Logo Koaci
 
 
 
Sénégal : Adoption d'un texte sur la « censure » des réseaux sociaux par les députés, les acteurs dénoncent une loi antidémocratique
 
La corniche ouest de Dakar

©koaci.com-Lundi 03 Décembre 2018 – Se dirige-t-on vers la censure des réseaux sociaux au Sénégal ? La question hante le sommeil des organisations pour la liberté sur internet, suite de l'adoption par l'Assemblée nationale d’un texte législatif Search texte législatif à ce propos, comme constaté par KOACI.COM.

Il s’agit du code des communications électroniques qui prévoit de nouvelles règles pour encadrer internet. Mais déjà au Sénégal, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer certaines dispositions jugées liberticides et anti-démocratiques.

Whatsapp, Facebook Messenger, Skype ou encore Viber : autant de moyens de communication qui pourraient être menacés. Au Sénégal , la très controversée loi Search loi .

Une loi Search loi et plus précisément l'alinéa de l' article 27 Search article 27 qui dérangent et laissent planer le menace d'une éventuelle censure : « L’Autorité de régulation peut autoriser ou imposer toute mesure de gestion du trafic qu’elle juge utile pour, notamment, préserver la concurrence dans le secteur des communications électroniques et veiller au traitement équitable de services similaires ».

Du côté des utilisateur du Net on craint que cet article 27 Search article 27 menace directement leur activité. C’est le cas de Papa Ismaïla Dieng Search Papa Ismaïla Dieng est un blogueur sénégalais influent sur les réseaux sociaux .

« C’est une menace qui plane au dessus de ma tête, elle n’est pas physique ni légale comme le risque d’aller en prison mais c’est juste que quelqu’un peut désormais exclure mon contenu du web Search web . Ca peut changer énormément de choses. C’est également en tant que citoyen que mon accès à internet ne va plus être démocratique », a déclaré Dieng .

Les autorités, elles, parlent d'un simple problème d'interprétation. Une communication qui malgré tout, ne dissipe pas les inquiétudes, notamment concernant les futures échéances électorales.

Au Sénégal, les autorités ont déjà fait recours à la censure de l’internet, notamment lors de la libération du fils de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade, Karim Wade .



Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
4911 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 03/12/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login