Logo Koaci
 
 
 
L'opposition dénonce la chasse aux sorcières dans l'administration
 
::Koaci.com Libreville::Le porte parole de la coalition des groupes et partis politiques de l’opposition, l’ancien premier ministre Jean Eyeghe Ndong::

Les derniers changements opérés lundi 19 octobre 2009 par le tout premier conseil des ministres du nouveau chef d’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba, ont suscité une vive réaction au sein de la coalition des groupes et partis politiques de l’opposition. Le porte parole de cette coalition, l’ancien premier ministre Jean Eyeghe Ndong a fait une déclaration hier au QG dudit groupement politique.

Ce dernier a noté que des fonctionnaires ayant battu campagne ou ayant été soupçonnés d’être proches des candidats de l’opposition, ont été purement et simplement limogés au profit de ceux proches du premier cercle de pouvoir.

De plus, la coalition s’étonne pour le regretter de ce que le conseil des ministres ait pris un ensemble de décisions de nominations Search nominations sans que les nouveaux investis du pouvoir de proposition n’aient été consultés.
Pou lui, la loi n°20/2005 du 3 janvier 2006 fixant les règles de création, d’organisation et de gestion des services de l’Etat donne compétence au ministre en charge du département de proposer en conseil des ministres la nomination par le président de la république aux emplois civils et militaires de l’Etat.

Or, M. Eyeghe Ndong note qu’en laissant aux seuls soins du chef de l’Etat et du premier ministre la compétence exclusive de la nomination des secrétaire généraux de l’administration, le conseil des ministres viole ainsi la loi et consacre l’émergence d’une nouvelle caste de « roitelets » qui, placés à la tête des administrations par le seule volonté du président de la république, n’auront de compte à rendre qu’à celui-ci. Une attitude qui dénote, selon l’ancien premier ministre, « d’une dérive autoritaire de l’Exécutif et d’une forte propension à la personnalisation du pouvoir ».

Il a également relevé que la nomination à des fonctions inexistantes dans les organigrammes des administrations, notamment au ministère des affaires étrangères, constitue une autre violation de la loi.

Ces mesures qui concernent plus de trois cent postes, avec hélas une forte connotation de repli identitaire, viennent, selon Jean Eyeghe Ndong « confirmer avec une ampleur inégalée la chasse aux sorcières à laquelle le pouvoir se livre pour imposer à l’administration des choix qui ne correspondent pas toujours à l’éthique et à l’efficacité des missions du service public ».
En regardant de près certaines nominations, Jean Eyeghe Ndong dit ne pas être convaincu des principes énoncés par le conseil des ministres pour justifier le large et important mouvement de changement dans l’administration centrale.

« Cette manière populiste de faire croire au changement ne peut convaincre personne, car en déplaçant certains hauts fonctionnaires de postes importants vers des postes moins voyants qui leur permettent de conserver leurs privilèges, le pouvoir opère juste un petit tour de passe-passe », a indiqué l’orateur.
Non sans dire que les proches collaborateurs du résident de la république gabonaise se sont vus accorder le cumul de leur fonction avec celle de président de conseils d’administration d’entreprises et organismes publics, violation des articles 64 et 67 de la loi1/2005 portant statut général de la fonction publique.
Ces décisions qui, selon lui ne règlent rien, montrent aussi qu’entre le discours et l’action, il y a un grand décalage. D’autant plus que le copinage, le clientélisme politique et le tribalisme ont bien été au centre des dernières nominations Search nominations concoctées par un groupe de personnes qui se sont partagés, tel un gâteau, les postes importants de l’administration aggravant ainsi sa politisation.

Évoquant la décision prise par le conseil de ministres relative aux activités syndicales, la coalition des groupes et partis politiques de l’opposition, y voie une atteinte à la liberté de celles-ci et demande aux syndiqués de défendre leurs droits
 
 
3798 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 23/10/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login