Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: A Grand-Bassam, à l'atelier de validation des prix de référence, Moussa Sanogo précise que c'est un outil pour l'Etat de mieux gérer ses finances publiques
 

Côte d'Ivoire: A Grand-Bassam, à l'atelier de validation des prix de référence, Moussa Sanogo précise que c'est un outil pour l'Etat de mieux gérer ses finances publiques

 
 
 
 2314 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 30 octobre 2019 - 21:10

Moussa Sanogo, ministre auprès du premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat à Grand-Bassam (Ph KOACI)


Le dernier rapport de la Cour des Comptes portant sur le budget 2017 précise que les dépenses de l’Etat ont été supérieures aux recettes de plus 168 milliards de FCFA en 2017.


Grand-Bassam, a été le lieu le mardi 29 octobre 2019, dans le cadre de la commande publique, la direction des marchés, la direction du contrôle financier et les maîtres d’ouvrages publics, de la tenue d’un atelier de validation de la banque des données des prix de référence, comme constaté sur place par KOACI.


Cet atelier qui prendra fin ce jeudi 31 octobre 2019 a été une occasion pour Moussa Sanogo, ministre auprès du premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat de préciser lors de son intervention que dans le cadre de l’assainissement des dépenses publiques, des réformes ont été engagées au niveau de son ministère.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a fait remarquer que cette banque des données des prix de référence est destinée à être un repère pour l’ensemble de l’administration en vue d’une bonne maîtrise des coûts basée sur des données fiables.


A cette rencontre qui a mobilisé près de 75 participants, Moussa Sanogo a appelé les acteurs des dépenses publiques à s’approprier cet outil car précise-t-il les prix de référence se présentent comme un outil pour l’Etat afin de mieux gérer ses finances.

Il a insisté sur le fait que les mécanismes de mise à jour permanente de cet outil seront définis.


«Notre souhait au moment où l’économie de notre pays affiche un croissance soutenue, c’est que l’atelier qui s’ouvre ce jour continue une avancée majeure. Cet événement devra lieu à la rationalisation des achats effectués par l’Etat », a conclu le ministre Moussa Sanogo.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement