Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Soudan du Sud: Bor reprise par l'armée aux rebelles, des milliers de morts en une semaine
 
JUBA - AFP - L'offensive du gouvernement du Soudan du Sud contre les rebelles s'est concrétisée mardi soir par la reconquête de la ville de Bor, malgré les appels à la cessation des combats qui ont fait des milliers de morts, selon l'ONU.

Des milliers de Soudanais du Sud ont été tués en une semaine de combats et de meurtres entre forces du président Salva Kiir et de son rival Riek Machar, a affirmé mardi soir le chef de la mission humanitaire de l'ONU dans le pays.

Il n'y a aucun doute pour moi, le bilan atteint des milliers de morts, a dit à la presse Toby Lanzer.

Malgré les appels de la communauté internationale à la trêve et au dialogue, l'armée gouvernementale a repris mardi aux rebelles la ville de Bor, dans l'Etat de Jonglei, à 200 km au nord de Juba, a annoncé le ministre de l'Information, Michael Makwei.

L'armée a pris Bor Search Bor en fin de journée, les forces rebelles sont en fuite... Nous la contrôlons de nouveau, a-t-il précisé. Les forces de l'ex-président Riek Machar Search Riek Machar avaient pris la ville le 19 décembre.

Auparavant, Riek Machar, limogé en juillet, s'était finalement dit prêt à engager des pourparlers avec son rival à Addis Abeba.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry l'a exhorté à cesser les hostilités et à négocier avec le président Salva Kiir, a indiqué à l'AFP un responsable américain.

Le chef de la diplomatie américaine l'a pressé de mettre en oeuvre un cessez-le-feu et de commencer des pourparlers politiques, a déclaré ce fonctionnaire américain, rendant compte d'une conversation téléphonique ce mardi entre Kerry et Machar.

Découverte d'un charnier

L'ONU a annoncé la découverte d'un charnier d'au moins 34 morts à Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité tenue par les rebelles.

Le charnier a été visité hier matin, les officiels de l'ONU sur place ont vu 14 corps dans le charnier, et 20 près d'une rivière toute proche. Ils ont été informés qu'il y avait 75 soldats de la SPLA, de l'ethnie Dinka, qui manquaient à l'appel, et dont on craint qu'ils ne soient morts, a annoncé mardi à Genève le Haut-commissariat de l'ONU en charge des droits de l'homme.

L'agence de l'ONU a également dénoncé des exécutions de masse, en dehors de tout jugement, le ciblage d'individus sur la base de leur appartenance ethnique et les détentions arbitraires au Soudan du Sud ces 10 derniers jours.

Dans la soirée, deux responsables de l'ONU à New York ont indiqué que ces attaques contre les civils et les Casques bleus pourraient constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité.

Le Soudan du Sud est en proie à d'intenses combats depuis le 15 décembre, le président Kiir ayant accusé son ancien vice-président de tentative de coup d'Etat.

Riek Machar dément, accusant Salva Kiir de vouloir éliminer ses rivaux, mais ses hommes ont depuis pris deux capitales régionales stratégiques : Bentiu et Bor, que l'armée vient de reprendre.

Au moins 45.000 civils sont réfugiés dans des bases onusiennes débordées, dont 20.000 àseule, selon l'ONU. Face à l'ampleur de la crise, M. Ban a recommandé au Conseil de sécurité de renforcer de 5.500 hommes le contingent de quelque 7.000 Casques bleus déjà présent dans le pays.

Des centaines de milliers d'autres personnes ont très probablement fui dans la brousse. Officiellement les récents combats ont fait 500 morts, mais là encore, ce bilan est certainement largement sous-estimé.

Les combats touchent désormais la moitié des 10 Etats du jeune Etat, indépendant en 2011 : ceux de Jonglei, d'Unité, d'Equateur central (Juba), mais aussi du Haut-Nil ou encore d'Equateur oriental.
 
 
3914 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 24/12/2013
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Les hommes de R- Machar ont fuit. ils pourraient se refuger chez leur "protecteur", Bachir(Soudna du Nord)............Ou est au juste ce Riek Machar qui posait des prealables avant toute negociation ??......
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login