Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Deuxième tour du délestage de 16 jours à Accra, des impacts
 

Ghana : Deuxième tour du délestage de 16 jours à Accra, des impacts

 
 
 
 4368 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 23 mai 2021 - 05:58

Nuit à Accra lors d’un délestage (ph)


Des ménages et des clients de la Compagnie d'Electricité du Ghana (ECG) dans la région du Grand Accra au Ghana vont expérimenter un deuxième délestage d’une durée de 16 jours à compter du jeudi 27 mai au vendredi 11 juin 2021. Le retour du délestage n’est pas sans conséquence pour les opérateurs mais surtout pour les commerçants qui craignent une faillite.


La Compagnie d'Electricité a motivé le 20 mai dernier dans un communiqué le deuxième tour de ce délestage surnommé « dumsor » par un souci de faciliter le travail des techniciens et d’améliorer la fiabilité de l'alimentation électrique.


A cet effet précise la société de distribution de l'électricité a annoncé que la fourniture de l'électricité connaitra un déficit de transmission à Accra pendant les heures de pointe qui est fixé entre 18 heures et minuit.

Les travaux porteront sur le point d'approvisionnement de Kasoa (BSP), qui serait presque terminé. Ils nécessiteront la reconstruction d’une section des lignes de transport et de raccordement 161 kV Winneba-Mallam de la Ghana Grid Company.


Avec le nouveau programme, Accra est scindée en trois zones A, B et C et un calendrier de délestage a été publié. Certaines des zones qui seront affectées par le délestage comprennent respectivement d’un le marché de Kaneshie, Abelenkpe, Awudome, Labadi, Teshie et de deux Nima, Tesano, Dansoman SSNIT Flats, Haatso, Airport Residential Area, Dzorwulu. La troisième zone regroupe des quartiers comme Gbawe, Dansoman Control Market, Aplaku, Kotobabi, North Kaneshie, Bubiashie, Russia, East Legon, Ajorman et la zone résidentielle de l'aéroport.


Impacts du délestage


 

Depuis le début de l’année 2021, certaines parties du pays sont constamment plongées dans l'obscurité, souvent sans préavis. Les problèmes d’e fourniture irrégulière d’électricité dans le pays deviennent une préoccupation les ghanéens malgré l’assurance des autorités quant à un approvisionnement constant de l’énergie électrique.


La situation affecte la vie quotidienne des populations en particulier ceux qui dépendent de l'électricité pour faire fonctionner leurs entreprises. Elles ont dénoncé l'impact de la situation sur leurs activités commerciales. Sur les réseaux sociaux des internautes n’hésitent pas à interpeller les autorités politiques à faire face à la situation au risque de subir plus tard un revers dans les urnes.


Des tenanciers de commerce, de boutiques d’alimentation générale à Abeka expriment leur inquiétude face au retour des délestages mais aussi leurs griefs sur la façon dont les coupures d'électricité irrégulières affectent leurs initiatives. Ils sont contraints de fermer leurs portes les jours où le délestage doit affecter leur quartier et que cette manie risque de les faire perdre.


En essayant de s’adapter au programme du délestage, des artisans et revendeurs ont révélé qu’ils sont obligés de modifier ou de reporter le délai de livraison de produits ou d’articles à leurs clients mais que ces derniers doutent du rendez-vous qui leur est donné à revenir après le rétablissement de l’électricité.


 

En somme, avant cette deuxième rationalisation de la fourniture de l’électricité dans la région du Grand Accra, la Compagnie d'Electricité du Ghana avait procédé a un délestage de huit jours du lundi 10 au lundi 17 mai afin de permettre le raccordement de la ligne de Pokuase Bulk Supply Point (BSP) nouvellement construit à la ligne de transmission de 330 kV de GRIDCo.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Ghana : Deuxième tour du délestage de 16 jours à Accra, des impacts
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement