Logo Koaci
 
 
 
SENEGAL: Violences électorales : Le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur en otage échappe à un lynchage. Sauvé de justesse par le GIGN !
 
::ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE SENEGAL 2012::

DAKAR LE 19 FEVRIER 2012 © koaci.com - Après que les forces de l’ordre ont tiré des grenades lacrymogènes, les talibés de la Tidjana ont voulu faire la justice eux-mêmes auprès du ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, Me Ousmane Ngom. Il s’était rendu hier, dans la ville sainte de Tivaoune pour s’expliquer certainement auprès du khalife général. Mais, il n’oubliera jamais sa journée d’hier. Puisque les talibés ont envahi le domicile du khalife avec des gourdins à la main pour attendre de pied ferme le ministre Ousmane Ngom.

Pendant des heures, les jeunes ont assiégé le domicile du khalife pour attendre le ministre Ousmane Ngom Search Ousmane Ngom qui avait du mal à sortir pour retourner à Dakar.

Me Ousmane Ngom Search Ousmane Ngom a été pris en otage par une foule immense en furie qui voulait régler leur propre compte auprès du ministre.

Même le porte parole du khalife est sorti pour calmer les talibés en leur suppliant de rentrer. Mais les talibés ont refusé de partir. Ce n’est que tard en fin d’après midi qu’il a été dépêché une unité du Groupement d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN), section d'élite des hommes en bleu pour desserrer l'étau autour de Ousmane Ngom. Les éléments du GIGN Search GIGN ont lancé quelques grenades lacrymogènes pour éloigner les jeunes qui voulaient s'attaquer au véhicule.

C’est dire que la violence prend une nouvelle forme à Dakar. Attention ! Attention ! Tout le monde est interpellé pour sauver la face.

Marche du M23 Search M23 Réprimée : de nombreux blessés et des victimes !

Le Sénégal est –il vraiment en campagne électorale ? En tout cas, les observateurs avertis s’interrogent de la situation qui prévaut dans la capitale Sénégalaise. La confrontation entre les forces de l’ordre et les manifestants a engendré des blessés et des victimes ; les forces de l’ordre ont tiré hier, à bout portant sur le Candidat Ibrahima Fall. De l’autre côté, c’est le candidat Cheikh Bamba Dièye Search Cheikh Bamba Dièye qui a été brutalisé par la police.

Les affrontements continuent à Dakar ; une semaine du vote, les gens se posent la question à savoir s’il y’aura vraiment une élection présidentielle.

Partout, l’on note des bavures policières ; car les forces de l’ordre sont rentrées dans des maisons à Plateau pour sortir des gens qui n’ont rien à voir avec les manifestations.

Avant-hier, elles ont tiré des grenades lacrymogènes dans une mosquée, les fidèles horrifiés ; cette situation plonge le pays dans l’émoi et la consternation.

Les combats risquent de se poursuivre ce soir, car le candidat Cheikh Bamba Dièye Search Cheikh Bamba Dièye a promis de retourner à la place de l’Indépendance ce soir. Donc, le violence prend une nouvelle forme au Sénégal et, les jeunes sont décidés maintenant pour en découdre avec les forces de l’ordre.

Au moment de rédiger ce papier, la famille religieuse Tidjana se rencontre à la Zawiya El Hadji Malick Sy. Toute la presse nationale et internationale est présente pour attendre la déclaration de Serigne Mbaye Sy.

Malickou Ndiaye, KOACI.COM DAKAR, copyright © koaci.com
 
 
6337 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 19/02/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login