Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo : Réactions de Fabre et de Bawara après l'accord pour une CENI paritaire pouvoir-opposition
 
Des membres de la délégation de l’opposition

© koaci.com– Lundi 24 Septembre 2018 – La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au Togo Search Togo sera paritaire et inclusive d’ici le dimanche 30 septembre avec la présence des représentants des 14 partis de la coalition de l’opposition.

Cette avancée est l’un des fruits de la deuxième réunion du comité de suivi de mise en œuvre de la feuille de route la CEDEAO Search CEDEAO hier dimanche à Lomé. Le communiqué final issu des négociations de la deuxième réunion du comité de suivi de la CEDEAO Search CEDEAO a énoncé que les parties ont convenu de « désigner librement de nouveaux représentants ou de maintenir à la CENI Search CENI leurs actuels mandataires » pour respecter le nouvel rééquilibrage arithmétique conclu.

En premières réactions à l’accord obtenu à la fin de la deuxième journée des travaux du comité de suivi de la CEDEAO, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition togolaise a fait observer que « sur certains points, il y a eu des avancées, sur le reste on attend. On participera à la mise en place de la CENI. J’attends la prise de fonction de la CENI Search CENI pour l’élaboration d’un chronogramme ».

Se félicitant des avancées enregistrées, Gilbert Bawara, le ministre de la Fonction publique a déclaré que « les efforts des facilitateurs ont permis d’avancer avec des réponses satisfaisantes par rapport aux préoccupations qui avaient été exprimées la dernière fois. La réunion d’aujourd’hui marque une bonne étape à la fois dans la décrispation et la détente du climat socio politique, le processus électoral va se poursuivre dans un élan d’inclusion et de participation plus grande de toutes les parties prenantes ».

Les deux parties au dialogue désigneront 8 représentants pour le parti au pouvoir au et ses partis alliés, et 8 représentants pour l’opposition parlementaire et ses alliés. En détail et avec l’avancée obtenue et qui porte sur le renforcement de la CENI, il y aura 5 représentants pour la majorité parlementaire, 5 pour l’opposition parlementaire. Il a été retenu qu’au titre des 6 personnes représentant les partis extraparlementaires et la société civile, chacune des deux parties concernées coopte 3, conformément au code électoral.

En clair et en ce qui concerne la coalition de l’opposition, elle désignera 5 représentants issus des partis politiques, 2 issus des partis extraparlementaires et 1 de la société civile.
A ce sujet, le code électoral en ses articles 12 et 14 dispose que si les cinq membres désignés par l’opposition parlementaire ne sont pas élus mais nommés par l’Assemblée nationale, ce n’est pas le cas pour ceux issus des partis extra-parlementaires et de la société civile qui eux sont élus au bulletin secret.

A propos des du chronogramme, Jean-Claude Kassi Brou, le président de la Commission de la CEDEAO Search CEDEAO a déclaré que « Les parties ont été encouragées à aller dans le sens dans ces propositions pour la mise en œuvre de la feuille de route. A en croire Kassi Brou, les experts électoraux annoncés « débuteront leurs travaux le 24 septembre 2018 en terre togolaise, aux côtés de la CENI Search CENI ».

Si ce renforcement théorique de la CENI Search CENI est à saluer, il va falloir attendre le soir du 30 septembre pour voir l’effectivité de la nouvelle configuration de l’instance indépendante devant organiser les prochaines élections dans le pays.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
3927 Visit(s)    3 Comment(s)   Add : 24/09/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Babili
 
Si vous voulez vraiment faire une élection consensuelle pAs bâclée déjà avec ses structures techniques que vous mettez en place, la date du 20 ou 16 décembre est très très courte il faut déjà revoir cette date pour désillusionner les voleurs du régime rpt-unir.
 
 
 
See his contributions SoleildAfrik
 
Le problème au Togo, n'est pas un problème de CENI ou quoi, mais un problème de manque de volonté et de bonne fois on signerait mille accord, mais sa vrai amour pour la patrie et la volonté de juste justice et le désir de voir un meilleur Togo, rien ne marchera. La question est d...
Le problème au Togo, n'est pas un problème de CENI ou quoi, mais un problème de manque de volonté et de bonne fois on signerait mille accord, mais sa vrai amour pour la patrie et la volonté de juste justice et le désir de voir un meilleur Togo, rien ne marchera. La question est donc toute simple: quel Togo veulent les Togolais? si au lieu de répondre honnêtement a cette question on préfère jouer la ruse pour le seul but de juste rester au pouvoir, ou de conquérir le pour d’État, et puis c'est tout, ce pays n'ira toujours de mal en pire. C'est tout!
 
 
Read more
See his contributions Babili
 
Ce n’est même pas évident que les élections peuvent résoudre un problème dans ce pays. Il faut vraiment faire comprendre au fils d’eyadema et ses idiots suiveurs qu’ils doivent libérer ce pays .
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login