Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Une société minière terrasse le fétiche d’un village
 
::Koaci.com Ouagadougou::les populations de Kalsaka Search Kalsaka perplexe par rapport à ce qui leur arrive::

A près de 200 km de Ouagadougou Search Ouagadougou se trouve le département de Kalsaka. Depuis 3 ans, une société minière est en activité sur les collines de la ville. Une exploitation à ciel ouvert qui petit à petit fait disparaître les collines qui jadis donnait un charme particulier au paysage.

Cependant, depuis le 5 octobre dernier, l’atmosphère est devenue lourde entre la communauté de cette commune rurale. En effet au début du mois d’octobre, une rumeur est venue des collines annonçant que pour les besoins les travaux de la mine, le fétiche Search fétiche du village, le Naaba Search Naaba chaise, taillé dans le roc Search roc a été rasé.

Surpris par cette nouvelle, les fils du village, prennent attache avec les autorités communales afin d’y voir clair. Après vérifications, la profanation est constatée d’abord au téléphone, puis par une délégation de notables sur les lieux. Consternation et colère des habitants. Les responsables de la mine, conscient de cette gaffe tentent de négocier un accord à l’amiable. On parle de dédommagement. Mais cette tentative semble avoir tourné court. Car le 18 octobre 2009, le chef de Kalsaka Search Kalsaka qui a déclaré avoir informé le Yatenga Naaba Search Naaba (roi du Yatenga dont il dépend) a réfuté toute discussion sur le sujet. Devant ses notables, il a réitéré les termes d’une réunion qui avait arrêté les points suivants : le retour à sa place du fétiche, l’arrêt des propos malveillants sur la disparition du fétiche.

A Kalsaka, ils sont nombreux à ne pas comprendre l’attitude de la société minière qui avait pourtant décidé de protéger le site d’en faciliter l’accès aux notables pour pratiquer leurs rites ancestraux. Simple méprise ou coup préméditer, les villageois pour l’instant ont donné un ultimatum à la société minière de retrouver leur fétiche Search fétiche ou à tout le moins ce qu’il en reste.

Les notables quant à eux, une fois la colère passée, pensent maintenant à leur peau. Selon certains d’entre eux cette profanation ne restera pas impuni si une solution n’est pas trouvée qui satisfasse les mannes des ancêtres.
Les mauvaises langues disent qu’il y aurait une forte concentration de minerai d’or à l’emplacement du site. C’est la raison qui aurait emmené les responsables de la mine. Le délai donné à la société minière expire le 20 octobre. Affaire à suivre.
 
 
4093 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 18/10/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login