Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Travail des enfants et travail forcé, les rapports sur les conventions ratifiées, au centre d'un atelier de renforcement
 

Côte d'Ivoire : Travail des enfants et travail forcé, les rapports sur les conventions ratifiées, au centre d'un atelier de renforcement

 
 
 
 3201 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 août 2021 - 16:16


Un atelier de renforcement des capacités et de collecte de données dans le cadre de la préparation des rapports aux organes de contrôle de l'Organisation internationale du travail (OIT) sur les conventions relatives au travail des enfants et au travail forcé se tient depuis ce matin à Grand-Bassam.


Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre d’une collaboration de longue date entre le BIT et les mandants tripartites ivoiriens et vise à permettre au pays de s’acquitter de ses obligations constitutionnelles, en particulier celles relatives à la présentation des rapports attendus en 2021 sur la mise en œuvre des conventions ratifiées, dans un cadre tripartite.


Il s’agit de Conventions fondamentales portant sur le travail forcé et sur l’élimination du travail des enfants, ainsi que deux conventions techniques portant sur la promotion de l’emploi.


Sophie De Coninck spécialiste principale des principes et droits fondamentaux au travail représentant, le Directeur de pays du BIT a déclaré que les « conventions relatives au travail des enfants méritent une attention particulière du fait qu’il s’agit de conventions fondamentales de l’OIT mais aussi parce qu’elles font l’objet d’observations de la Commission d’experts de l’OIT.


«De plus, il s’agit d’une priorité gouvernementale, en particulier dans le contexte des efforts pour produire un cacao durable exempt de travail des enfants. Je souligne au passage que les commentaires de la Commission d’experts de l’OIT sont pris en compte par l’Union européenne pour déterminer le statut de ses partenaires commerciaux. Il est donc essentiel que le rapport qui sera fourni le 1er septembre reflète adéquatement les mesures prises pour mettre en œuvre les conventions travail des enfants », a-t-elle précisé.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


L’atelier qui démarre aujourd’hui est une activité du projet Trade For Decent Work financé par l’Union Européenne dont l’objectif principal est de favoriser l’application effective des conventions de l’OIT.


«Sur la base du rapport qui sera fourni par le gouvernement une commission d'experts indépendants de l'OIT sur l'application des conventions et recommandations va examiner les rapports et faire des commentaires. Ce sont ces commentaires qui nous dirons d'ici quelques mois dans mesures la Côte d'Ivoire met en œuvre les conventions ratifiées », a-t-elle conclu.


Chaque année, la Côte d'Ivoire doit faire un rapport de la mise en œuvre des différentes conventions qu'elle a choisies de ratifier. Bintou Coulibaly, Directrice générale du travail a relevé que cette année la Côte d'Ivoire doit apporter des informations sur 8 conventions pour lesquelles, elle a été interpelée. Selon elle, cet atelier devrait permettre aux participants de collecter toutes les données nécessaires à l'élaboration desdits rapports.


Ce sont au 43 instruments internationaux que la Côte d'Ivoire a ratifiés et la Commission de suivi de la mise en œuvre de ces conventions reçoit chaque années les rapports du pays.


Ce sont des rapports qui mettent en exergue les efforts de la Côte d'Ivoire en matière de lutte contre le travail des enfants, l'esclavage, la lutte contre le travail forcé etc.


 

Amany Konan, point focal du CNS a au nom de la Secrétaire exécutive, Yao Sylvie Patricia indiqué que cet atelier est important parce que toutes les parties prenantes qui participent à l'élaboration de ces rapports seront mieux outillés pour pouvoir transcrire fidèlement tous les acquis du pays dans la mise en œuvre de ces conventions qui permettront à la Côte d'Ivoire d’être mieux connue au niveau international comme un pays leader.


Il a mentionné que ces «conventions comprennent plusieurs domaines » et a conclu que cet atelier va permettre aux participants de rédiger un rapport robuste pour qu'on parle de la Côte d'Ivoire, un pays qui respecte les normes internationales.



Wassimagnon 


 
BIT
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Travail des enfants et travail forcé, les rapports sur les conventions ratifiées, au centre d'un atelier de renforcement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement