Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: 2 semaines après l'action du président Macron à Bouaké, une partie du marché part en fumée
 

Côte d'Ivoire: 2 semaines après l'action du président Macron à Bouaké, une partie du marché part en fumée

 
 
 
 7786 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 05 janvier 2020 - 02:32

Les sapeurs-pompiers sur le site du marché parti en fumée (ph KOACI) 



Alors que le Président Français Emmanuel Macron s'était rendu sur le site où a été lancé officiellement les travaux de reconstruction du grand marché à travers une cérémonie officielle de pose de première pierre le Dimanche 22 Décembre 2019 dernier, les différents commerçants qui étaient encore installés ça et là pour exercer leur profession en attendant la fin des travaux du nouveau marché, viennent de subir les affres des flammes dans la nuit de ce Samedi 04 Janvier comme constaté par KOACI.


Débuté aux alentours de 20 heures au marché de bois à en croire les témoignages, l'incendie a atteint les magasins de quincailleries et de beautés, situés en bordure de route, sur la trajectoire de la nationale A3 à quelques mètres de la boucherie. Plusieurs magasins contenant des produits inflammables, ont de fait favorisé l'expansion des flammes.


 

Venus pour sécuriser le site du sinistre, plusieurs éléments de police et la gendarmerie ont pris position afin de dissuader d'éventuels personnes, animées de sombres desseins. Arrivés quelques moments après avoir été alertés, les sapeurs-pompiers se sont mis à la tâche pour enfin, venir à bout du feu des heures après le début de l'incendie.


Comme ils le pouvaient, des propriétaires de magasins et autres victimes, tentaient de récupérer dans l'obscurité couverte d'une fumée intense doublée d'odeurs insupportables, ce qui pouvait encore l'être, bravant tous les dangers sous la présence de Paul Dakuyo, premier adjoint au maire de Bouaké, venue s'enquérir des désastre, et la supervision des forces de l'ordre commises pour la sécurisation des biens et des personnes présents.


Suite à l'épisode du Mardi 27 Août 2019 avec le marché d'oignons parti en fumée qui a été en quelque sorte digéré, des commerçants ayant cru à la fin des incendies dans la capitale du Gbêkê, viennent d'être désillusionnés au regard de cet autre drame qui n'a certes enregistré aucune perte en vie humaine, occasionnant toutefois plusieurs dégâts matériels sur des dizaines de magasins et autres étales.


En attendant l'aboutissement de l'enquête par les autorités compétentes pour situer les responsabilités, en ce début d'année 2020, c'est la consternation totale sur le visage des nombreux commerçants victimes qui y étaient jusqu'à minuit, pour sécuriser les marchandises récupérées. 


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria : Neuf personnes carbonisées dans l'accident d'un camion- cite...
 
 
Nigeria : Neuf personnes carbonisées dans l'accident d'un camion- citerne
Société
 
Côte d'Ivoire : Marahoué, un véhicule fait une sortie de route et se...
 
 
Côte d'Ivoire : Marahoué, un véhicule fait une sortie de route et  se retrouve dans un cours d'eau, 01 mort
Côte d'Ivoire : Voyageur au départ ou à destination du pays, le délai de l'attestation à la Covid-19 revu, il passe désormais à 7 jours
Société
Côte d'Ivoire : Voyageur au départ ou à destination du pays, le d...
Côte d'Ivoire il y a 10 heures
 
Côte d'Ivoire : Mme  Nassou Sidibé nouvelle préfète du Département de Grand Bassam présentée aux populations
Société
Côte d'Ivoire : Mme Nassou Sidibé nouvelle préfète du Départemen...
Côte d'Ivoire il y a 10 heures
 
Nigeria :  L'UE prie le Nigeria de lever les restrictions de vols contre Air France, KLM et Lufthansa
Société
Nigeria : L'UE prie le Nigeria de lever les restrictions de vols...
Nigeria il y a 10 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: 2 semaines après l'action du président Macron à Bouaké, une partie du marché part en fumée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Courage aux commerçants et merci au forces de l ordres et pompiers....bon vous voyez koacinaute on a des plaisantins sur Koaci qui disait que bouake à pas besoin d un marché moderne... Hein quand ouattara a une idée c est parce que il a évalué les besoins pour la régions bref on avances
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Et j ajoute pour les ignorants aigris sans programme sans idées que diviser les ivoiriens pour gagner une élection eh bien pour un président qui a rien rien fait y a des pompiers et des forces de l'ordre eh oui les gars le pays est géré et c est pas grâce à mangouat Jacques loool...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Cest un signe. Les gars nen veulent plus. Ni de Wattra, ni de ses action aux poudre de perlimpimpim
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Dommage... Quel dommage ! Mais on va se relever et avancer...
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@peace anitche chemin on défend la rci y a des pompiers c est dit dans l article des forces de l ordres le pays est gérer on est callé et les pauvre population de bouake y a un mâche moderne qui arrive restez calme..y aura plus de pompiers et de forces de l ordres on va faire un marché choco sans contrôle restez calme sûrement
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Des moutons,on vous le répète toujours mais vous traitez les gens de xénophobe,bande de cons!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la victoire du RHDP dès le premier tour ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Annonce qu'il parlera "sous peu" la semaine dernière et silence, cert...
 
3199
Oui
73%  
 
1028
Non
24%  
 
129
Sans avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement