A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Ghana-Togo : Affrontements ethniques, des déplacés de Chereponi vers Mango
 
Ghana    Societe
 
 
 
Habitation ravagée et localisation de Chereponi (ph 1&2)

© koaci.com– Mardi 08 Janvier 2019 – Les affrontements ethniques qui ont été signalés en fin décembre 2018 entre les Konkomba et Tchokossi au Ghana entrainent des déplacements de certains habitants du district de Chereponi vers des camps à l’intérieur du pays mais aussi vers Mango, une localité située au nord Togo.

Le coordinateur adjoint de l'Organisation Nationale de Gestion des Catastrophes (NADMO) dans le district de Chereponi, M. Sulemana Amadu a annoncé l'enregistrement des personnes affectées par les violences dans les différents camps installés dans la région tandis que d’autres préfèrent se réfugier au Togo voisin.

Afin de maintenir la paix dans le milieu, un personnel de sécurité a été déployé dans les deux districts du Ghana pour maintenir l’ordre public. Des policiers et des militaires ont été déployés sur les lieux pour renforcer la sécurité.

Les chefs d'établissement scolaires du district de Chereponi ont été priés par leur hiérarchie de ne pas rouvrir les écoles avant le retour au calme suite aux récents affrontements dans la région. La décision de garder les écoles fermées vise à assurer la sécurité des élèves et du personnel.

A l’origine de ces déplacements, il s’avère que des Konkomba auraient brûlé 10 villages des Tchokossi. En réaction, de jeunes Tchokossi ont brulée cinq villages des Konkomba.
Les deux communautés se disputaient un petit lopin de terre. En juin dernier, une attaque contre un Tchokossi parti avec un tracteur pour labourer le terrain litigieux a dégénéré en représailles et la mort de deux Konkomba.

En raison de la situation qui prévaut, Ambrose Dery, le ministre ghanéen de l'Intérieur, sur avis du Conseil de sécurité de la région du Nord, a imposé le 03 janvier dernier un couvre-feu de 16 heures à 19 heures sur les villes de Chereponi et de Saboba et leurs environs.
La déclaration du ministre de l'Intérieur Dery a justifié que « l'imposition du couvre-feu fait suite à la recrudescence de la violence dans les villes provoquée par des affrontements entre deux groupes ethniques, les Konkomba et Tchokossi ».

Rappelons que les rivalités entre Konkomba et Tchokossi datent d’un peu longtemps et les tous récents incidents remontent en 2017, lorsque deux personnes ont été tuées par balle et plusieurs autres blessées lors de différends fonciers entre les deux groupes ethniques à Naduni.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
 
 
9642
Vue(s)
 
Author : Mensah
 

Chargement...

A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com