A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Afrique du Sud : La chambre des provinces donne son feu vert pour l'expropriation des terres
 
Afrique du Sud    Politique
 
 
 
Julius Malema (ph)-


© Koaci.com-Vendredi 07 Décembre 2018 -Après le parlement , la Chambre des provinces vient de donner son accord pour la modification de la constitution pour autoriser l’expropriation sans compensation des terres agricoles au profit de la majorité noire.

Alors que la minorité blanche du pays détient 75% des terres , le parlement et la chambre des provinces s’accordent pour réclamer l’accélération de la révision de la constitution qui permettra l’expropriation des terres sans compensation.

Un comité spécial doit rédiger le nouveau texte avant de le soumettre au Parlement.

Le texte présenté pour la première fois en mars dernier par le tribun populiste Juluis Malema, du parti d'extrême gauche des Combattants de la liberté économique (Economic Freedom Fighters, EFF), prévoyait des expropriations foncières sans verser d'indemnités aux propriétaires.

Notons que les noirs représentent que 79% de la population, mais ne possèdent directement que 1,2% des terres rurales du pays.

Comme le reste de l'économie, l'agriculture est largement aux mains des Blancs, qui possèdent 73% des terres contre 85% à la fin du régime.

KOACI
 
 
 
 
5387
Vue(s)
 
Author : KOACI INFO
 

Chargement...

 
 
 

Deku
Il fallait bien que ça arrive. Ce qui est regrettable, c'est qu'il n'y ait pas eu de transfère de compétence technique, ce qui pourrais déboucher sur une catastrophe alimentaire en Afrique du Sud, qui sera sûrement aggravée par les Oxydantaux.

 
A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com