Logo Koaci
 
 
 
La mort à la sortie des cours
 
::Koaci.com Libreville::

Le corps d’une jeune fille quasiment coupé en deux et coincé sous un véhicule au milieu d’autres enfants grièvement blessés. L’image a choqué plus d’une personne, hier au PK6 un quartier populaire du 3e arrondissement de Libreville, la capitale gabonaise.

Un taxi Search taxi allant dans le sens PK5-Melen et roulant à une allure démentielle, selon des témoignages concordants, à violemment heurté des enfants qui sortaient des cours. Une fillette de 7ans Martha Angué Ovono, est morte sur le champ, tandis que neuf de ses condisciples de l’école publique de Sibang s’en sont tirés avec de graves blessures. Selon des témoins oculaires, le drame s’est produit au moment où les enfants tentaient de traverser la chaussée pour rallier leurs domiciles respectifs situés dans les parages. « Les enfants s’étaient tenus la main pour traverser la route ensemble. Lorsqu’ils sont arrivés au milieu de la chaussée, un petit taxi Search taxi a débouché à vive allure et les a violemment heurtés » a raconté un témoin.

A l’évidence, le choc a été si violent que le corps de la petite Martha a presque été coupé en deux. Ses camarades, eux sont resté coincés sous le véhicule, lequel s’est ensuite déporté vers le trottoir. Il aura fallu l’intervention des sapeurs-pompiers pour extraire les victimes de la ferraille. Comme il fallait s’y attendre, la scène atroce a sorti les habitants du PK6 de leurs gongs. En effet, des jeunes gens fulminant de colère s’en sont violemment pris au taxi Search taxi à l’origine de l’accident en l’incendiant. Sans autre forme de procès.

Les neufs blessés graves ont été aussitôt transportés à l’hôpital d’instruction des armées. Certains accidentés ont été admis en réanimation. Une fillette qui s’est coupé la jambe est passée au bloc. Quant aux autres enfants blessés, ils ont été placés en observation. Selon un responsable de l’unité sanitaire d’accueil, leur vie ne serait pas en danger.

Après l’accident, le chauffeur a été interpellé par la police judiciaire. Il devra répondre de ses actes devant la loi. Il a toutefois échappé à la vindicte populaire à laquelle sont souvent exposés les automobilistes en pareille circonstance car il a porté lui aussi secours aux accidentés.
 
 
5565 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 14/01/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login