A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Mali : Affaire bérets rouges,la nomination du ministre de la défense Ibrahim Dahirou Dembélé suscite des critiques
 
Guinée    Politique
 
 
 
Ibrahim Dahirou Dembélé

© Koaci.com - Mardi 07 Mai 2019 - La nomination du Général Ibrahim Dahirou Dembélé au poste de ministre de la défense ne fait pas l’unanimité.

Le Général de Division Ibrahim Dahirou Dembélé a été désigné Ministre de la Défense et des anciens Combattants dans le nouveau gouvernement du Premier Ministre malien Boubou Cissé, mais cette nomination suscite de nombreux commentaires.

En effet, le Général Ibrahim Dahirou Dembélé, qui a fait partie du putsch qui a précipité l'ex-Président ATT, est également citée dans l’affaire des bérets rouge tués en 2012 par les bérets verts (proches du capitaine Amadou Haya Sanogo) jugés trop favorables au chef de l' Etat déchu.

A l'époque des faits, le général était le chef d' Etat-major de l'armée malienne.

Accusé de complicité passive, il bénéficie juste de la liberté provisoire en attendant l' ouverture du procès.

Plusieurs familles des victimes, craignent que la nomination de M. Dembélé comme ministre de la défense n'entrave la tenue du procès et que justice soit faite. .

Pour rappel , en 2013, les corps d’une vingtaine de militaires appartenant à une unité parachutiste avaient été retrouvés dans un charnier à Diago, près de Kati, où était basé le quartier général de Sanogo.

Les bérets rouges s’étaient opposés au putsch de mars 2012 conduit par le capitaine de l’armée Amadou Sanogo, qui a renversé le président ATT.

Ce putsch avait précipité la déroute de l’armée face à la rébellion touareg et aux groupes jihadistes dans le nord du Mali.

KOACI
 
 
 
 
4858
Vue(s)
 
Author : KOACI INFO
 

Chargement...

A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com