Logo Koaci
 
 
 
Nigeria : Le PDP dénonce Buhari à l'ONU de militariser le processus électoral
 
Ibn Chambas et Uche Secondus

© koaci.com– Novembre 2018 –Le principal parti de l’opposition au Nigeria, le Peoples Democratic Party (PDP), a accusé ce vendredi la présidence du pays et le parti au pouvoir, le All Progressives Congress (APC), d’orchestrer un plan pour empêcher le bon déroulement des élections générales de 2019 dans le pays.

L’accusation a été faite par Prince Uche Secondus, le président national du PDP Search PDP auprès de Mohammed Ibn Chambas, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel.

Kola Ologbondiyan, le porte-parole du PDP Search PDP a fait savoir dans une déclaration que la présidence et l'APC complotent pour « militariser et saboter le déroulement des élections générales de 2019, en particulier l'élection présidentielle ».

Pour ce qu’il pense être une alerte, le PDP Search PDP a jugé utile de mettre le Conseil de sécurité des Nations Unies au courant sur le fait que le Président Buhari est déjà en train de mobiliser « l'armée et les autres forces de sécurité pour renforcer le processus électoral ».

La déclaration fait lire en partie que «Le Président Buhari ne se prépare pas pour les élections. Il n'est pas préparé aux rigueurs d'un exercice électoral. Chaque politicien bien intentionné sort dans la rue pour convaincre les citoyens avec son programme et sa politique, mais le Président Buhari n'est pas prêt le débat d’idées ».

Pour que les élections à venir soient libres et justes, le PDP Search PDP a souhaité que l’ONU et la communauté internationale puissent appuyer le processus électoral de peur que l’issue des votes ne déclenche la violence et une crise humanitaire dans le pays et dans toute la sous-région.

Enfin, le PDP Search PDP a mis en cause la manière avec laquelle la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) prépare les élections et a estimé que les nigérians ont perdu confiance en en cette institution. Et comme conséquence de ce fait, le PDP Search PDP a écrit que « Nous demandons donc la démission du président de la CENI, le professeur Mahmood Yakubu et de Mme Amina Zakari, qui est la nièce de M. le Président ».

Pour sa part, Chambas a exhorté les acteurs politiques nigérians à respecter les règles afin de garantir le bon déroulement du processus électoral lors des élections de 2019.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
8251 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 23/11/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login