Logo Koaci
 
 
 
TRIBUNE GABON : Reconnaître les efforts des pouvoirs publics
 

GABON - LIBREVILLE LE 26 AVRIL 2012 - KOACINAUTE - La déclaration de politique générale faite récemment par le Premier ministre Raymond Ndong Sima devant l’Assemblée nationale, a suscité beaucoup de réactions, notamment du côté de l’Opposition, qui s’en est allée dans des jugements hâtifs et pas forcément objectifs, allant jusqu’à ne pas reconnaître les efforts déjà déployés par les pouvoirs publics.

Les critiques formulées par l’opposition à l’endroit du Gouvernement semblent abusives. Elles n’admettent même pas les efforts déployés jusque-là par les pouvoirs publics dans la mise en œuvre de la politique de l’émergence. Cette situation qui va à l’encontre des principes démocratiques, se justifie par des déclarations pessimistes véhiculées par certains partis d’opposition en manque d’objectivité.
Revenant sur ces critiques, les partis politiques réunis au sein de la Convention des partis démocrates et républicains de l’opposition (CPDRO) ont dernièrement indiqué, dans leur subjectivité, que la déclaration de politique générale du Premier ministre à l’assemblée nationale manquait de clarté et lisibilité en matière d’emploi, de chômage, de logement, d’agriculture, de sécurité, du pouvoir d’achat, de lutte contre la pauvreté, de la route, d’adduction d’eau et d’électricité. Ils ont également appelé à la convocation d’une conférence nationale devant déboucher sur une commission « vérité et réconciliation ».

Toujours après la déclaration de politique générale, le député du Parti social démocrate (PSD), Albertine Maganga Moussavou avait aussi axé son intervention dans le sens du pessimisme, allant même jusqu’à dire que le Premier ministre n’atteindra pas ces objectifs compte tenu qu’il serait dépourvu des coudées franches, des membres du Gouvernement expérimentés et un temps suffisant pour mettre en musique son programme de politique générale.

Toutes ces affirmations traduisent l’esprit de subjectivité qui prévaut au sein de l’opposition, au point de ne pas reconnaître les efforts du Gouvernement. Elles prouvent également que l’opposition, bien qu’ayant le droit de s’exprimer en toute liberté, joue dans la diversion, en vue de détourner les populations de la confiance qu’elle porte à la politique de l’émergence. Bien plus que cela, ces affirmations démontrent que l’opposition n’est pas tout à fait imprégnée des actions menées par le Gouvernement, à moins qu’elle refuse de le faire.

En effet, dire que le Premier ministre a relégué aux « calendres grecques » les préoccupations vitales des populations dans sa déclaration de politique générale, c’est faire preuve d’un manque d’objectivité. Car malgré ces critiques sans fondement, l’honnêteté intellectuelle voudrait que l’on reconnaisse que le Premier ministre, et tout le monde l’a suivi et lu, a évoqué les préoccupations qui touchent le vécu quotidien des Gabonais.

Dans cette optique, il a évoqué un projet qui préoccupe grandement les Gabonais : celui relatif à la construction de 5000 logements par/an. Et Raymond Ndong Sima a annoncé un programme qui commencera au second semestre pour aboutir à la mise sur le marché au minimum de 1000 logements au 31 décembre 2012, une dynamique qui sera accélérée pour être atteinte en 2014.

Autre préoccupation abordée par le Premier ministre : l’alimentation en eau, électricité et l’adduction d’eau. A ce titre, il a annoncé la poursuite de l’augmentation de la capacité de production électrique qui devrait passer de 374 mégawatts fin 2011à 444 mégawatts à la fin de l’année en cours. Dans le même ordre d’idées, il a dit que les principales réalisations prévues pour 2012, concernent la poursuite de renforcement du transport et du stockage de l’adduction en eau potable à Libreville.

Outre ces domaines précités, Ndong Sima a promis l’amélioration des conditions d’études et sanitaires. Il prévoit l’accroissement de l’offre tant en salles de cours qu’en lits d’hôpitaux, en vue de porter la capacité de 3685 lits à fin 2011, 3970 à fin 2012 et 4500 lits à l’horizon 2016. Il a rassuré les populations que la caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) continuera à étendre sa prise en charge sur l’ensemble des catégories socioprofessionnelles.

De même, le discours de politique générale du Gouvernement n’a pas occulté l’épineux dossier relatif à la biométrie tant réclamée par cette opposition mais, qui estime malhonnêtement aujourd’hui que ce discours constitue du « déjà entendu ». De ce fait, Raymond Ndong Sima a franchi tout de même un pas important, en annonçant qu’un prestataire de service qualifié va être chargé de produire, pour la fin l’année en cours, une liste électorale biométrique fiable, dans l’objectif d’organiser des élections crédibles et transparentes. Cette dynamique confirme la détermination du Gouvernement de la République d’organiser désormais à partir des élections locales de 2013, des élections avec biométrie.

S’agissant de la situation relative à l’inexpérience des membres du Gouvernement, là encore, l’opposition démontre sa politique de diversion en sens qu’elle a toujours dénoncé la longue présence de certaines personnalités politiques au Gouvernement de la République. Mais maintenant que le président de la République dans volonté répondre favorablement aux critiques objectives et légitimes, procède au rajeunissement et au renouvellement en grande partie de l’équipe gouvernementale, grand constitue aujourd’hui avec étonnement, les préjugés formulés par l’opposition à l’endroit du nouveau Gouvernement.
Bien qu’ayant un point de vue divergent au pouvoir en place, l’opposition a l’obligation dans sa liberté d’expression de reconnaître tout de même les efforts déployés par le Gouvernement de la République, dans le souci du respect véritable des principes démocratiques. Car la démocratie c’est aussi s’exprimer en toute objectivité.
 
 
3131 Visit(s)    0 Comment(s)   Add : 26/04/2012
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login