Logo Koaci
 
 
 
Marie Christine Saragosse (dg TV5) « L’objectif pour TV5 en Côte d'Ivoire est d’être disponible gratuitement sur le hertzien »
 
Marie Christine Saragosse et Denise Epote Search Denise Epote ce lundi matin à Abidjan Search Abidjan (ph LD)


ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN COTE D'IVOIRE ::

© koaci.com - La direction de Tv5 Monde débarque à Abidjan Search Abidjan et ce avec une ambition majeure, retrouver son public ivoirien et être à nouveau accessible gratuitement pour l’ensemble de ces derniers.

Cette information, nous l’apprenons ce lundi matin de la directrice générale Marie-Christine Saragosse, rencontrée autour d’un café dans un hôtel d’Abidjan à son arrivée en Côte d’Ivoire. « Notre ambition immédiate est d’être à nouveau disponible en Côte d’Ivoire mais plus que par le satellite mais via l’hertzien et nous rencontrerons les autorités du pays ce lundi pour parvenir à un accord en ce sens» indique à KOACI la directrice générale consciente du recul actuel de l’audience de TV5 en Côte d’Ivoire. En effet, hier gratuite via le bouquet canal+ Search canal+ , le leader mondial des médias francophones diffusé dans 200 pays, censuré durant la crise post-électorale par le régime Gbagbo, est désormais payant. Un fait surprenant qui, selon Marie Christine Saragosse, émane amèrement d’une décision unilatérale du groupe Canal+, pour l’heure toujours en situation de monopole commercial sur le terrain des bouquets satellitaires en Côte d’Ivoire. « Nous n’avons pas compris la décision de Canal+ ce qui nous a amené à basculer, comme solution intermédiaire et on l’espère temporaire, sur un autre satellite astra 44» souligne Marie Christine Saragosse Search Marie Christine Saragosse par ailleurs, enthousiaste quant au devenir de la Côte d’Ivoire. « La Côte d’Ivoire est la pierre angulaire de la Francophonie en Afrique, un pays essentiel, incontournable et à la jeunesse créative, TV5 fera tout pour accompagner la réconciliation et la reconstruction de ce pays que l’on aime tant » livre avec une verve pragmatique la belle blonde tout en soulignant sans équivoque la volonté d’accompagner la créativité ivoirienne notamment au niveau des productions audiovisuelles. « Nous sommes véritablement déterminés à continuer nos efforts d’accompagnement des productions ivoiriennes que ce soit au niveau des séries, des documentaires et autres, rien n’a changé, nos portes sont toujours ouvertes à la créativité, l’intelligence et aux projets novateurs et nous comptons bien ne pas nous arrêter en si bon chemin au regard des succès rencontrés».

Aux côtés de l’éminente Denise Epote, présente elle aussi en Côte d’Ivoire pour les 10 ans d’ « Afrique Presse »(voir article KOACI.com) Marie Christine Saragosse, empreinte d’une humilité rare et d’un déterminisme aussi aigu que volontaire, nous laissera l’impression salutaire d’un optimisme multilatérale en adéquation avec les espoirs de renouveau en Côte d’Ivoire.

Laurent Despas, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
7053 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 03/10/2011
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions awlinba
 
Et le tout s'il vous plait avec la plume de MR Despas! quel bonheur de vous retrouver! La Côte d'Ivoire vous doit tant...
 
 
 
See his contributions Dabakala
 
OUI, la côte d’ivoire, d’expression française et d’assimilation culturelle équivalente ne pourrait s’épanouir en dehors de la francophonie dont la subtilité ne s’arrête pas seulement à l’art de l’expression mais embrasse aussi la culture française et autres valeurs propres à cett...
OUI, la côte d’ivoire, d’expression française et d’assimilation culturelle équivalente ne pourrait s’épanouir en dehors de la francophonie dont la subtilité ne s’arrête pas seulement à l’art de l’expression mais embrasse aussi la culture française et autres valeurs propres à cette métropole. Nous aurons toujours besoin d’un support d’expression choisi ou imposé (par la colonisation) pour véhiculer nos idées et faire vivre notre histoire, nos connaissances, et découvrir celles des autres. OUI donc à la culture française, à son assimilation même au détriment de nos valeurs ancestrales, pour lesquelles nous finirons par trouver une méthode de préservation ou de valorisation, quitte à changer de système le moment venu. L’apport de TV5 sur ce point sera bien plus que bénéfique pour les ivoiriens et les nombreux africains qui y ont souscrit. Le seul souci qui nous préoccupera, c’est bien le rôle politique des médias étrangers et particulièrement français en Afrique et surtout en côte d’ivoire (puis en Lybie) Il ne s’agira plus de parler de média de propagande, car subjectif, mais à maintes reprises, ces médias européens ont été accusés (à raison) de désinformation flagrante, de mensonge ou de rétention d’information. Les réseaux média étant complexes et immenses, assurant aussi une situation de monopole dont on ne peut échapper, même en changeant de chaînes, l’on conviendra du fait que l’on dépendra donc de la véracité ou de la fausseté des informations transmises (sur la Lybie par exemple). Hormis donc le volet ludique et le formatage culturel voulue par ces chaines, qui nous empêche de chercher ailleurs, les organes de presses ont été réellement utilisés pour combattre (arme média) et cette fois à visage découvert, tant l’enjeu était de taille. Un petit regret quand même, par mesure de réciprocité, l’accessibilité de TV5 sur le réseau hertzien devrait faire face à celui de la RTI dans le paysage télévisuel français gratuit, mais l’on comprend que cela ne se fera pas…Nous ne serons pourtant pas (tous) dupes, et regarderons « question pour un champion » avec plus de d’attention que « le journal » dont on doutera (à raison ??) de la véracités des information relatées…
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login