Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
MINES : le recadrage manqué du ministre Cissé
 
::Koaci.com Ouagadougou::

Le ministre des de l’énergie, des mines et des carrières, Kader Cissé a rencontré le 18 septembre dernier les acteurs du secteurs miniers burkinabè. Il s’agit des sociétés minières et des ONG et des associations intervenant dans ce secteur. Une rencontre de recadrage alors que la polémique fait rage sur une pollution aux métaux lourds des eaux du barrage de Kouna dans l’Oudalan (Nord du pays) qui aurait causé la mort de plus de 200 animaux et provoques des diarrhées et vomissements chez les personnes ayant consommé.

Le ministre a voulu cette rencontre pour qu’à cœur ouvert les parties prenantes échangent leurs points de vue sur les avancées et les difficultés du secteur. Mais dès l’ouverture de la rencontre, le ministre a demandé aux médias de se retirer pour que les acteurs concernés puissent débattre à huis clos. Mais ces premières phrases avaient déjà donné le ton de la réunion. Après avoir fait le point des reformes engagées dans le secteurs miniers depuis 2000, il a demandé aux uns et aux autres de ne pas peindre tout en noir. La confiance est revenue, les investisseurs sont là. C’est ce climat là qu’il faut préserver selon lui. Comme argumentaire il a égrené quelques chiffres » en 2003, le Burkina a adopté un nouveau code minier Search code minier et celui-ci a été matérialisé par 15 décrets d’application. Il a fait remarqué au passage qu’il a lu certaines déclarations dans la presse qui montre que certaines personnes n’ont pas connaissances de ces décrets. Le Burkina selon lui est devenu le 4e pays le plus attractif du continent derrière l’Afrique du sud, le Ghana et le Zimbabwe. De 27, le nombre de permis de recherche est autour de 462 selon le ministre Kader Cissé. Le nombre de site d’orpaillage quant à lui est passé de 40 site à plus 270 tandis que le nombre des orpailleurs flirtent aujourd’hui avec la barre de 20 mille personnes contre seulement 2000, il y a seulement quelques années.
« On est au début du renouveau minier dans notre pays. Il ne faut pas voir partout du rouge ce n’est pas bon, il ne faut pas briser l’espoir. » a –t-il entre autres déclaré devant un auditoire composé des membres de la coalition Min’Alert, un regroupement d’association et d’ONG intervenant sur les sites miniers aux côtés des populations dans le cadre du renforcement de leur capacités à prendre en charge la défense de leurs intérêts et la protection de l’environnement.
Tout laissait croire que cette rencontre a été suscitée par les révélations sur l’empoisonnement d’un point d’eau dans le Nord du pays. C’est un empoisonnement aux métaux lourds utilisés par les miniers dans la manipulation de l’or. Il a causé la mort de plusieurs centaines de têtes de troupeaux et provoqué des vomissements et des diarrhées chez les personnes qui ont été en contact avec l’eau souillée. Une mission du parlement Burkinabé s’est rendue sur les lieux pour se rendre compte de l’ampleur du drame.
Pour l’instant, l’eau polluée du barrage est interdite à la consommation. Des enquêtes seraient en cours pour retrouver les auteurs qui seraient à rechercher entre les orpailleurs et les sociétés minières de la zone. L’incident a eu lieu en mars et jusqu’aujourd’hui.

Selon des indiscrétions parvenues à Koaci, la société civile présente dans la salle n’a pas apprécié le ton du ministre, qui les a considéré comme un appendice de l’Etat. Un représentant de la société civile a fait une mise au point pour demande à la délégation ministérielle si elle a des griefs précis à faire aux associations et ONG de les faire clairement et que le ministère avait le droit de rectifier les informations parues dans la presse au cas où elles ne seraient pas justes
 
 
2886 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/09/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login