Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Kenya : Un chinois arrêté pour avoir comparé les kényans et le Président « à des singes »
 
Liu Jiaqi

Click to enlarge
Kenya : Un chinois arrêté  pour avoir comparé  les kényans et le Président  « à des singes »
© Koaci.com- Jeudi 06 Septembre 2018 – Un ressortissant chinois s’est vu retirer son permis de travail et va être expulsé suite à la publication d’une vidéo dans laquelle il comparait le Président Uhuru Kenyatta Search Uhuru Kenyatta et les kényans à des "singes".

Un ressortissant chinois , identifié comme Liu Jiaqi, va être expulsé du pays pour avoir tenu des propos racistes sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo de deux minutes relayés sur les réseaux sociaux , on y voit le chinois se disputer avec un de ses employés, en proférant des insultes racistes.

"Tous, tous les Kényans... comme un singe, même Uhuru Kenyatta. Tous", l'entend-on dire.

Après la suggestion d'un employé de "rentrer en Chine", l'homme d'affaires réplique de plus belle en (mauvais) anglais: "Ce n'est pas ma place ici. Je n'aime pas cet endroit, des gens comme des singes, je n'aime pas leur parler, ça sent mauvais, et pauvres et stupides, et noirs. Je ne les aime pas. Pourquoi pas (comme) les Blancs, comme les Américains"?.

Un porte-parole de l'ambassade de Chine au Kenya, Zhang Gang, a assuré que la vidéo datait de Juin et que le chinois avait été sanctionné par son entreprise et présenté ses excuses à l’employé kényan.

Au Kenya , la communauté chinoise fortement représentée est très souvent accusée de racisme.

En 2015 , un petit restaurant chinois de Nairobi avait été fermé par les autorités et son propriétaire poursuivi pour refuser de servir les Noirs après 17h.
KOACI
 
 
7364 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 06/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions dan_sran@yahoo.com
 
Aller oust! Qu'il parte voir ailleurs se chintoc.
 
 
 
See his contributions XIX
 
J'espère qu'il a reçu une belle bastonnade avant d'être remis à la police.
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login