Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    La Côte d'Ivoire a gagné la bataille du sang propre, mais elle a un problème d'autosuffisance en produits sanguins
 

Côte d'Ivoire : La Côte d'Ivoire a gagné la bataille du sang propre, mais elle a un problème d'autosuffisance en produits sanguins

 
 
 
 2949 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 avril 2022 - 10:06

Docteur Konaté Séidou



Docteur Konaté Séidou, le Directeur du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) était face à la presse ce mercredi 27 avril 2022, dans les locaux de ladite structure située à Treichville, au sud d’Abidjan. Il a au cours de cette rencontre avec les médias, dans un premier temps, fait l’état des lieux de l’activité transfusionnelle en Côte d’Ivoire, avant de se projeter sur les stratégies mises en place pour régler le problème de pénuries fréquentes en produits sanguins.



Dans ses explications, le premier responsable du CNTS a fait savoir que cette structure est représentée sur l’ensemble du territoire national. 

« Le CNTS dispose de 27 structures déconcentrées sur l’ensemble du territoire dont 4 Centres de Transfusion Sanguine (CTS), 18 Antennes de Transfusion Sanguine et 5 sites de prélèvement, qui mènent les activités de prélèvements, de qualification biologique, de préparation, de stockage, de distribution et de conseils transfusionnels », a-t-il présenté.


Il a en outre, indiqué que tout le sang prélevé en Côte d’Ivoire subit une batterie d’examen afin de le sécuriser. Ces examens concernent notamment le VIH-SIDA, les Hépatites B et C, la Syphilis, mais également le groupage sanguin ABO Rhésus. 


 

« Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire a gagné la bataille du sang propre. Cela veut dire que tout le sang de Côte d’Ivoire qui va dans les hôpitaux publics ou privés, est du sang sûr, c’est un sang qui a subit tous les examens pour qu’il soit transfusable à un individu. Les examens qui sécurisent le sang sont le dépistage du VIH-SIDA, les Hépatites B et C, la Syphilis. Mais en dehors de ces examens qu’on appelle les examens sérologiques pour éliminer tout ce qui est infection, il y a aussi les examens Hémato-immunologiques pour savoir les groupes sanguins. Le sang en Côte d’Ivoire est propre selon les recommandations de l’OMS qui dit que pour que le sang soit propre, il faut cette batterie d’examens que nous avons cités. Mais le problème en Côte d’Ivoire, c’est l’autosuffisance en produits sanguins », a expliqué Docteur Konaté Séidou.


Poursuivant, le conférencier a fait savoir que pour être autosuffisant en produits sanguins, la Côte d’Ivoire a besoin de prélever au moins 250.000 poches de sang par an. Malheureusement pour l’instant, elle ne collecte qu’entre 160.000 et 170.000 poches l’année. Il y a donc un déficit qui tourne autour de 100.000 poches de sang à combler. Cette pénurie selon Docteur Konaté Séidou a une grande conséquence. 


« Il y a une demande forte, malheureusement, nous n’arrivons pas à couvrir les besoins nationaux. Nous avons des cas d’anémie causés par les hémorragies. En Côte d’Ivoire, la plupart du temps, ce sont les femmes en période d’accouchement. Certaines femmes saignent beaucoup pendant l’accouchement parce que les consultations prénatales ne sont pas faites. Nous avons 45% des femmes qui meurent ainsi. Outre le cas des femmes en couche, nous avons aussi le paludisme particulièrement chez les enfants de 0 à 5 ans. Ces enfants paludéens, ont très souvent les hémoglobines qui sont détruites par les parasites du paludisme et cela crée l’anémie chez ces enfants. 35% des enfants en meurent », a confié le patron du CNTS.

Docteur Konaté Séidou a par ailleurs, révélé que le couple mère-enfant à lui seul consomme 70% de la production du sang en Côte d’Ivoire, c'est-à-dire, les femmes autour de 44% et les enfants autour de 30%. Aussi, des maladies comme l’insuffisance rénale, les accidentés de la route, les drépanocytaires font augmenter les besoins en sang en Côte d’Ivoire. 


« Le ministre de la santé a pris son bâton de pèlerin et a fait une communication en conseil des ministres, le 23 février dernier, pour demander au gouvernement d’apporter une rallonge budgétaire au CNTS, afin de non seulement couvrir les besoins, mais d’acquérir des équipements nécessaires à la production et à la collecte de sang. C’est ainsi que le gouvernement a décidé d’octroyer un budget complémentaire de 2,5 milliards FCFA au titre de fonctionnement pour acheter les intrants, c'est-à-dire les poches à sang, les réactifs, la collation du donneur et la prime du donneur de sang. Il y a eu un autre budget d’investissement de 2,5 milliards dans le cadre d’investissement pour l’acquisition du matériel roulant pour aller chercher du sang dans les contrées diverses et reculées. », a-t-il ajouté.


 

Le budget ayant été rallongé, il faut maintenant que le CNTS redouble de stratégies pour mobiliser le plus grand nombre de donneurs. Un défi que Docteur Konaté Séidou compte gagner avec le concours des médias. 


« Nous avons besoin de l’appui des médias pour nous aider dans la campagne de mobilisation des donneurs. Il faut expliquer à la population ivoirienne que l’Etat a fourni des efforts importants, mais l’Etat seul ne peut pas produire du sang. Le sang vient des donneurs et les donneurs sont dans la population. Nous sommes plus de 25 millions d’habitants et si 1% de notre population donne son sang, nous serons autosuffisants. Nous commençons à observer une remontée des prélèvements de sang de 14534 en janvier 2022 à 19875 à fin mars 2022. Toutefois, les besoins réels sont de 22000 poches par mois. C’est ensemble que nous gagnerons la bataille de l’autosuffisance en sang », a-t-il lancé. Notons que le Centre national de transfusion Sanguine (CNTS) est un établissement public national à caractère administratif. Il est l’unique opérateur en charge de l’activité transfusionnelle en Côte d’Ivoire. Le prix de cession du sang et des produits sanguins est de 3000 FCFA.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La Côte d'Ivoire a gagné la bataille du sang propre, mais elle a un problème d'autosuffisance en produits sanguins
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Donc cela veut dire que le sang n'était pas propre. Tiens c'est l'infos. Plus jamais je vais croire en quelqu'un. Qu'est ce qui a rendu le sang mal propre ? Alcool, drogue, tabac ? La nouvelle bouffe de la jeunesse ? Ah bon....Tu veux du sang propre ? Fais la promo de l'eau minérale. Mon cul.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter