Logo Koaci
 
 
 
 
 
 
SUR LA TOMBE DE SANKARA : 22 ans que ça dure
 
::Koaci.com Ouagadougou::

Le 15 octobre Search 15 octobre 2009. Cela fait 22 ans que président Thomas Sankara git au cimetière de Dagnöen avec 12 de ses compagnons. 22 ans que ces héritiers lui rendent hommage en réclamant vérité et justice.

Le 15 octobre Search 15 octobre 1987, Thomas Sankara et 12 de ses compagnons tombaient sous les balles d’un commando venu pour les anéantir alors qu’ils étaient en réunion dans le quartier de haute sécurité du conseil de l’entente.

Hâtivement portés en terre au cimetière de Dagnöen, une partie du peuple, surpris par la fin tragique de son leader à pris d’assaut ce lieu pour vraiment prendre conscience que pour Thomas Sankara, c’était fini. Le mythe qu’il était est devenu un martyr de la révolution et tous les nostalgiques de cette époque et ceux qui partagent aujourd’hui son idéal se donnent rendez vous chaque année sur la tombe du premier et dernier président du conseil national de la Révolution (CNR).

Cette année encore, la tradition a été respectée, des centaines de militants des partis sankaristes, des badauds, des parents et amis, élèves et étudiants s’y sont encore retrouvés. Dans la foule de ceux qui sont venus lui rendre cet hommage annuel, figurent en bonne place les hommes politiques qui ont jurée de poursuivre son combat et de veiller à ce que la lumière soit fait sur son assassinat.

Cette année, il y a eu moins de monde à ce rendez-vous. C’est un fait. Il est un fait aussi que l’organisation de ce pèlerinage commence à susciter des tensions entre les partis sankaristes qui, s’ils n’y prennent garde vont se livrer à une bagarre de chiffonniers qui n’est pas digne de leur mentor. Dans une déclaration virulente, trois partis sankaristes FFS UPS et le CNR/MS ont critiqué en des mots à peine couverts, l’élan hégémonique de l’UNIR/PS de Me Sankara, chef de file de l’opposition, qui depuis le 23 septembre avait demandé une autorisation administrative pour organiser la cérémonie du Cimetière. Ce n’est pas la première fois que les héritiers de Thomas Sankara exposent ainsi leurs divergences publiquement. Il reproche au bloc de l’UNIR/PS de ne les avoir pas associer très tôt à l’organisation. Cependant de l’intervention des deux camps, il reste encore la détermination à mener la lutte pour que la lumière se fasse sur le dossier Thomas Sankara. Depuis 2006, le dossier Thomas Sankara est dans les instances onusiennes sans que les requérants n’obtiennent vraiment satisfaction.. la campagne internationale justice pour Thomas Sankara qui vient d’introduire une requête demandant l’expertise de la tombe du chef de la révolution burkinabèe
 
 
5791 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 15/10/2009
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login