Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sortie de Jean Bonin contre Bruno Koné, le journaliste Check Koné charge le juriste
 

Côte d'Ivoire : Sortie de Jean Bonin contre Bruno Koné, le journaliste Check Koné charge le juriste

 
 
 
 6653 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 19 février 2023 - 10:14

photo montage de Jean Bonin et Check Koné (Ph KOACI)



Jean Kouadio Bonin, juriste et proche du président du front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan a produit une analyse sur un réseau social Américain dans laquelle il charge le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme (MCLU), Bruno Koné.


Dans son analyse, Jean Kouadio Bonin aborde trois points concernant la délivrance des arrêtés de concession définitifs (ACD), la question des effondrements d’immeubles en Côte d’Ivoire et enfin le sujet des logements sociaux.


En conclusion de son analyse, le juriste estiment que le président de la république Alassane Ouattara devrait nommer à la tête du ministère de la construction, une personne qui a une très bonne maîtrise de la situation, autre que Bruno Koné à qui il impute plusieurs échecs à la tête de ce département ministériel.


En réponse à cette sortie de Jean Kouadio Bonin, le journaliste Check Koné par ailleurs Directeur de communication du ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme, a dans une note parvenue à KOACI, apporté des précisions pour déconstruire la publication de Jean Kouadio Bonin, qui à « étale à mille lieux, ses carences dans des domaines comme la construction, le foncier, le logement et l’urbanisme ».



Jean Chrésus, Abidjan



L’INTEGRALITE DE LA REPONSE DU JOURNALISTE CHECK KONE A JEAN KOUADIO BONIN


 

Jean Bonin, après lecture de cette sortie de route que tu appelles abusivement analyse, je suis tenté de mettre en doute tes compétences de juriste. Je crois savoir que ce qui caractérise le bon juriste, c’est objectivement sa grande culture et sa parfaite maitrise des sujets d'une grande complexité. Malheureusement, cette publication étale à mille lieux, tes carences dans des domaines comme la construction, le foncier, le logement et l’urbanisme. Ce n'est pas étonnant pour qui connait ton manque criard d'objectivité. Qu'à cela ne tienne ! Je ne te suivrai pas dans le manque de rigueur qui caractérise cette sortie. Rassure-toi, je vais m'évertuer à déconstruire point par point les aspects abordés dans ta longue et inutile diatribe afin de te démontrer comment Bruno Koné demeure l'homme de la situation et mieux, comment il est devenu l'un des meilleurs ministres en charge de la Construction qui a su redorer en peu de temps l'image de cette administration.


1 - En ce qui concerne les délais de délivrance des ACD.


Sur ce point, il ressort de ton analyse que certains compatriotes, après avoir payé les frais nécessaires et déposé tous les documents requis doivent encore « négocier » durant des mois et des mois, voire des années, avant que leur ACD ne soit signé et leur soit délivré. Je voudrais m'inscrire en faux. Depuis l'arrivée de Bruno Koné à la tête de ce département ministériel, la délivrance des ACD connait une accélération fulgurante depuis l'instauration de cette réforme. Seulement en 2022, 33. 627 ACD ont été signés soit 12.200 ACD à Abidjan et 21.427 ACD à l'intérieur du pays, contre une moyenne de 10.000 ACD signés par an entre 2013 et 2019. En sus, entre 2021 et 2022, ce sont respectivement 28 573 et 28 124 ACD qui ont été signés sur l'ensemble du territoire national. Un intellectuel de ton niveau devrait, par honnêteté, produire une telle analyse à charge avec un minimum de données statistiques pour soutenir ses assertions en lieu et place de porter des accusations sans fondements pour se donner de la contenance. Malheureusement, le "buzz" que recherchait le juriste-politicien "égaré" que tu es désormais, est un flop doublé de légèreté que même un étudiant en première année de droit ne commettrait pas. Bon, enfin, à l'évocation de ton seul nom, nous savons à quoi nous devons nous attendre.


2 - En ce qui concerne les effondrements d’immeubles


Sur ce deuxième point, là encore tu es à côté de la plaque. Je t'inviterai à te rapprocher des services du Ministère pour en savoir plus sur les missions et attributions du ministère de la construction ou à lire tout simplement le décret portant attribution des membres du Gouvernement. Les effondrements d'immeubles auxquels nous assistons sont dus au non-respect du protocole de bonne conduite en matière de construction. L'incivisme des maîtres d'ouvrage les amène à construire en toute illégalité, donc sans permis de construire et sans aucun recours aux professionnels qualifiés en la matière. Le Ministère de la construction à ce niveau, comme le ministère des Transports pour le contrôle des véhicules, ou encore le ministère de l'intérieur pour le contrôle de routine effectué par les agents des forces de l'ordre ; assure que le contrôle administratif des constructions. Je comprends difficilement qu'un juriste de ta trempe puisse faire pareil amalgame.


Pour rappel, les agents du MCLU sur le terrain sont chargés du contrôle administratif qui consiste comme le policier, à vérifier la légalité du chantier. La responsabilité technique de l'ouvrage comme c'est le cas pour un véhicule, est du ressort du maitre d'ouvrage (propriétaire). C'est pourquoi depuis 2020, les services du MCLU à travers la plateforme collaborative de contrôle qui regroupe les maires, le district et le ministère de l'assainissement, ont accentués les contrôles de chantiers à Abidjan qui compte environ 30.000 constructions (le chiffre réel peut être deux fois plus).


Ces contrôles sont passés de 2726 contrôles à 14190 en 2022. Au regard du nombre élevé des constructions ne respectant pas les règles de construction, les opérations de démolitions ont connu un pic. De 165 démolitions en 2022 contre 51 démolitions en 2021. L'un des résultats tangibles du renforcement du contrôle et des opérations de démolitions est la réduction drastique des effondrements d'immeubles : 11 en 2020, 02 en 2021 et 03 en 2022. A côté de cela, les sanctions ont aussi été renforcées pour les maitres d'ouvrage indélicats avec des peines d'emprisonnement allant de 3 mois à 12 mois. Des exemples existent comme c'est le cas de l'effondrement de Yamoussoukro, ceux de Treichville et Angré. A ce jour, à la suite du dernier effondrement d'Angré Château, le maître d'ouvrage est activement recherché.


Face à toutes ces actions de sensibilisation, de repressions et de sanctions qu'aurait fait de plus le ministère lorsque des maitres d'ouvrage s’obstinent à construire sans recourir à des principes élémentaires en la matière.


 

3-En ce qui concerne les logements sociaux


En ce qui concerne le programme de Logements sociaux, il faut noter que ce projet a démarré depuis 2011 et a effectivement connu plusieurs difficultés, qui ont même été publiquement reconnues par le Ministre Bruno KONE, sans faux fuyant. C’est d’ailleurs avec son arrivée à la tête de ce ministère en 2018 que le MCLU a entrepris le diagnostic du programme qui a abouti aux réformes adoptées par le Gouvernement en 2022, en s’inspirant des benchmarks et meilleurs modèles dans le monde en la matière (création de l’Agence de l’Habitat, création d’un Fonds de Garantie, recapitalisation de la BHCI, Institution de taxes parafiscales pour financer durablement le logement social, etc.). Après toutes ces réformes, vous pourrez noter dès cette année et dans les années à venir la montée en puissance de ce programme. Peut-on dire dans ces conditions que rien a été fait depuis sa nomination ? Bien au contraire, son action est plutôt positive à ce niveau, mais comme tout travail de réforme en profondeur, qui nécessite du temps, les fruits n’ont pas été visibles à court terme mais le seront à compter de cette année 2023 avec la remise de clés de plus de 5000 logements sociaux à Songon. Non sans parler de l'important programme d'urgence des logements sociaux portant sur 25.000 logements à Abidjan et à l'intérieur du Pays. Le montage financier de près de 500 milliards de FCFA est bouché. Une mission de la BADEA est à Abidjan depuis ce jeudi 16 février 2023 pour justement la phase opérationnelle de cet important projet.


Au titre des remboursements de la 1ère phase des logements sociaux, là encore Monsieur Bonin, vous avez fait preuve de légèretés. Je voudrais vous préciser que depuis le lancement du programme présidentiel des logements sociaux, le nombre total arrêté est de 75.901 souscripteurs. Je précise que ce chiffre ne concerne que les usagers qui se sont adressés aux services du ministère. Il faut noter, si vous l'ignorer Monsieur, que certains acquéreurs se sont directement adressés aux promoteurs sans passer par le MCLU. Parmi ces 75.901 pas plus de 15.000 ont effectivement souscrit au programme auprès des promoteurs. A ce jour, grâce aux actions du Ministre Bruno Koné, le MCLU a opéré à 2510 mains levées signées estimées à plus de 6 milliards 300 millions de FCFA. Soit un taux d'exécution de 100%. En outre, les services du MCLU ont procédé aux remboursements de 1832 personnes soit un montant total de plus de 4 milliards 600 millions de FCFA environ 73% de taux d'exécution. Pour ce qui est des remboursements en instance (c’est à dire que le Guichet unique du foncier a reçu le paiement de la banque, mais l'acquéreur est toujours attendu pour le retrait de son chèque), 143 personnes pour un montant de plus de 360 millions de FCFA soit 6% de taux d'exécution. Enfin, pour ce qui est des remboursements attendus au GUF (Le virement des fonds sur le compte du GUF est toujours attendu de la banque du promoteur), le MCLU enregistre 535 personnes pour un montant total de plus de 1 milliards 350 millions de FCFA soit 21% de taux d'exécution.


Pour ta gouverne, sache que dès que le Promoteur et l'acquéreur s'accordent pour instruire la demande de remboursement, le ministre Bruno Koné signe sans hésiter la main levée. Et lorsque la banque du promoteur met à disposition du Guichet Unique du Foncier, les ressources nécessaires, l'acquéreur est invité dans les semaines qui suivent, à récupérer son chèque. Et je peux te rassurer, les remboursements se font sans tambours ni trompettes.


De ce qui précède, je peux affirmer sans risque de me tromper que Bruno Koné, en 5 ans, a réussi là où vous M. Bonin avez échoué dans votre politique de développement du pays, vous et vos sbires.

Sachez qu'en la matière, vous êtes loin d'être un modèle ou un repère pour notre société.

Quant au ministre Bruno KONE, il jouit d'une entière confiance du Président de la République et du Premier Ministre Patrick Achi, qui l'a publiquement félicité lors de sa dernière conférence de presse le lundi 21 novembre 2022 à la Primature, pour l'excellent travail abattu à la tête de ce département ministériel.


Pour terminer, je voudrais partager avec toi M. Bonin, cette citation de feu Hassan II "Il ne faut pas perdre son temps à avancer des arguments de bonne fois à des gens de mauvaise foi"



Check Koné, Journaliste. 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sortie de Jean Bonin contre Bruno Koné, le journaliste Check Koné charge le juriste
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Quand on est un journaliste et Dir com du ministère du logement, et de surcroît militant borné du rdr, il est vraiment difficile de dissocier ''LE SAVANT et LE POLITIQUE'' (j'invite ces petits cancres du rdr à lire cet excellent ouvrage de Max Weber), donc, de rester soi-même objectif tout en se détachant de son militantisme et dire la vérité. Équation réellement difficile ! On est tenté de faire tout simplement du zèle pour plaire à son parti. En plus, pour contre-argumenter, a-t-on besoin d'insulter ? Aucune distance et maturité du représentant d'un ministère (communication institutionnelle) auquel tout citoyen, fût-il militant d'un parti a le droit de demander des comptes. Ce sont nos impôts qui paient tous ces cancres dans ces ministères dont la seule compétence est leur militantisme exacerbé au rdr. Tout cela manque aussi d'objectivité. Bref ! Je retiens juste une chose de cette sortie pathétique du dir com qui manque de sérénité : au Rdr, ils ne sont jamais responsables de rien du tout, même du fléau de l'effondrement des immeubles sous leur maudit pouvoir tellement corrompu (1 300 milliards F FCFA/an)
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Comment pouvons-nous changer et construire notre pays, si nos politiciens refusent TOUJOURS d'accepter leur carence ????. Le RDR/rhdp n"est pas la première à commettre cette grave erreur… Ces prédécesseurs depuis fin 1999 ont fait ces mêmes erreurs… et leurs successeurs en feront encore plus. .. Notre pays continue d'être une sorte de jungle naturelle animale . Nous devrons la transformer en une sorte de parc-zoologique, ou les animaux sont contrôlés et mis en ordre.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter