Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Une journaliste française refoulée d'une activité, levée de boucliers contre les organisateurs
 

Burkina Faso : Une journaliste française refoulée d'une activité, levée de boucliers contre les organisateurs

 
 
 
 4337 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 15 mai 2022 - 22:06

La journaliste Fanny Kabré/Noaro de la télévision TV5 Monde (ph)


Les organisations professionnelles des médias et le gouvernement du Burkina Faso ont exprimé leur soutien et leur solidarité à une journaliste française de TV5 Monde, refoulée bruyamment lors d'une manifestation anti impérialiste à Ouagadougou, avec à la tête le polémiste Kemi Séba


En effet, dans l’après-midi du samedi, la journaliste Fanny Kabré/Noaro de la télévision TV5 Monde a été expulsée d’une activité organisée, à Ouagadougou, par une organisation de la société civile (OSC), la Coalition des Patriotes Africains (COPA-BF) et son partenaire dénommé Urgences Panafricanistes de l’activiste franco-beninois Kémi Séba. 


Les organisateurs reprochaient à la journaliste d’appartenir à un des médias français accusés de les "diaboliser et vilipender".


« Je vois une jeune dame qui m’a l’air sympathique. Je crois qu’elle est de TV5 Monde. Nous sommes dans une mobilisation patriotique. Depuis que nous avons commencé ce combat contre la France-Afrique, les médias français n’ont cessé de nous diaboliser, de nous caricaturer, de nous salir… Avec tout le respect que je vous dois, vous êtes une femme et je vous dois respect, je demande à la sécurité de faire sortir TV5 monde… », a ainsi ordonné l’activiste Kémi Séba, sous les acclamations des quelques participants au cours de la manifestation. 


 

Selon un communiqué des organisations professionnelles des médias, la correspondantebde TV5, qui a également la nationalité burkinabè, par alliance, avait pourtant informé la veille les organisateurs de l’activité de son intention d’y participer. 


Ces derniers lui ont non seulement donné leur accord, mais aussi, ils lui ont permis l’accès à la salle où elle est restée pendant près de 2 heures avant d’être expulsée de cette façon, souligne le communiqué. 


"Les organisations professionnelles de médias sont extrêmement déçues de cette posture adoptée par des organisations de la société civile, quand on connait la contribution des OSC burkinabè à l’édification de l’Etat de droit au Burkina Faso et en Afrique", soulignent-elles dans le communiqué.


"L’expulsion de la journaliste de TV5 Monde est une atteinte grave à la liberté de la presse chèrement conquise par les Burkinabè, souvent au prix de sacrifices humains. Cette attitude est non seulement un manque de respect et de courtoisie à l’endroit du peuple et des autorités burkinabè, mais aussi et surtout à l’endroit des journalistes", ont estimé les professionnels des médias. 


Ils ont alors apporté leur soutien à Fanny Kabré /Noaro de TV5 Monde et condamné avec fermeté l’attitude des organisateurs de la manifestation du 14 mai.tout en s’inquiètant de la dégradation continue de l’état de la liberté d’expression et de presse au Burkina Faso, aussi bien de la part des acteurs publics que privés. 


 

Ils ont dit mettre en garde tous les fossoyeurs de la liberté d’expression et de la presse contre toutes les manœuvres visant à ruiner la réputation des journalistes et des médias et appelé les autorités à prendre les dispositions idoines pour protéger les journalistes dans l’exercice de leur profession. 


Dans un autre communiqué, le gouvernement burkinabè à travers le ministère de la communication à dit regretter un tel acte et réaffirmer "son attachement à la liberté de la presse chèrement acquise par de longues années de combat des professionnels". 


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : Une journaliste française refoulée d'une activité, levée de boucliers contre les organisateurs
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Ce Kemi Seba c'est un fachiste, un malade mental.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter