Logo Koaci
 
 
 
Wade renonce à l’information judiciaire contre Khalifa Sall
 
::Koaci.com Dakar:: L'ascension politique du maire de Dakar et opposant, Khalifa Sall (d) semble irriter au plus haut point le chef de l'Etat sénégalais, Abdoulaye Wade (g)::

Il n’y aura plus de feuilleton judiciaire entre l’Etat et la mairie de Dakar sur l’acquisition de terrains par la collectivité. Du moins, c’est l’annonce faite, mercredi, sur les ondes de RFM par le ministre de la Décentralisation et des collectivités, Aliou Sow.

Une décision qui se justifie, selon lui, par la volonté du Président Wade d’aider la mairie à « économiser ses ressources financières, les 15, 3 milliards destinées à l’acquisition de terrains ». Mieux, le chef de l’Etat qui s’était farouchement opposé à l’achat des mêmes terres jeudi dernier, en conseil des ministres, a promis, assure le ministre, de mettre à la disposition de la ville de Dakar « les terrains dont elle a besoin, avec la seule condition que celle-ci lui présente les projets afférents » des terrains dont il est question.

Le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade avait annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre le maire de Dakar, Khalifa Sall, membre du parti socialiste et de la coalition Benno Siggil Senegaal (opposition). Le 16 septembre dernier, le Président Wade, après un compte rendu de son ministre, Sow himself, avait annoncé une telle procédure pour mettre la lumière sur l’achat des terres en question. La polémique a enflé et a ému les moins avertis, alors que dès le lendemain des Locales du 22 mars 2009 remportées par la coalition Benno Siggil Senegaal, nombreux étaient ceux qui avaient parié que Wade et son régime n’allaient pas laisser les élus de l’opposition gouverner tranquillement.

Cette information judiciaire qui ne verra jamais le jour a mis Dakar et le landerneau politique dans une situation confuse illustrée par la violence verbale et même physiques entre le pouvoir et l’opposition. Mardi, ce sont les jeunes des deux côtés qui ont échangé des coups de poings devant la mairie de la ville. N’eut-été l’intervention des forces de l’ordre le pire se serait produit.

C’est donc une nouvelle tournure dans cette affaire foncière qui aura dominé l’actualité pendant une semaine. L’opposition et des observateurs avaient vu dans ce conflit ouvert entre Wade et le maire de Dakar, Khalifa Sall une « simple » volonté d’empêcher les collectivités dirigées par l’opposition dont la ville de Dakar de travailler.

 
 
8381 Visit(s)    1 Comment(s)   Add : 23/09/2010
  10 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions koss
 
Wade m'étonnera toujours!!!!!!!! au-dela du fait que l'on ne peut le comparer à mon faux président non élu cancre faure puisqu'évidemment il existe un grand fossé entre les deux (Faure n'arrive pas à la cheville de Wade) je m'offusque contre le fait qu'il accepte volontiers donne...
Wade m'étonnera toujours!!!!!!!! au-dela du fait que l'on ne peut le comparer à mon faux président non élu cancre faure puisqu'évidemment il existe un grand fossé entre les deux (Faure n'arrive pas à la cheville de Wade) je m'offusque contre le fait qu'il accepte volontiers donner des terres aux étrangers au lieu de penser plutôt à ces compatriotes fussent-ils opposants; ils sont tous des sénégalais!!!!!!!! il est normalement le papa de tous dans ce sens il se doit de donner des exemples de sage et non courir encore derrière des manoeuvres qui ne vont pas du tout l'honorer lui et ses progénitures.
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login