A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Elections Benin 2011 : Campagne électorale, entre engagement et suspicion
 
Bénin    Politique
 
 
 
::Article de la rédaction de Koaci.com au Bénin ::

Lancée depuis le 18 Février dernier, la campagne électorale de la présidentielle du 6 mars bat son plein mais à double vitesse. Si certains candidats sont à fonds dans la propagande et l’affichage de leur message, d’autres attendent encore de voir clair dans la liste électorale pour réellement commencer.

Cotonou, ce vendredi 25 Février, un tour dans la ville par l’équipe de Koaci.com fait observer que les choses semblent évoluer au fils des jours pour la campagne électorale de la présidentielle de cette année. Mais elle se joue réellement sur les affiches, les portes à portes du lobbying et non des grands meetings. Arnaud, un Zémidjan sympathisant de l’Amicale des zèm soutenant Me Adrien Houngbédji rencontré au Stade de l’Amitié de Kouhounou, note que la stratégie qu’ils ont adoptée chez eux être le vecteur de communication pour transmettre le message de l’alliance de l’opposition UN aux Béninois. «Nous reconnaissons au Candidat de l’UN, un véritable savoir faire et son arrivée à la marina va certainement nous donner plus d’opportunités. C’est pour cela que nous avons décidé de relayer son message» a-t-il fait savoir. En effet, au nombre de près de 100.000 dans la ville de Cotonou, les Zèm représentent un véritable réservoir à voix pour les différents candidats à cette présidentielle. Aussi, retrouve-t-on ces derniers dans les autres Etats Majors. A quelques parts du Stade le MOZEBE à son et haranguent les siens pour la réélection du président Boni Yayi. Cette structure des Zèm qui milite pour le camp de la mouvance fait son job. «Nous gagneront à coup sur » atteste Jean-Pierre Adandé l’un d’entre eux.

Le souci de la liste électoral demeure et font dire aux militants de l’UN que la situation doit s’éclaircir avant le vote. «Nous ne pouvons aller à une élection pour laquelle la liste n’a pas encore été clarifiée à ne semaine du scrutin» affirme dame Eloise rencontrée devant le siège de la Direction Nationale de campagne du candidat de l’UN. Les responsables eux sont formels. «On n’est dans la campagne, notre candidat travail et est sur le terrain mais nous attendons la décision de la commission Zinsou pour accélérer les choses » note Brice Tchanhoun, directeur nationale de la mobilisation et des manifestations. Mais pour la mouvance il y pas de problème la campagne se déroule normalement. Marcel de Souza, au siège national de campagne a demandé aux siens de rester mobilisés et de ne pas céder à l’intox. Quant’ au candidat Abdoulaye Bio Tchané, sa discrétion et le travail de sous-marinage montre aux un et autres que ce dernier était bien préparer pour cette compétition. La seule candidate en lice, elle pense aller cout que cout à l’élection c’est cela qu’elle est souvent dans les marchés du Benin pour rallier les femmes qui représentent 52% de la population à sa cause.

Sur les tronçons des la ville, cinq candidats sur les quatorze rivalisent d’ardeurs quant’ aux affiches pour la propagande. Adrien Houngbédji, Abdoulaye Bio Tchané, Boni Yayi, Salifou Issa et Christian Enock Lagnigé se taillent les grands panneaux de la ville et sont d’ailleurs les plus visibles. Pour Berlamunus Capkovi, expert en communication politique, ces déploiements d’affiches dénote de la puissance ces candidats qui par ce moyen arrivent à atteindre leur cible. Le candidat Christian Enock Lagnigé, très serein et efficace dans sa stratégie de campagne prendre des initiatives d’une campagne de proximité appréciée des populations. Sa décision d’affecter le 1/3 du budget de l’Etat aux communes annoncer aux différentes municipalités à fait adhérer plus d’un à sa cause.

 
 
 
 
6650
Vue(s)
 
Author : sekodo
 

Chargement...

A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com