Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Liberté provisoire pour l'artiste musicienne Rama la slameuse
 

Burkina Faso: Liberté provisoire pour l'artiste musicienne Rama la slameuse

 
 
 
 5495 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 16 août 2019 - 21:17

Rama la slameuse




L'artiste burkinabè Rama la slameuse écrouée depuis juin dernier pour "faits de rébellion", " menace de mort" et "discrédit sur un acte judiciaire", a été remis en liberté provisoire ce vendredi pour des raisons de santé.


Elle a obtenu l'autorisation de sortie de la cour d'appel de Ouagadougou pour pouvoir se soigner.


 

Selon ses proches, elle souffre de troubles cardiaques, après plusieurs mois de détention à la maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco).


En rappel, Rama la slameuse, Rasmata Diallo à l'état-civil, rendue célèbre par des buzz sur les réseaux sociaux, avait été incarcérée après une audition sur des charges "faits de rébellion, atteinte à la vie privée, menaces sous condition, menace de mort, outrage à agent et de discrédit sur un acte judiciaire".


Elle est également visée dans une affaire de blanchiment de capitaux.


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Burkina Faso: Liberté provisoire pour l'artiste musicienne Rama la slameuse
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
elle est forte!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Tchiéééé... Comment quelqu'un(e) peut-il ou elle avoir autant de charges levées contre lui ou elle ? Safroulaya... Ça là y'a au moins une charge qui ne va pas te louper... On observe...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter