressé le courrier vendredi dernier, au Président de la CEI pour exiger le départ de Camara et ils se réservent le droit de porter plainte contre lui.


«Nous avons déposé le vendredi matin une lettre officielle à monsieur le Président de la CEI. Nous récusons, M. Camara et nous réservons le droit de porter une plainte contre ce monsieur pour tous ses agissements à l'encontre du jeu démocratique, » a soutenu, M. Gnangran.


Selon lui en exigeant le départ de Oumar, l'objectif de la jeunesse est que leur commune soit dotée de Commissions électorales locales crédibles.


Il lance un appel aux jeunes du Plateau de se faire inscrire massivement sur le listing électorale et félicite le Président de la CEI, Coulibaly Kuibiert pour sa volonté de mettre un terme à la transhumance des électeurs dont le Plateau en est la parfaite illustration.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

«Pour une population résidente estimée à 8000 âmes, le nombre d'électeurs est de 66638 soit 8 fois la population communale. Nous fondons donc beaucoup d'espoir sur cette opération d'enrôlement minutieusement suivie par la CEI centrale. Au sortir du dernier recensement de la population et de l'habitat, la population des nouveaux majeurs du Plateau est estimée à 704 jeunes qui correspondent à environ 10% de la population résidente, » a précisé, M. Gnangran.


A peine le processus d'inscription sur la liste électorale démarrée, il a enfin annoncé que les jeunes du Plateau s’engagent à dénoncer tout acte de transhumance des électeurs qui irait à l'encontre de la disposition prévue par la loi.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Plateau, à peine le processus d'inscription sur la liste électorale démarré, des jeunes récusent le Président de la CEI locale 2 et se réserve le droit de porter plainte contre lui
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Regardez ces guignols alignés comme des bêtes qu'on envoi à l'abattoir avec leurs masques de peureux crevards
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Ces guignols dont tu parles sont au moins sensés que toi, toi dont le cerveau est alimenté par le "nanssigui" du RDR momifié.
 
 il y a 2 ans
Gougnon
Au fait c'est qui le guignol????. En quoi le sont-ils, c'est cela qui nous intéresse. Car affirmé de go qu'ils le sont sans aucune démonstration ou argumentation, c'est facile et cela fait petit!!!!!. Alors nous sommes en droit de nous poser la question si ce n'est pas toi le guignol???.
 
 il y a 2 ans
SRANBLE DEH
C'est ce genre d'individus de mauvaise moralité que cette CEI Recrute encore pour qu'il récidive. Que cette CEI sache que l'élection présidentielle de 2020 ne sera pas celle de 2015. On dirait qu'elle n'a pas conscience des enjeux et du danger qu'elle fait courir à la Côte d'Ivoire avec ces Djihadistes qui attendent une petite faille pour perpétrer leur carnage. J'ai l'impression que la cupidité, l'irresponsabilité de certains responsables d'institutions et nos dirigeants actuels sont entrain de faire courir un risque énorme à notre pays. Les enjeux de ces élections sont énormes, si cette CEI s'attèle à tripatouiller cette élection le Désastre ne sera rien face à l'élection présidentielle de 2010. La CEI sera responsable, y compris le président actuel, à part entière du Chaos qui en résultera de cette élection présidentielle de 2020,
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Sans la fraude,le rdr va perdre le pouvoir. Eux même le savent. Ils ont actuellement une peur bleue au ventre. Mais les ivoiriens ne se laisseront pas imposer un president cette fois-ci. La patrie ou la mort, nous vaincrons, comme disait l'autre. Tampiri
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
"Des sites d'enrôlement parallèles avaient été ouverts un peu partout à Abidjan. Il a organisé de manière solitaire sans l'aval de la CEIcentrale le déplacement des urnes du Plateau à Angré. Camara ne saurait mener une opération crédible" Tout ça pour le compte d'un béninois.Pffffff!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter