Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Jean Marie Doré accusé d’ingérence
 
::Koaci.com Conakry::Le Parti de l’Unité et de la Liberté accuse le premier ministre Doré (photo) d’ingérence::

Le secrétaire général du parti de l’unité et de la liberté Search parti de l’unité et de la liberté a animé samedi un point de presse au siège de son parti à Kipé dans la commune de Ratoma. L’ordre du jour a porté essentiellement sur l’explication du différend entre le président fondateur du parti Oumar Bah et l’actuel président Mamadou Alpha Diallo au tour de la présidence du parti et l’ingérence du premier ministre de la transition Jean Marie Doré Search Jean Marie Doré dans les affaires interne du parti.

D’entrée, le secrétaire général du parti a fait observer une minute de silence en la mémoire de la maman de Mamadou Alpha Diallo décédée la semaine dernière à Labé au nord-Est du pays.

Balla Camara a ensuite présenté à la presse, les documents administratifs qui reconnaît Monsieur Mamadou Alpha Diallo comme président du Parti en remplacement de Monsieur Oumar Bah. Il s’agit de l’acte officiel du ministre de l’Administration du territoire et des Affaires politiques (MATAP) signé du Ministre Frederik Kolié ministre sortant du gouvernement Kabinet Komara, du procès verbal de l’Assemblée extraordinaire du parti de l’Unité et de la liberté (PUL), l’acte de nomination émis par le bureau exécutif et membre fondateur et de la demande d’ouverture de compte au nom du parti dans une banque de la place. Un remplacement que monsieur Oumar Bah n’a pas accepté et il est passé par d’autres méthodes pour annuler cette décision au près des nouvelles autorités de la transition dirigée par Jean Marie Doré Search Jean Marie Doré qui selon le secrétaire général aurait personnellement influencer pour faire annuler cette décision avant d’expliquer brièvement à la presse l’origine du conflit du leadership entre les deux : « Je voudrais simplement rappeler que monsieur Mamadou Alpha Diallo, l’actuel leader de parti ce n’est pas lui qui en est le détenteur de l’agrément du parti parce qu’il n’est pas initiateur du parti, le parti a été créée par Oumar Bah et il a bénéficié de beaucoup d’avantages de la part du président parce que c’est lui qui est parti vers monsieur Mamadou Alpha Diallo pour lui demander d’accepter le leadership du parti pour pouvoir supporter et faire la promotion du parti et c’est ce qui fut fait. C’est ainsi que monsieur Alpha a mis les moyens à la disposition de Mr Oumar pour pouvoir exercer ses fonctions de secrétaire général maintenant un poste qu’il a accepté volontairement finalement, qu’est ce qui s’est passé tous les jours Oumar ne faisait que demander de l’argent à monsieur Diallo pour des fins personnelles et il partait prendre des dettes en dehors du parti et donnait l’adresse de Diallo et lorsque le monsieur a compris il a tout de suite demander des explications et le nommé Bah s’est révolté et a porté plainte au MATAP Search MATAP pour dire que monsieur Diallo a usurper son poste de présidence et l’affaire a pris six et finalement ça été tranchée le 30 décembre en notre faveur. Donc, il y a eu une autorité qui est venue pour elle, il faut revenir sur cette décision ».

Abordant la question de l’ingérence du premier ministre Jean Marie Doré Search Jean Marie Doré dans cette affaire, Balla Camara affirme : « A notre fort étonnement on nous a dit au département parce que nous n’étions pas présent, pendant la délibération l’inspecteur général du MATAP Search MATAP nous a dit que l’autorité central a pris une décision politique et le reste ne nous regarde pas avant d’ajouter que celui qui détient l’agrément c’est à lui le parti qu’il ait raison ou pas. C’est au sortir de cette salle que les cadres du département nous ont dit que c’est le premier ministre Jean Marie Doré Search Jean Marie Doré qui a appelé et depuis nous avons tenté de le rencontre mais en vain ».

Répondant à une question d’un confrère à savoir : après cette supposée ingérence du PM est ce que ce dernier pourra organiser des élections libres et transparentes dans moins de trois mois, Balla Camara ne tergiverse pas : « Je vous dit très honnêtement comme on nous a fait savoir que c’est lui qui s’est ingéré dans les affaires pour moi il ne pourra jamais organisé des élections libres et transparentes dans ce pays ».

S’agissant des futures démarches que le parti compte mener en vue de la présidentielle dont le premier tour est prévu le 27 juin 2010. Balla Camara rassure ces militants en ces termes : « Déjà connaissant notre pays et le paysage politique, nous avons jugé nécessaire de créer un autre sigle au lieu du Parti de l’unité et de la liberté (PUL) désormais c’est le Parti de l’unité et du libéralisme social (PULS) pour ne pas nous éloigner de nos militants et participer au combat politique, malgré qu’il y a des adversaires qui veulent nous éliminer à tout prix. Mais pour ce qui est de notre différend, nous comptons porter l’affaire devant la justice parce que pour nous, on est victime d’injustices si toutefois nous sortons vainqueur nous ferons alliance avec le parti de l’unité et de la liberté Search parti de l’unité et de la liberté pour être plus fort encore. Nous comptons également poursuivre Mr Oumar Bah pour escroquerie et actes de vandalismes devant
les juridictions compétentes ».

Ibrahima
Conakry


 
 
3453 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 21/03/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login