Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal : Animosité politique, les politiciens se font remonter les bretelles par le très influent Khalife des Mourides
 
Serigne Mountakha Mbacké avec le ministre de l’intérieur (Ph)

©koaci.com-Mardi 30 Octobre 2018 – Au Sénégal, la cérémonie officielle du grand Magal Search Magal de Touba a été l’occasion pour les acteurs politiques de se faire remonter les bretelles par le très influent Khalife général Search Khalife général des Mourides Search Mourides , a constaté KOACI.COM.

Les politiciens sénégalais qui excellent dans le langage guerrier, le culte de la division et l’animosité et la violence ont été sévèrement sermonnés par l’un des homme les plus influent du pays : le Khalife général Search Khalife général des Mourides Search Mourides (confrérie soufie, fondée au début du XXᵉ siècle par le cheikh Ahmadou Bamba et joue un rôle économique et politique important.)

En effet, le religieux les a appelés à éviter de s’engager dans tout ce qui crée la division, l’adversité et l’animosité entre les populations.

«A vous qui vous activez dans la politique, je vous rappelle qu’il faut éviter toute forme de politique qui divise les gens, qui crée de l’adversité et l’animosité entre eux», a déclaré Serigne Mountakha Mbacké Search Serigne Mountakha Mbacké , par la voix de son porte-parole.

Soulignant que «celui qui aspire à diriger un pays doit d’abord veiller à ce que sa quête (du pouvoir) se fasse de la plus belle des manières», le guide de la communauté mouride d’ajouter : «que chacun évite de dire, de faire, ou regarder quelqu’un d’autre faire ou dire tout ce qui peut créer des tensions, des heurts. Car, les conséquences ne se limiteront pas seulement à celui qui crée des tensions ou des heurts, mais pourront affecter tout le monde». 

Serigne Mountakha Mbacké a également demandé aux autorités, et à la classe politique de manière générale, d’éviter de verser dans les jouissances futiles et la corruption des mœurs, dans la gestion des affaires de l’Etat.

«Si on pervertit les valeurs, on égare les gens et on compromet leur avenir. (…). Qu’on évite les mondanités et la déperdition des valeurs», soutient le Khalife. Qui est d’autant plus insistant dans sa recommandation que, note-t-il, «un pays ne se construit pas dans la mondanité, la déperdition des valeurs, mais dans l’éducation, la formation et le travail».

En ce sens, il rappelle que Cheikh Ahmadou Bamba Search Cheikh Ahmadou Bamba disait toujours que «le plus grave dans une société, c‘est de voir de gros gaillards qui n’ont aucun métier, pas de travail, et qui vivent en parasites». 

Sur un autre registre, Serigne Mountakha Mbacké Search Serigne Mountakha Mbacké a également invité à l’abandon des mondanités et de la déperdition des valeurs et mœurs, a, en outre, demandé aux musulmans de ne plus mettre en épingle leurs petites différences, mais de toujours privilégier leurs points communs. 

En faisant ainsi, Serigne Mountakha Mbacké Search Serigne Mountakha Mbacké espère participer à l’apaisement du climat politique marqué par des tension et des violence verbales, à quatre mois de la Présidentielle. Il faut savoir qu’au Sénégal, les conseils du Khalife général Search Khalife général des Mourides Search Mourides sont prises très au sérieux par toute la population, les politiciens y compris.


Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
4240 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 30/10/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
Le Khalife a parlé. Voilà une différence de taille entre le pays frère du Sénégal et le notre. Il y existe quelques figures vénérables dans ce pays qui commandent le respect de tous quelque soit sa chapelle politique. Tous, y compris le PR du pays. Chez nous par contre, c'est co...
Le Khalife a parlé. Voilà une différence de taille entre le pays frère du Sénégal et le notre. Il y existe quelques figures vénérables dans ce pays qui commandent le respect de tous quelque soit sa chapelle politique. Tous, y compris le PR du pays. Chez nous par contre, c'est complètement inexistant, on insulte tout le monde. On gifle tout le monde. On se rappelle par exemple comment un chenapan bété sauvage nommé gbagba faisait insulter tout le monde, même le vieux, l'illustre Nanan Boigny, qui typiquement aurait pu jouer un tel rôle. Ah, vraiment...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login