Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
MALI : Gouvernement d’union nationale : Dioncounda ouvre les consultations
 
Dioncounda Traoré (ph) a bénéficié de la part de la Cedeao de dix jours supplémentaires pour former son nouveau gouvernement

MALI - BAMAKO LE 1er AOUT 2012 © koaci.com - Le président de la transition Dioncounda Traoré Search Dioncounda Traoré rentré au pays, vendredi dernier a pris en main la gestion des affaires au sommet de l’Etat, en ouvrant les consultations, comme il l’avait annoncé dans son message à la Nation le dimanche.

Ce mardi 31 juillet, il a reçu les délégations respectives des différents regroupements politiques : l’Alliance des démocrates patriotes pour une sortie de crise (ADPS), la Convergence pour sauver le Mali (CSM), la Coordination des organisations patriotiques du Mali (COPAM), le Front uni pour la sauvegarde de la République et la démocratie (FDR). Tous ces regroupements se sont engagés à mettre le Mali au dessus de toute autre considération. Ils sont sortis confiants de cette rencontre avec le président Dioncounda Traoré Search Dioncounda Traoré et ils l’ont affirmé. Pour le représentant de l’ADPS (regroupement de l’ancien Premier ministre Soumana Sako), il ne s’agit pas aujourd’hui d’une question de « partage de gâteau », mais de « partage de fardeau ». La tendance est disposée à ce partage et a dit sa disponibilité à participer dans le gouvernement en construction.

Pour le représentant de la Convergence pour sauver le Mali (CSM), Me Mountaga Tall, la question de formation du gouvernement est certes importante, mais le Mali est encore plus important. Selon lui, en rencontrant le président Dioncounda, «nous avons parlé du Mali et le Mali comporte aussi le gouvernement », a déclaré Me Mountaga Tall.

La Coordination des organisations patriotiques du Mali (COPAM) à travers Hamadoun Amion Guindo a trouvé que les nouvelles propositions de Dioncounda, comme la création d’un Haut Conseil d’Etat (HCE), est « une très bonne contribution qui vise à l’apaisement du climat social dans le pays, une position que nous partageons bien avec lui ».

Le Front uni pour la sauvegarde de la République et la démocratie (FDR), qui avait réclamé la démission du Premier ministre Cheick Modibo Diarra et la formation d’un gouvernement d’union nationale, « souhaite qu’il soit ouvert à tout le monde, afin que les femmes et les hommes réellement engagés pour ce pays se retrouvent », a déclaré Ibrahima Ndiaye.

Par ailleurs, parallèlement à cette vague de consultations, Dioncounda Traoré Search Dioncounda Traoré a obtenu de la CEDEAO la prorogation de dix jours du délai imparti pour la formation de ce gouvernement, qui expirait ce 31 juillet. Le 7 juillet dernier, lors de sa réunion à Ouagadougou, le groupe de contact de la CEDEAO sur le Mali avait fixé au 31 juillet le délai pour mettre en place un gouvernement d’union nationale, intégrant les partis politiques et ayant la légitimité requise pour reconquérir le Nord occupé par les islamistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Les consultations entreprises à cet effet par le Premier ministre n’avaient pas pu aboutir à la formation souhaitée.

Ib, KOACI.COM BAMAKO; copyright © koaci.com
 
 
6409 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 01/08/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login