Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Nigeria : Babangida s'explique sur le coup d'Etat « revanche » de juillet 1966
 
Ibrahim Babangida

© koaci.com– Lundi 10 Décembre 2018 – L’ancien chef d’Etat militaire nigérian, le Général Ibrahim Badamosi Babangida, ne regrette pas avoir participé au coup d’Etat du 29 juillet 1966, qui était une revanche du précédent coup d’Etat de janvier 1966. Babangida a fait cette révélation dans une entrevue avec The Crest Magazine.

Sans regret pour le contre-coup de juillet 1966, l’ancien chef d'Etat militaire a déclaré qu'il a été plutôt motivé par les conséquences de l'échec du coup d'Etat. Il a soutenu que « Vous êtes motivé... Vous avez été formé pour défendre et protéger votre pays. Quand les choses ne se passent pas bien, vous êtes là pour les corriger ».

Pour la genèse des faits, le Général à la retraite a fait savoir que beaucoup de personnes ainsi que ses collègues qu’ils portaient en estime avaient tous été tués lors du coup d'Etat de janvier 1966. En plus de ses collègues qui ont été tués, Babangida a rappelé que sur le plan politique, des dirigeants comme Sir Tafawa Balewa, le Premier ministre du Nigéria à l’époque, ont été assassinés. Devant ces faits, il a confessé « Pour nous, les jeunes officiers, ces personnes étaient nos modèles ».

En parlant du coup de juillet 1966 qui est perçu comme le coup le plus sanglant de l’histoire du Nigéria, Babangida a expliqué que l’action « était hors de contrôle ».

Sur la question de savoir si la politique est-elle compatible avec la profession militaire, Babangida a répondu oui et s’est justifié. Il a expliqué « Je pense que c'est oui. Elle est compatible en ce sens que l'armée est subordonnée à un gouvernement élu démocratiquement; alors, nous devrions être subordonnés à l'autorité civile. L’Académie de la Défense nous a appris que notre devoir est d’exécuter et non de raisonner ».

Personnage influent au Nigeria, Babangida s’est fait connaitre à ses compatriotes un soir du vendredi du 13 février 1976, lorsque le Colonel Bukar Suka Dimka avait organisé un coup d'Etat et assassiné le chef de l'État de l'époque, le Général Murtala Mohammed, à Ikoyi (Lagos) aux environs de 8 h 30.

Après cet assassinat, Dimka et ses homes ont pris d'assaut les locaux de Radio Nigeria Search Nigeria pour diffuser leur message mais Babangida qui était en ce temps un Colonel, était arrivé sur les lieux et a avorté le coup. Le putschiste avait pris la fuite mais sera rattrapé plus tard.

Cette intervention a propulsé Babangida au-devant de la scène politico-militaire de son pays. Il organisera une élection démocratique le 12 juin 1993 mais les résultats qui devront confirmer le présumé vainqueur Moshood Abiola ne seront jamais proclamés. Des dessous de cette affaire, Babangida a révélé que le Général Sani Abacha voulait à tout prix présider le pays.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
8318 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 10/12/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login