Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La FIF veut-elle vraiment prendre l'Assemblée Générale Ordinaire (AGO)  en otage ?
 

Côte d'Ivoire : La FIF veut-elle vraiment prendre l'Assemblée Générale Ordinaire (AGO) en otage ?

 
 
 
 10354 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 juin 2020 - 11:20

Sidy Diallo président sortant de la FIF 


La décision du comité exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) de reporter l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) qui doit fixer les bases de celle élective fait des grincements dents dans le camp des détracteurs de Sidy Diallo et Sory Diabaté.


Et pourtant ladite décision a été prise suite au communiqué du Conseil National de Sécurité (CNS) réduisant désormais les rassemblements de 200 à 50 personnes.


A ce conclave fixé au 20 juin 2020, la FIF attendait, 162 délégués des clubs et Groupement d’intérêts, la presse et des invités. Par conséquent,  maintenir l’AGO serait perçu comme un affront aux autorités gouvernementales.


Mais pour certains dirigeants pressés de voir Sidy et ses collaborateurs partir, le coronavirus n’est qu’un prétexte, car, selon eux, ces derniers ne veulent pas réellement quitter leurs postes dans le délai de quarante jours proscrit par la FIFA.


 

Selon des informations de sources fédérales, des efforts ont été faits pour trouver une solution afin de tenir l’AGO ce samedi.


On noterait, la proposition de se réunir à Yamoussoukro vu qu’Abidjan est l’épicentre de la pandémie du Covid-19.

Mais ladite proposition et après des Démarches auprès des autorités sanitaires et vu surtout le nombre important de personnes à déplacer à Yamoussoukro, n’a pas été acceptée.


« Tentative de la tenue de l'AGO dans 4 salles du Palais de la Culture entre le lundi 15 et le vendredi 19 juin 2020, veille de la rencontre mais délai trop court pour les tests techniques. Dispositions identiques, maximum 50 personnes sur un même lieu. Peu importe le nombre de salles à occuper. Tout cela montre l'expression de la bonne volonté de la FIF à organiser l'AGO », explique-t-on.


En attente donc de la prochaine réunion du CNS du 30 juin, la FIF a convoqué ses mandats pour le 4 juillet 2020 pour tenir compte du délai de convocation de 15 jours à respecter. 


« Le processus électoral ne peut débuter qu'après la mise en place de la Commission Electorale le 4 juillet 2020. Il faut environ 40 jours d'observation entre la mise en place de la Commission et la tenue de l'AG Elective », a-t-on confié.


 

Des explications nous le pensons, qui devraient mettre fin aux insinuations des uns et des autres quant au manque de volonté de la FIF de vouloir organiser l’Assemblée Générale Ordinaire à la date prévue, pour que règne l’accalmie dans le milieu du football local.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La FIF veut-elle vraiment prendre l'Assemblée Générale Ordinaire (AGO) en otage ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LICOUL2000
Ah enfin un journal qui nous explique les choses clairement, ça change des ragots et des allégations en tout genre qu'on lit dans la presse dite sportive dont on se demande si elle est tenue par des journalistes ou des hommes politiques. Merci.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Merci pour cette très claire clarification. On vous doit beaucoup mine de rien...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Moi j'avais lu sur facebokk que Sidy et Sory ... (sourire) On lit vraiment tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux. A la finale on découvre que la Fif suit tout simplement la procédure en respect de ses textes.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
On en a marre de ce guinéen la maintenant. Tampiri
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Si on suit donc cette logique de respecter les mesures d'interdiction du gouvernement, notamment le max de 50 individus dans les rassemblements, on peut donc dire que les élections présidentielles d'octobre peuvent être reportées sine die quant on sait d'ailleurs que le nombre des cas de coronavirus ne cesse de croître. Le gouvernement ne peut se dédire en violant ses propres mesures parce qu'il s'agit des élections.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter