Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
Togo: Togo Debout réclame dans les rues les détenus et les recommandations de la CEDEAO
 
Les manifestants à Dzifa-Kpota à Lomé

Click to enlarge
Togo: Togo Debout réclame dans les rues les détenus et les recommandations de la CEDEAO
© koaci.com– Vendredi 05 Octobre 2018 – Des togolais ont observé ce vendredi une marche citoyenne pacifique à Lomé pour demander aux autorités de libérer tous les détenus politiques dans le pays mais aussi que la feuille de route proposée par la CEDEAO Search CEDEAO puisse être mise en œuvre de sorte que le processus électoral soit conduit dans la fiabilité et dans la transparence. Des leaders de la coalition de l’opposition, dont Jean-Pierre Fabre, ont pris part à cette marche.

Vêtus de plusieurs couleurs avec une dominance de noire, les togolais qui ont répondu à l’appel du Front Citoyen Togo Search Togo Debout (FCTD), d’autres organisations et mouvements de la société se sont d’abord rassemblés aux carrefours de Bè -Gakpoto et de celui du marché de Bè à Lomé et ont ensuite sillonné sous un soleil de plomb plusieurs artères avant de chuter à Anfamé au carrefour de l’église des Assemblées de Dieu de Dzifa-Kpota.

Tout ay klobf de leur parcours, des manifestants ont brandi des pancartes parmi lesquelles ont peut relever ces deux messages qui résument la marche à savoir « Libérez Assiba Johnson, défenseur des droits de l’homme arbitrairement arrêté au Togo Search Togo », « Application immédiate de la feuille de route de la CEDEAO Search CEDEAO ».

En parlant de la marche qui a ouvert la voie à de nouvelles contestations dans le pays, le professeur David Dosseh, le premier porte-parole du FCTD a reconnu que les démarches qui ont abouti à cette marche ont été longues mais maintenant que la voie est dégagée le peuple va se faire entendre pour réclamer ses droits. Des motifs de sa sortie dans les rues, Togo Search Togo Debout trouve il faut continuer des actions et pressions pour mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO Search CEDEAO pour un sortie de crise politique.

Au regard de l’évolution de la situation sociopolitique qui semble stagner sur le terrain au Togo, le professeur Dosseh a relevé que « Les mesures d’apaisement prônées par la CEDEAO Search CEDEAO depuis près d’un an [pour la libération des détenus] sans délais » sont toujours sans suite.

Après des vaines démarches menées, le premier porte-parole du FCTD a déclaré que « Aujourd’hui la société civile engagée a décidé de prendre en mains ses responsabilités. Nous avons appelés les citoyens à sortir pour manifester mais ça n’a pas été facile… Tant qu’on n’aura pas libérer ceux qui sont en prison, nous n’arrêterons pas de marcher, de marteler à qui veut l’entendre qu’il est temps de libérer les prisonniers innocents ».

A propos du recensement électoral « controversé » qui est en cours dans la première zone du pays, il a renouvelée son appel aux populations à ne pas aller se faire enregistrer et d'attendre la nouvelle institution qui, en temps opportun, lancera ces opérations.

En annonçant les couleurs pour les manifestations à venir, Me Raphaël Kpande-Adzaré a laissé entendre que si les détenus pour lesquels ils réclament la libération ne sont ne sont pas libérés, les prochaines infestations se poursuivront dans les rues jusqu’à satisfaction.

Ajoutons pour terminer que les neuf membres du Front citoyen Togo Search Togo Debout qui ont arrêtés par la gendarmerie hier jeudi à Agoè ont été remis en liberté.
Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
3775 Visit(s)    2 Comment(s)   Add : 05/10/2018
  2 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions Peace101
 
🇹🇬La détermination continue du peuple togolais est sans appel et à saluer. Eyadéma fils et son clan n'ont encore rien vu. Les temps ont changé et bien changé.
 
 
 
See his contributions Catapilar
 
Le Togo est pris en otage par une minorité de pilleurs dont Faure est le chef de gang. Face à cette dérive les togolais dans leur majorité sont obligés de restés mobilisés et debouts face à l'arbitraire et aux dérives totalitaires. 53 ans de père en fils ça suffit!
 
 
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login