Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Sénégal : Le gouvernement reconnaît enfin des difficultés budgétaires et donne raison à l'opposition
 
Amadou Ba

©koaci.com-Samedi 17 Novembre 2018 – Au Sénégal, les difficultés s’enchainent pour le régime du Président Macky Sall Search Macky Sall à moins de quatre mois de la Présidentielle de 2019. Dernier ennui en date, les tensions financières de l’État, enfin reconnues par le gouvernement, comme constaté par KOACI.COM

En effet, le gouvernement a reconnu qu’il fait face à des difficultés budgétaires Search difficultés budgétaires . Malgré une croissance supérieure à 6% depuis 2014, la hausse des prix des produits pétroliers à plombé le budget.

Ces difficultés budgétaires Search difficultés budgétaires , à l’origine de problèmes, par exemple, pour payer les fournisseurs ou pour faire avancer les projets, difficultés qui étaient pointées du doigt par l’opposition depuis des mois, étaient niées par les autorités qui les ont, donc, finalement reconnues.

C’est visiblement sous l’impulsion de Louise Cord que l’Etat a décidé d’admettre ces difficultés budgétaires. Lors d’une réunion publique mardi, la directrice des opérations de la Banque mondiale a parlé « d’une situation particulièrement tendue ». Une alerte évoquée récemment aussi par le Fonds mondial international ( FMI Search FMI ).

Après avoir nié ces difficultés depuis des mois, le ministre des finances Amadou Ba Search Amadou Ba les a donc finalement expliquées : « L’environnement international change. Si le prix du pétrole est aujourd’hui à prêt de 80 dollars, le Sénégal Search Sénégal ne peut absolument rien. Si le dollar s’est apprécié, le Sénégal Search Sénégal n’y peut absolument rien ».

A cette hausse des cours mondiaux des produits pétroliers, se greffe la volonté politique du président Macky Sall Search Macky Sall de ne pas affecter les foyers les plus défavorisés a expliqué le ministre Amadou Ba Search Amadou Ba :

« Répercuter les éléments sur le prix, c’est augmenter au moins le prix du carburant de 110 à 125 francs CFA dans les conditions actuelles. Ou bien l’on décide de répercuter tout sur le prix ou l’on bloque les prix comme l’a souhaité et comme l’a voulu le président de la République. Cela entraine des tensions qui vont être corrigées au fur et à mesure que nous avancerons dans l’année 2019 ».

Malgré une croissance constante à plus de 6% depuis 2014, l’Etat doit donc gérer au plus serré. Une situation complexe que l’opposition va sans aucun doute exploiter à trois mois de l’élection présidentielle.

Pendant longtemps des députés et un ancien Premier ministre ont tiré l’alerte quant à la situation qui guettait le Sénégal. Parmi ceux-ci, le député et leader de Pastef-Les Patriotes Ousmane Sonko Search Ousmane Sonko .


Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
3689 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 17/11/2018
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
Dans les mêmes conditions, dans la même conjoncture internationale, le gouvernement ivoirien continue d'être à l'écoute des populations et corporations diverses pour l'amélioration de leur condition de vie. Cela malgré les pleurnichements des mêmes maudits aigris et haineux front...
Dans les mêmes conditions, dans la même conjoncture internationale, le gouvernement ivoirien continue d'être à l'écoute des populations et corporations diverses pour l'amélioration de leur condition de vie. Cela malgré les pleurnichements des mêmes maudits aigris et haineux frontistes. Les Sénégalais auraient certainement voulu avoir un Ouattara au pouvoir là-bas. Mais bon ça c'est un autre débat. Comme le dit l'adage, on est jamais prophète chez soi, n'est-ce-pas ? On avance... On observe aussi...
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login