Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Niger: Mahamadou Issoufou-Hama Amadou, affiche du second tour de la présidentielle
 
Issoufou et Hama Amadou Search Hama Amadou (g)

© koaci.com– Vendredi 26 Février 2016 –  Il y aura donc un second tour et pas d'un coup KO pour le président sortant.

En effet,  Mahamadou Issoufou est arrivé en tête du premier tour mais n'a pas atteint la majorité qui lui aurait permis une victoire dès le premier tour comme il l'espérait et l'avait annoncé.

Il a obtenu 48,41% devant Hama Amadou Search Hama Amadou crédité quant à lui de 17,79%, selon les résultats globaux provisoires publiés vendredi par la commission éléctorale nationale indépendante (Céni).

L'ancien Premier ministre Seini Oumarou a obtenu pour sa part 12,11% des voix et 6,25%  l'ancien président Mahamane Ousmane.

Le taux de participation s'est élevé à 66,75% (4.832.201 de suffrages exprimés), selon la Céni.

Le dimanche 20 mars prochain, les deux candidats s'affronteront donc au second tour de la présidentielle alors que jeudi la coalition des partis d’opposition COPA 2016 avait fait savoir à travers un communiqué qu’elle "se réserve le droit de rejeter l’intégralité des résultats grotesques tels que fabriqués et diffusés par la Céni".

Depuis son retour d’exil et le début de la campagne éléctorale, Hama Amadou, incarcéré depuis mi-novembre pour une affaire de trafic d'enfants, n'a pas pu sortir de prison ou s'adresser publiquement à ses partisans comme le prévoit pourtant la loi électorale.

KOACI
 
 
13472 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 26/02/2016
  4 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Kady 1
 
Si les candidats de l'opposition se mettent ensemble, Issoufou tombe au 2ème tour. Sera t'il le cas? Attendons de voir.....
 
 
 
See his contributions k
 
Issoufou passera sans soucis avec ce score de premier tour, je ne vois pas l'opposition s'organiser efficacement pour inverser la donne
 
 
 
See his contributions mahamane
 
ELECTIONS :COUP DE CHAPEAU AU NIGER Si Issoufou le Président sortant, n’a pas eu son Coup KO comme il l’avait annoncé, il met groggy ses adversaires dans la légalité et la transparence. Nous sommes habitués à vivre des élections trafiquées dans une grande partie de l’Afrique. ...
ELECTIONS :COUP DE CHAPEAU AU NIGER Si Issoufou le Président sortant, n’a pas eu son Coup KO comme il l’avait annoncé, il met groggy ses adversaires dans la légalité et la transparence. Nous sommes habitués à vivre des élections trafiquées dans une grande partie de l’Afrique. Du découpage administratif à l’attribution ciblée des cartes d’électeurs le résultat peut atteindre des résultats proches de 100%. On est parfois surpris de compter plus de suffrages que d’électeurs, mais cette tradition a certainement été prise en exemple sur le vieux continent dans lequel , il y a un demi siècle on arrivait à faire voter certains électeurs trois fois ou à faire s’exprimer les morts .La création de Commissions Electorales Indépendantes dans certains pays d’Afrique, n’a d’indépendant que le nom . La surprise est venue du Niger, la CENI qui s’est dans un premier temps ridiculisée par sa cadence a montré son indépendance et sa maitrise en donnant au compte goute des résultats justes. La deuxième surprise prouve la véritable transparence et l’absence de tripatouillages du candidat -président Issoufou. Comment peut-on imaginer un seul instant que pour quelques milliers de voix, il ait pu prendre le risque d’aller au second tour ? Si, comme ses adversaires le laissaient supposer il avait usé de son pouvoir pourquoi ne pas se faire élire par 51%. Ce seul constat laisse penser que le Niger n’est pas un pays ou les élections se passent comme ailleurs. Les Nigériens ont une avance considérable sur les autres pays ou les résultats officiels sont décidés dans le bureau du Président en exercice. Laisser à Hama Amadou la possibilité de se présenter, même si il l’a fait depuis la prison ou il est incarcéré pour une affaire de droit commun, révèle, la non ingérence du pouvoir en place dans les affaires de justice. On peut citer plus de trente opposants de poids qui n’ont pas eu cette chance lors des élections récentes dans les pays voisins, qui depuis leur prison n’ont pas eu la chance de mesurer leur véritable poids politique. Malgré l’image de martyr que les membres de son parti lui ont fait endosser, il n’atteint pas la barre des 18% et doit assumer aujourd’hui la dure réalité Au Niger tous les candidats ont pu entrer en compétition. Rien n’est toujours parfait, mais dans un pays dans lequel le contexte sécuritaire, les grandes distances, les moyens de communications, la mosaïque ethnique pourraient favoriser le désordre, on assiste à un match arbitré dans la transparence et l’équité. Chapeau, les Nigériens !
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login