Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Pr. Méké Méité, de la chaire UNESCO: « La paix est possible, c'est une question de volonté »
 

Côte d'Ivoire: Pr. Méké Méité, de la chaire UNESCO: « La paix est possible, c'est une question de volonté »

 
 
 
 1940 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 janvier 2020 - 14:54

Pr Méké


« Nous avons l’ambition de promouvoir nos atouts pour donner plus de visibilité à nos actions en vue d’ériger la Chaire Unesco pour la culture de la paix en centre d’excellence régionale ».


C’est la promesse qu’a faite le titulaire de la chaire Unesco de l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, professeur Méké Méité, récemment, à l’amphi du District d’Abidjan de l’université de Cocody lors de la journée porte ouverte de son institution.


Il est par ailleurs convaincu que la paix est possible. Mais c’est une question de volonté, estime-t-il.  

Selon le professeur Méké Méité, la chaire Unesco s’est approprié le concept de la culture de la paix à savoir « La Paix par l’action ». 


« La graine est semée. J’invite chacun de nous à l’arroser, à l’entretenir afin qu’elle porte les fruits escomptés. Oui, la paix est possible ! C’est une question de volonté. Dans l’esprit de chacun, la paix ne doit plus être un simple mot. Mais bien un comportement comme l’a souhaité le père-fondateur, le président Félix Houphouët-Boigny », a-t-il argumenté.


 Mieux, le professeur Méké Méité pense que les 16 “Ambassadeurs de la Paix” distingués doivent contribuer véritablement à la promotion de la paix en Côte d’Ivoire. C’est à juste titre qu’il les envoie en mission sur le territoire national.


 « Nous émettons le vœu que la distinction des ambassadeurs de la paix se perpétue d’année en année. Nous pensons à juste titre, que ce sera une contribution majeure de la chaire Unesco pour la culture de la paix », a-t-il affirmé.


 

En outre, la chaire Unesco pour renforcer sa mission a un menu alléchant pour 2020. Il s’agit, entre autres, d’une table ronde sur les sociétés méconnues des alliances inter ethniques, un colloque international sur Kurukan et la culture de la paix au Niger en octobre 2020.


L’institution a, en outre, pris plusieurs initiatives depuis sa création que sont la mission de médiation dans le conflit inter communautaire qui a opposé les Baoulé aux Malinké dans la localité de Béoumi (28 au 30 juin 2019), le symposium sur la Culture de la Paix à Abidjan (28 au 30 novembre 2018), des ateliers sur le thème “femmes, démocratie et bonne gouvernance” (10 au 11 mai 2002).


« La Distinction des Ambassadeurs de la Culture de la Paix », était le thème de ces journées portes ouvertes dont l’objectif est d’œuvrer à assurer la visibilité et la vulgarisation des missions et actions de la chaire Unesco pour la culture de la paix.  


La chaire Unesco pour la culture de la paix est une volonté née entre deux personnalités majeures. Il s’agit de l’ex-directeur général de l’Unesco, Frédérico Major, et le président Houphouët-Boigny.


C’est en décembre 1997 que l’Unesco a établi cette structure pour poursuivre les objectifs d’instauration de la paix dans la région ouest-africaine. Elle est perçue comme une réponse, à la prévention, la gestion et la résolution des conflits aussi bien sur le plan national qu’international.


 

 L’institution se propose, en plus de l’existant, d’organiser une formation dans l’intelligence artificielle, le patrimoine, etc.


Le professeur Méké Méité a succédé au professeur Dago Lézou Gérard en janvier 2019. Il est expert en matière de culture de la paix et de résolution des conflits intercommunautaires.


Il est enseignant chercheur et professeur titulaire des universités du Cames, membre fondateur du Groupe de recherche en analyses et théories littéraires (Grathel).


Il est enseignant-chercheur au département de lettres modernes à l’UFR langues, littératures et civilisations de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Le professeur Méké Méité est également le fondateur de l’Ong Sanagouya qui veut dire, en malinké, de façon littérale « cousinage à plaisanterie », faut-il le rappeler.


Donatien kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo et Blé Goudé vont-ils faire les yeux doux à Ouattara juste pour leur retour au Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Avant son départ, Alassane Outtara doit-il accepter de discuter avec...
 
2120
Oui
58%  
 
1428
Non
39%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement