Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Candidature de Ouattara, l'opposition redoute une crise d'une extrême gravité et dénonce l'inscription d'une personne née en 1850 sur la liste électorale provisoire
 

Côte d'Ivoire : Candidature de Ouattara, l'opposition redoute une crise d'une extrême gravité et dénonce l'inscription d'une personne née en 1850 sur la liste électorale provisoire

 
 
 
 8942 Vues
 
  16 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 12 août 2020 - 14:46

Les partis et groupements politiques de l’opposition ivoirienne ont organisé une conférence de presse pour donner leur position sur les derniers développements de la situation sociopolitique du pays.


Ils ont au cours de cette rencontre invoqué le sujet relatif à la déclaration de candidature de Alassane Dramane Ouattara pour un troisième mandat et le processus électoral en cours.


Les conférenciers ont affirmé que le 06 août 2020, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara dans son adresse à la Nation, à la veille de la célébration des 60 ans de l’indépendance du pays a tenu des propos qui ont exacerbé les tensions.


"La déclaration de sa candidature pour un troisième mandat illégal, au regard de la Constitution, irrite les populations qui manifestent depuis quelques jours dans les rues d’Abidjan et de certaines villes de l’intérieur du pays," ont expliqué les conférenciers.


Ils sont convaincus que cette situation pourrait déboucher sur une crise d’une gravité exceptionnelle, si M. Ouattara persiste dans cette voie d’illégalité.


Selon les leaders de l'opposition, en annonçant, contre toute attente, sa candidature pour un troisième mandat à l’élection du Président de la République du 31 octobre 2020, "Alassane Dramane Ouattara donne des arguments au peuple de Côte d’Ivoire par l’amer constat, "qu’il viole, de façon flagrante, la Constitution dont il est sensé être le garant, qu’il manque ainsi à son serment de protéger la Constitution, la loi fondamentale, qu’il n’est plus digne de confiance dès lors qu’il renonce à la parole donnée et qu’il manque de considération pour le peuple de Côte d’Ivoire à qui il a servit un mépris souverain le 06 août 2020, lors de son adresse à la Nation.


Les partis et groupements politiques de l’opposition, tirant "les conséquences de ce déni de droit", disent apporter leur soutien au peuple frustré en lutte pour se dresser contre cette forfaiture de M. Ouattara.


 

Au cours de cette rencontre, ils se sont également prononcé sur le sujet relatif au processus électoral en cours. Les partis et groupements politiques de l’opposition, après une analyse minutieuse de la liste électorale provisoire remise par la CEI, notent qu'un nombre impressionnant de ressortissants de pays de la sous-région ont été inscrits sur les listes, "confirmant ainsi la déclaration de M. Kobenan Kouassi Adjoumani, Porte-parole principal du RHDP Unifié, Parti au pouvoir, qui a dit au cours d’une conférence de presse que le RHDP n’avait pas peur d’inscrire les étrangers pour en faire son bétail électoral".


Ils notent également que certaines personnes figurant sur cette liste, sont des mineurs nés en août, septembre, octobre, novembre, décembre 2002, février 2003, mars 2008. Un nourrisson de un (1) an (né en mai 2019) de Kouibly, présenté comme une ménagère, a même été inscrit sur la liste électorale.

"D'autres, nées en 1800, avec une longévité exceptionnelle, sont prises en compte dans la liste électorale de 2020 ! C’est le cas de ce couturier d’Abobo qui est né le 1 er septembre 1850," ont déploré les leaders.


Les partis de l'opposition dénoncent les retraits des noms du président Laurent Gbagbo, du président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro et du ministre Charles Blé Goudé de la liste électorale sans raison valable et ont ailleurs révélé que Voodoo Communication, détient une version du fichier électoral pouvant être « manipulée ».


"Interpellé par l’opposition sur l’utilisation de cet opérateur, il y a quelques mois, le Président de la CEI avait affirmé que Voodoo Communication ne faisait pas partie des structures retenues par son institution, dans le cadre du processus électoral en cours. Cette affirmation s’est avérée inexacte car Voodoo Communication, dirigée par M. Fabrice Sawegnon, le candidat du RHDP aux élections municipales du Plateau, en 2018 et communicateur du Président Alassane Dramane Ouattara continue de manipuler la liste électorale à sa guise," précise l'opposition.


Au regard de ce qui précède, les Partis et Groupements politiques de l’opposition, conscients de leur responsabilité historique et hautement soucieux de préserver la Côte d’Ivoire d’une autre crise liée aux élections, exigent, la démission sans délai du Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI) en raison de son échec patent lors de l’opération de révision de la liste électorale 2020 comportant de nombreux cas de fraude, démontrant ainsi son incapacité à produire une liste électorale fiable de nature à permettre des élections justes, transparentes et crédibles.


 

"Il s’est aussi rendu coupable d’un délit d’initié par son choix délibéré d’utiliser un opérateur technique militant avéré du RHDP Unifié dans le cadre du processus électoral, entachant ainsi son impartialité et sa crédibilité," mentionne les leaders de l'opposition réunis au siège du PDCI.


Elle exige, l'élection d’un nouveau Président de la CEI et l’application intégrale de l’arrêt du 15 juillet 2020 de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) en ce qui concerne les choix des représentants des Organisations de la Société Civile et des Partis et Groupements politiques de l’opposition et la reprise des élections des CEI locales avant toute élection, l'audit international de la liste électorale issue de l’enrôlement de juin- juillet 2020, la réintégration du Président Laurent GBAGBO, du Président de l’Assemblée Nationale Guillaume SORO et du Ministre Charles Blé GOUDE sur la liste électorale L'opposition exige enfin, "la libération de tous les prisonniers politiques et militaires, le retour sécurisé de tous les exilés sur la terre de leurs ancêtres et le retrait par le Président Alassane Dramane Ouattara, qui est au terme de son deuxième mandat, de sa candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, pour se conformer ainsi à la Constitution ivoirienne qui ne permet pas un troisième mandat."


Les Partis et Groupements politiques de l’Opposition ivoirienne appellent par ailleurs ses militants, militantes, sympathisants, sympathisantes et l’ensemble des populations ivoiriennes à la mobilisation en vue d’obtenir du pouvoir RHDP-Unifié, l’exécution intégrale et sans délai de ce qui précède.


Les conférenciers étaient, pour le CDRP, Daniel AKA AHIZI, l'EDS, Pr. Georges Armand OUEGNIN, l'URD, Daniel BONI CLAVERIE, LIDER, Monique GBEKIA et GPS, Anne Marie BONIFON.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, Souleymane Diarrassouba sollicite...
 
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, Souleymane Diarrassouba sollicite le suffrage du secteur privé pour l'élection du candidat Ouattara
Politique
 
Liberia : Suspicion sur l'idée d'un 3e mandat pour Weah
 
 
Liberia : Suspicion sur l'idée d'un 3e mandat pour Weah
Côte d'Ivoire : Kanigui appelle le RACI à soutenir le candidat du RHDP mais prévient : « Nous ne sommes pas venus pour prendre la carte de militants du RHDP »
Politique
Côte d'Ivoire : Kanigui appelle le RACI à soutenir le candidat du...
Côte d'Ivoire il y a 8 heures
 
Côte d'Ivoire : A 4 jours du vote présidentiel, le NDI dénonce les réseaux sociaux de haine
Politique
Côte d'Ivoire : A 4 jours du vote présidentiel, le NDI dénonce le...
Côte d'Ivoire il y a 8 heures
 
Côte d'Ivoire : Adjoumani à propos de la sortie de Affi : « En temps normal, il aurait été interpellé et conduit devant les tribunaux »
Politique
Côte d'Ivoire : Adjoumani à propos de la sortie de Affi : « En te...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
 
 
 
  16 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Candidature de Ouattara, l'opposition redoute une crise d'une extrême gravité et dénonce l'inscription d'une personne née en 1850 sur la liste électorale provisoire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Parler pour parler. On a entendu, on prend acte. Suivant...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Le rdr t'a acheté la tablette pour rien. Kiokiokiokio
 
 il y a 2 mois
SRIKABLA
Tu as bu probablement bu du "NANSSIDJI "
 
 il y a 2 mois
Zezeto
Comprenne qui peut
 
 il y a 2 mois
Zezeto
Toi Rolandk je t'ai dit ho. On t'a localisé. La prochaine étape bientôt
 
 il y a 2 mois
couly
L'inscription d'une personne née en 1850! Comment on peut vouloir autant prospérer rien que par la mauvaise foi? Il y a bien eu une période de réclamation,même pour les erreurs de saisie
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Bien dit !.. La période du contentieux qui expire aujourd'hui est justement instituée pour les réclamations et corrections d'erreurs sur les noms et autres !..ilsle savent bien !.. Ils sont dans une logique de désinformation pour manipuler leurs militants et mes pousser à manifester !.. On les attend demain pour la bastonnade !
 
 il y a 2 mois
BenMar87
Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
RIRE OU PLEURER??
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Voilà ainsi le vrai visage hideux et dégoûtant du rdr... tricheur, menteur, manipulateur... kuibert s'est discrédité totalement et n'est plus digne de confiance après avoir intégré sawegnon le tricheur du plateau et voodoo dans le processus... les ivoiriens iront jusqu'au bout... c'est une question de survie comme l'a dit soro... le rdr contre les ivoiriens Voilà le schéma qui se présente aux yeux du monde
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Idiot ! La période du contentieux qui expire aujourd'hui est justement instituée pour les réclamations et corrections d'erreurs sur les noms et autres !..vos leaders le savent bien !.. Ils sont dans une logique de désinformation pour manipuler leurs militants et mes pousser à manifester !.. On les attend demain pour la bastonnade !..co démission de la CEI du président Kuibiert !..rires ! ..alors qu'il y a exprès un temps de contentieux toujours en cours !?..on a dépassé ce stade ! Vous revez endormis si vous croyez que vous obtiendrez quelque chose encore du régime Rhdp d'ici au 31 octobre 2020!. rires! ..
 
 il y a 2 mois
Symbioz
Sale petit mouton rattrapé... qui attend quelque chose de vous...????? qui vous voit même ??? C'est la cour africaine des droits de l'homme et des peuples qui dicte la conduite... nous on ne suit pas des moutons et on a pas à faire à des écervelés voleurs et fraudeurs
 
 il y a 2 mois
Lom
Très pathétique ce pouvoir digne d'une république bananière.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Elles sont TRES GRAVE, ces revelations... Le patron de la CEI doit s'expliquer.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
magicien777
1850 est la date par défaut saisie par les opérateurs d'enrôlement lorsqu'ils connaissent pas la date de naissance du pétitionnaire. Arrêtez de distraire le peuple. Allons voter !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
quand on connaît pas la date de naissance de quelqu'un on se renseigne... on ne l'inscrit pas bêtement sur une liste électorale... sinon autant aussi inscrire mes enfants qui sont a la maternelle et au primaire pour qu'ils aillent voter également en mettant 1850 comme année de naissance... pfffffffff sacré moutons du rdr
 
 il y a 2 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement