Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo : Première séance de la 6e législature ce mardi
 
André Johnson, le doyen d’âge (ph)

© koaci.com– Lundi 07 Janvier 2019 – Les nouveaux députés togolais sont invités à prendre part ce mardi 08 janvier 2018 à Lomé à la première séance de la 6e législature.

L’information a été portée à la connaissance des nouveaux députés par le doyen d’âge en la personne de André Johnson, député du parti Union des Forces de Changement (UFC).

Dans la note rendue publique, il est écrit que « le Doyen d’âge. Conformément a l’article 52 alinéa de la Constitution … informe les députés élus lors du scrutin du 20 décembre 2018 que, la première séance plénière de la session de plein droit de VIe législature aura lieu le mardi 08 janvier 2019 à 09 heures, au siège de l’Assemblée nationale ».

Lors de cette plénière, Johnson présidera l’élection du nouveau bureau de l’Assemblée nationale, la formation des groupes parlementaires et éventuellement la révision du règlement intérieur de l’Assemblée.

Comme composition de la nouvelle Assemblée, le parti UNIR a 59 députés, suivie par l’UFC, 7 députés, le NET 3, le MPDD 2, le PDP et MRC 1 député chacun. Les indépendants totalisent 18 députés. Le vote avait été boycotté par les partis de la coalition de l’opposition togolaise qui ont fait cas de manque de transparences dans le processus électoral.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
4898 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 07/01/2019
  1 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Catapilar
 
Et la plaisanterie continue au Togo avec des députés nommés par le roi indigène d'Afrique Faure Gnassingbé. Pfff!
 
 
 
See his contributions
 
Je suis moi-même « ennemi » de la dynastie des Eyadema ou de celle des Bongo au Gabon. En effet, ce sont roitelets qui ne s’en cachent même pas. Mais dans le cas d’espèce, je ne pense pas que le boycott était la voie à suivre pour l’opposition. En effet, il est plus facile mainte...
Je suis moi-même « ennemi » de la dynastie des Eyadema ou de celle des Bongo au Gabon. En effet, ce sont roitelets qui ne s’en cachent même pas. Mais dans le cas d’espèce, je ne pense pas que le boycott était la voie à suivre pour l’opposition. En effet, il est plus facile maintenant au roi Eyadema et son parti de changer ou amender la constitution pour faire sauter la limite de mandats. En tant qu’observateur, c’est cela ma peur. Pourquoi diantre nos oppositions doivent-elles toujours croire que le boycott est intelligent ? C’est de la pure stupidité.

Regardez même chez nous en CIV, malgré tous ces boycotts le pays a avancé et installé toutes ses institutions sans cette opposition. Ils se sont faits plus mal car leur propre base a disparu du nord au sud. Vraiment, les cancres ne changeront jamais. Même le batard gbagba a compris cela et a évité les boycotts même quand les élections chez nous étaient organisées par ECB du PDCI. Boycotter est toujours et partout une balle à l’adversaire.

J'ai bien peur pour l'opposition togolaise qui par son boycott vient de donner au roi Eyadéma des armes légales pour atteindre ses objectifs: rester roi. On observe de pas très loin cette fois.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login