Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
NIGER - BENIN: Des marchandises d'opérateurs économiques nigériens bloquées au port de Cotonou!
 
NIGER - NIAMEY LE 16 MARS 2012 © koaci.com - Le feuilleton sur le blocage des marchandises des opérateurs économiques nigériens au port de Cotonou n’est pas à son épilogue. De rebondissement en rebondissement ce problème n’a toujours pas trouvé de solution. Et cela malgré les multiples rencontres présidentielles, ministérielles, et autres entretien de haut niveau et de deux côtés.

Pourtant le Bénin et le Niger appartiennent aux mêmes structures sous régionales d’intégration que ça soit sur le plan économique que social. Il faut citer l’Union monétaire de l’Afrique de l’ouest (UEMOA), la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), le Conseil de l’entente, l’Organisation commune Benin- Niger (OCBN) etc….

Les autorités portuaires du port de Cotonou ont donné un nouveau délai d’un mois aux importateurs et exportateurs nigériens pour faire sortir leurs conteneurs de marchandises qui sont bloqués depuis de semaines. Les importateurs nigériens ont refusé de toucher à leurs marchandises car ils protestent contre les nouvelles taxes instituées par le port de Cotonou.

Selon le syndicat des importateurs et exportateurs du Niger tout est parti du jour où le Benin a demandé 5% des droits de transit sur les marchandises en transit sur le Nigeria. Le Niger a refusé. Et depuis lors à en croire les importateurs nigériens, les autorités portuaires béninoises ne font que sortir de nouvelles taxes sur des marchandises qui auparavant sont épargnées. D’abord ce sont les huiles végétales qui étaient concernées et par la suite le sucre, le riz, la friperie etc.…

Environ 4.000 conteneurs appartenant aux opérateurs économiques nigériens sont bloqués dans les terminaux du port de Cotonou. Les autorités de ce port ont donné jusqu’au 10 avril aux commerçants nigériens d’enlever leurs marchandises. Selon des sources bien informées ce délai a été dans un premier temps pour le 10 mars passé. Et aussi il y a la menace de mettre ces marchandises aux enchères au cas de non enlèvement. Mais selon toujours ces sources des négociations entre les deux parties on fait en sorte que ce délai soit prolongé.

Cependant les commerçants nigériens prospectent d’autres ports comme celui d’Abidjan et Tema au Ghana. En ce qui concerne le port de Cotonou 35% des marchandises qui transitent appartiennent aux commerçants nigériens. Le Niger étant un pays enclavé n’a aucun débouché sur la mer.

Souleymane Maâzou,KOACI.COM NIAMEY; copyright © koaci.com
 
 
7510 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 16/03/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login