A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Ghana : La Banque du Ghana rassure et déconseille des retraits en masse
 
Ghana    Economie
 
 
 
Des billets de GHc et Dr. Ernest Yedu Addison, le gouverneur de la BoG

© koaci.com – Lundi 29 Octobre 2018 – La Banque du Ghana (BoG) a exhorté le public à s'abstenir de tout retrait en masse pour cause de panique.

Ben Amoah, le conseiller spécial du gouverneur de la Banque du Ghana, a déclaré lors d'un atelier de formation destiné aux journalistes traitant des sujets économiques que le secteur bancaire dans le pays est en bonne santé et qu'il n'est donc pas nécessaire de procéder à des retraits de panique.

Un supposé déficit de communication a conduit ces derniers temps certaines personnes à vouloir retirer leur argent de la BoG. Cette affaire a suscité la panique et fait croire à ceux qui ont peur qu’ils pourraient perdre leurs fonds.

La BoG a été critiquée par plusieurs acteurs financiers, dont le président du Groupe Nduom, Papa Kwasi Nduom, pour n'avoir pas informé le public des réformes entreprises par le gouvernement afin d’assainir le secteur bancaire.

La Banque du Ghana s'est lancée, l'année dernière, dans des exercices incluant la révocation de licences de certaines banques qui, selon elle, étaient confrontées à des problèmes de liquidités afin de renforcer le secteur bancaire.

La BoG entreprend depuis quelques années des exercices, notamment la révocation de la licence de certaines banques qui, selon elle, sont confrontées à des problèmes de liquidités, afin de renforcer le secteur bancaire. Toutes les banques commerciales opérant dans le pays ont jusqu'au 31 décembre pour capitaliser à hauteur de 400 millions de Ghana cedis.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
 
 
14226
Vue(s)
 
Author : Mensah
 

Chargement...

 
 
 


Et pourtant, notre voisin cité en example par les pseudo-panafricanistes dispose de sa monnaie non-CFA. Nous l'avons dit et le redirons autant que possible. Avoir une monnaie n'est pas une fin en soit. La monnaie ne développe pas un pays. La Corée n'est pas la Corée à cause du Won. En matière de rigueur dans la gestion de la politique monétaire, l'UEMOA damne le pion au Ghana et même au Nigeria. La preuve, nous ne connaissons pas ces episodes d'inflation et/ou de panique autant que ces derniers....

aze
@peace101, que savez vous de la monnaie ?Un profond respect pour votre opinion... Informez vous pour savoir ce qu'un peuple peut faire à un autre peuple avec sa monnaie...il est préférable de gérer sa monnaie, et tes 14 pays francophones unis en sont des incapables à chialer devant un colon...Pourquoi un français va gérer ma monnaie ? Expliques moi la raison ? Et pourquoi diantre en aies tu incapable ?

aze
Courage frère du Ghana, courage ! Vous avez des leçons à donner à ceux qui n'ont pas encore de dent de lait en matière de gestion monétaire, mais il me semble que leur dent ne pousseront jamais. A quoi ça ressemble à 50 ans ?

aze
Qu'il apporte ou pas le développement, assumez vos responsabilités.Avec la monnaie on gère l'inflation d'un pays, avec la monnaie, on gère les ressources dun pays, avec la monnaie on gère la culture d'un pays, avec la monnaie on peut arrêter l'économie d'un pays...alors avec la monnaie on peut être indépendant.


@aze… Calme-toi. Commence par dépassionner le débat et tu pourras certainement comprendre. Tu sors déjà tes apparats intellectuels en déversant les mêmes phraséologies que les panafricanistes de fortune répètent depuis des décennies et décennies. De un, personne ne dit qu’il faudrait rester éternellement avec le CFA. De deux, les faits sont les faits et têtus. Nos performances macroéconomiques ne déméritent pas du tout concernant celles des pays comme le Ghana par exemple, et même le Nigeria. Re...

 
A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com