Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Invitée en RDC, Simone dénonce l'ingratitude de Gbagbo « je n'ai pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie »
 

Côte d'Ivoire : Invitée en RDC, Simone dénonce l'ingratitude de Gbagbo « je n'ai pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie »

 
 
 
 7727 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 octobre 2021 - 11:16

Simone Gbagbo en RDC (Ph KOACI)


Simone Gbagbo a séjourné pendant près d'une semaine en République démocratique du Congo (RDC) où elle était l'invitée d'une organisation chrétienne.


Un rendez-vous organisé par des chrétiens et qui a permis à l'ancienne première dame de partager avec ses hôtes son expérience de vie de femme politique assumée.


L'occasion était tout indiquée pour l'ex-députée d'Abobo de faire savoir à cette tribune son engagement pour l'émancipation de la femme.


Pour celle qui est en procédure de divorce avec son époux Laurent Gbagbo, il ne faut pas se laisser intimider ni culpabiliser parce qu'on n'a pas tort de faire la politique.


"Les hommes peuvent être complexés parce que leur épouse a une personnalité qu'il considère comme une personnalité trop forte qui les écrase. J'ai traversé des épreuves qui sont très fortes, mais j'ai eu la grâce d'être guérie par Dieu. Quand le problème de divorce s'est présenté, j'avais suffisamment d'énergie en moi pour également faire face. Ce qu'on nous dit, c'est, femme soyez soumises à vos maris."Les hommes peuvent être complexés parce que leur épouse a une personnalité qu'il considère comme une personnalité trop forte qui les écrase. Peut-être que je n'ai pas fait totalement ce qu'il espérait, on ne sait jamais.", a martelé Simone Gbagbo.


 

Simone Gbagbo désormais en rupture non seulement conjugale avec son époux, mais également en inimitié politique avec Gbagbo est revenue sur les injustices vécues au plus fort de la crise post électorale de 2010-2011.


Elle a fait savoir qu'alors qu'elle était battue par les rebelles, son époux lui avait été protégé.


"(...) C'est vrai que dans l'expérience que j'ai vécue, je considère qu'il y a des injustices quand même que j'ai vécues. Au moment de mon arrestation, j'ai été agressée comme cela n'est pas permis. Mon mari, lui au contraire, ils sont venus, ils l'ont protégé, lui qui était le chef de l'État parce que je suis une femme, ils m'ont battue.", a révélé Simone Gbagbo.


Simone Gbagbo a profité de cette invitation en RDC pour pointer du doigt l'ingratitude de son époux qui vit désormais maritalement avec Nadiani Bamba, sa concubine.


"Parce que je ne suis pas restée à la maison pour faire la cuisine et m'occuper des enfants. Quand on veut s'asseoir pour regarder tout cela, on peut s'apitoyer sur soi-même et cela peut casser le moral. J'ai fait tout cela et qu'est ce que j'en tire ? Je n'ai même pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie.", a-t-elle martelé.


Avec sa nouvelle posture de femme politique de premier plan, Simone Gbagbo a démontré qu'elle a une résilience pour continuer son combat politique. Elle a enfin invité les femmes à s'engager en politique parce qu'elles peuvent y apporter beaucoup.


 

"Est-ce que ça vaut la peine de continuer ce combat ? Ce qui m'arrive et qui me conduit, c'est ma vision pour l'Afrique (...) Ce que j'ai fait, c'est des choses que j'ai cru juste de faire. Les combats que j'ai menés, c'est des combats que j'ai cru juste de mener. C'est vrai qu'il y a des choses que je vais être obligée de recommencer. Mais il y a beaucoup de choses que j'ai réalisées. Je pense que la femme a des choses à apporter en politique et en Afrique , une femme peut devenir chef d'État . Je reste convaincu qu'une femme doit faire de la politique parce que si les femmes ne font pas la politique, la société, elle va reculer.", a-t-elle affirmé pour conclure.


Jean Chresus, Abidjan




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Invitée en RDC, Simone dénonce l'ingratitude de Gbagbo « je n'ai pas la reconnaissance de celui qui partageait ma vie »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
JACOB@CHOCOTO
Vraiment il y a des gens quelques soit ce que Dieu va leurs donner dans la vie comme bonheure ,ils ne seront jamais satisfait.tu voulait être une femme épanouie ,imposante et de caractère ,c'est cette occasion la qu'il t'offre maintenant mais a son dernier interview il n'a pas oublié de t'inviter à t'engager en politique mais là encore tu n'a pas l'ère contente! Donc au finsh ,tu veut quoi?le beurre et l'argent du beurre?tu a vus ou ton engagement en politique a ses côté malgré ses mises en gardes contre toi vous a zmmennes
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
Vous a emmené en 2010?combien de personne sont morte a cause de tes sales conseils?le monsieur te dit il veut une femme soumise,tu dit Nadia,il dit ok,fait ta route a part je vais de mon côté chercher ce que je veut et c'est toi qui crie sur tout les toit?si tu veut vas militer au rhdp,mais lui il ne dormira plus a tes côté .point barres si tu te croire assez puissante créer ton petit et soit candidate pour devenir présidente .et prend un gigolo après pour ton plaisir.qu'est ce qui dit même que tu ne la même pas actuellement même.seka déjà suit mon regard,il n'y a jamais de fumée sans ? feu.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Charyakou
Qui s'assemble se ressemble!! Vous ne vous êtes jamais remis en cause ton futur ex mari et toi-même ! Ça toujours été la faute aux autres. Toujours là à dormir dans les églises comme si ces dernières avaient ne serait ce qu'une fois apporté le bonheur aux africains. Mais ça s'appelle panafricain... Vous n'êtes que des usurpateurs ton futur ex mari et toi-même ! Vos histoires conjugales ne changeront rien au quotidien du bas peuple ! Yako ivoiriens ! Yako africains! Bien à vous!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement