Logo Koaci
 
 
 
Koacinaute: PANAMA PAPERS : La famille AMEGANVI au centre du scandale WACEMGATE
 
Quatre mois après l’éclatement du scandale PANAMA PAPERS, les secousses enregistrées à travers le monde par cette grosse affaire d’évasion fiscale continuent de se faire ressentir et ce jusqu’au Togo. Certes ce n’est pas encore le séisme comme on a pu le constater ailleurs mais ça s’agite quand même sur la terre de nos aïeux, tant le sujet hautement délicat, implique des personnalités économiques et politiques de haut rang aussi bien dans l’opposition que dans la majorité. 

Au centre du scandale côté togolais, selon les 11 000 documents du cabinet d’avocat MONSACK FONSECA, plusieurs hommes d’affaires particulièrement des indiens de la société WACEM, ont eu recours au service de ce cabinet d’avocats pour tromper le fisc togolais et faire sortir tranquillement d’importantes sommes d’argent. 

Tout naturellement, il est de notoriété publique au Togo que qui parle de WACEM ne parle pas seulement de gros sous pour une entreprise qui brasse des milliards chaque année, mais aussi et malheureusement de misères. Misère des populations du Yoto et du Vo, et surtout misère des ouvriers dont certains périssent sur les lieux de travail. Au sein même de l’opinion nationale, WACEM est une société qui a une mauvaise réputation. Si à cette mauvaise réputation s’ajoutent des informations signalant la fraude fiscale, c’est bien normal que les réactions s’enchaînent avec virulence sur cette société aux pratiques mafieuses. La société civile et le monde de la presse n’ont pas mis de temps pour monter au créneau et appeler le Gouvernement et le Parlement à prendre leurs responsabilités devant ce énième scandale qui éclabousse encore une fois cette même entreprise. 

Mais curieusement dans le monde politique, c’est le black-out total hormis une sortie du parti du professeur Aimé GOGUE pour condamner nonchalamment ce que d’aucuns désignent par « Wacemgate». Plus étonnant encore, l’omerta que le parti ANC est en train d’observer sur cette affaire. 

Pour nous les togolais habitués à voir les leaders de l’opposition en général et particulièrement ceux de l’ANC monter au créneau pour dénoncer les excès du régime RPT-UNIR, leur silence sur ce scandale de WACEM qui normalement devrait leur servir de tremplin, a de quoi interpeller. 

En septembre 2014, on se rappelle que Jean Pierre FABRE se prévalant du titre d’économiste avait animé une conférence de presse à Lomé sur la base du rapport de l’ONG américaine Global Financial Integrity (GFI) portant sur les flux financiers illicites sortis des pays en développement. A l’époque, lui et son parti n’étaient pas allés du dos de la cuillère. 

Tout récemment encore, le patron en chef de l’ANC ne s’est pas fait prier pour rédiger un réquisitoire contre le Gouvernement sur la gestion des sociétés SALT et SERVAIR. Ce n’est que quelques exemples des nombreux actes de dénonciation menés tambour battant par les responsables de l’ANC/CAP2015 pour condamner la corruption, le pillage et la gabegie dont se rend responsable le régime en place. Nous voici devant un cas grave d’évasion fiscale opérée par une grande société et curieusement l’ANC et le CAP2015 sont aux abonnés absents dans le concert des contestations. 

Pourquoi ont-ils choisi de se taire devant l’ampleur des révélations portées par la presse nationale et étrangère ? Pourquoi cette absence de réaction de la part de Jean Pierre FABRE, chef de file de l’opposition sur un tel sujet ? Le drame de WACEM et l’évasion fiscale ne sont-ils pas des sujets sérieux qui méritent quand même que l’opposition s’exclame et exige des comptes auprès des institutions compétentes ? Les conneries, c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer, disait Michel Audiard. 

Selon les informations qui ne relèvent plus de la rumeur, plusieurs responsables de ce parti sont cités dans ce fumeux dossier d’évasion fiscale où les intérêts privés croisent l’intérêt public. Vice-présidente de l’ANC, Isabelle AMEGANVI Search Isabelle AMEGANVI fait figure de conseillère juridique et avocate de la société WACEM et d’ATS que dirige un certain Clément AHIALEY. Ce dernier se trouve être le père de deux enfants que lui a faits Catherine AMEGANVI, la grande sœur d’Isabelle Améganvi. C’est par l’entremise de Clément AHIALEY Search Clément AHIALEY que les Indiens sont parvenus à mettre la main sur le sous-sol du Togo rachetant l’ancienne société CIMAO. Présenté comme bras droit des investisseurs indiens, Clément AHIALEY Search Clément AHIALEY n’est pas que l’homme à tout faire mais aussi le cinquième plus important actionnaire de la société WACEM où il occupe le poste de directeur administratif et chargé des relations extérieures. Il est également le directeur de Togo-Rail et d’ATS, deux sociétés appartenant aux indiens. C’est ce Clément AHIALEY Search Clément AHIALEY qui est le véritable gestionnaire des investissements indiens au Togo. C’est lui qui sert d’intermédiaire entre ces sociétés WACEM, ATS et Togo-rail et le cabinet d’avocats MOSSACK FONSECA spécialisé dans l’évasion fiscale. WACEM apparaît donc comme une vache laitière à laquelle les sœurs AMEGANVI se sont accrochées comme de véritables sangsues. 

Pour s’en apercevoir, voici un peu le décor : Catherine AMEGANVI avec ses deux enfants, a droit à une bonne partie de la manne du fait de sa liaison conjugale avec Clément AHIALEY. 

Elle et ses enfants détiennent un portefeuille de plus de 2000 actions au sein de WACEM.
De par son statut de belle-sœur, Isabelle AMEGANVI, députée à l’Assemblée Nationale et présidente du groupe parlementaire ANC, tire sa part du gâteau sous le couvert d’avocate et conseil juridique des sociétés WACEM, ATS et consorts. 

Leur sœur aînée Brigitte AMEGANVI, actuelle présidente de l’association Synergie Togo, a préféré se faire attribuer des actions à WACEM et figure donc parmi les prestigieux actionnaires de cette société. On comprend donc que Clément AHIALEY, le sacré maître d’orchestre de cette belle symphonie, a su inventer les formules nécessaires pour associer ses belles-sœurs à la mangeoire. Ce tableau présenté, on peut aisément comprendre le choix du silence opéré par le parti ANC devant cette affaire. Parfois, la vie nous réserve bien de surprises. Qui aurait cru un seul instant que la famille AMEGNAVI qui se présente comme porte-flambeau de la lutte contre le régime RPT/UNIR, serait elle-même complice d’un réseau d’investisseurs fraudeurs qui a passé plus de vingt ans à voler, piller les ressources du pays et les planquer dans des comptes offshore. 

Il a donc fallu ces révélations pour savoir qui est qui et qui fait quoi dans l’ombre. Isabelle AMEGANVI Search Isabelle AMEGANVI conseillère juridique et Avocate de WACEM ! Ô bon Dieu ! WACEM, cette société qui pille les richesses du pays en laissant tout un pan de la population dans le dénuement total, est défendue par une députée issue d’un parti politique connu pour sa propension à s’ériger en parti défenseur du peuple ! 

Yawo AGBOZOUHOUE, un natif de la préfecture «sinistrée» de Yoto, désabusé écrivait sur sa page facebook ceci : « Dans l'ignorance, cette population de Yoto appelle au secours ne se rendant pas compte de la perversité de nos sauveurs en l'occurrence Me Isabelle Ameganvi qui a déçu. Il appartient à la population de Yoto de prendre sa propre défense. » Malheureusement ce n’est pas le seul cas où ces messieurs et dames de l’opposition trinquent avec le «diable» dans la nuit pour ensuite se présenter aux togolais comme des saints. Nous vous avions prévenu depuis des années que ces prétendus sauveurs de ce pays sont en réalité des diables vêtus de peau d’agneau. C’est le début des révélations sur ces opposants frelatés, attachez bien vos ceintures !



PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.

 
 
10799 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 17/08/2016
  6 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login