Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abobo, les conditions réunies pour la propagation du COVID-19 à l'Hôpital général Abobo Sud, les malades entassés sur les bancs dans l'espoir d'être reçus
 

Côte d'Ivoire : Abobo, les conditions réunies pour la propagation du COVID-19 à l'Hôpital général Abobo Sud, les malades entassés sur les bancs dans l'espoir d'être reçus

 
 
 
 5501 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 avril 2020 - 16:15

l'hôpital général Abobo Sud (ph KOIACI)



Depuis quelques jours des mesures ont été prises par les autorités ivoiriennes en vue de freiner la propagation du COVID-19 qui a déjà causé la mort à plusieurs personnes dans le pays.


Parmi ces mesures, ils figurent, le lavage régulier des mains, éviter de se serrer la main. Il est également recommandé aux populations de garder une distance d’un mètre.


Cette recommandation n'est malheureusement respectée dans certains établissements publics, comme c'est le cas à l'hôpital général Abobo Sud, situé non loin du grand marché de la commune.


C’est le constat amer que KOACI a fait ce jour à l'occasion d'une visite dans ce centre hospitalier. La mesure de distanciation n'est pas du tout respectée.


 

Dans les services où nous sommes passés, les malades sont entassés sur les bancs en attente d'être reçus. Au service radio et échographie par exemple, les malades étaient collés les uns les autres.


La plupart de ces malades portaient heureusement des masques, qui sont fabriqués dans des ateliers de quartier avec du matériel qui n'est pas approprié.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


La situation de rapprochement des malades a attiré l'attention du vigile qui est venu conseiller ces patients en majorité de sexe féminin de décaler un tout petit peu.


En dépit de l'intervention de ce vigile, la situation était toujours la même, le mètre de distance n'était pas respecté, mais les patients n'étaient « trop collés ».


Comme constaté sur place cette situation n’est pas spécifique au service échographie et radio, les malades en attente de rencontrer un médecin au service chirurgie étaient soumis à la même « épreuve », entassés sur les bancs.


 

Par ailleurs à l'entrée de cet établissement sanitaire, un autre spectacle s’offre à tout nouveau visiteur.

Aujourd'hui, il y’avait rupture de savon liquide et de gel hydro alcoolique pour le lavage des mains.


À cela les vigiles exigeaient, le masque avant tout accès. Pour se le procurer, il fallait avoir recours aux vendeuses ambulantes massées pour la circonstance devant l'hôpital qui les vend à 250 FCFA dans des conditions sanitaires qui restent à désirer. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Santé
 
Côte d'Ivoire : 169 nouveaux cas de Coronavirus, 20 nouveaux guéris et...
 
 
Côte d'Ivoire : 169 nouveaux cas de Coronavirus, 20 nouveaux guéris et 1 nouveau décès, un patient de 68 ans
Santé
 
Côte d'Ivoire : Le Coronavirus s'invite de plus en plus à Bouaké, 3 no...
 
 
Côte d'Ivoire : Le Coronavirus s'invite de plus en plus à Bouaké, 3 nouveaux cas positifs enregistrés
Côte d'Ivoire : 73 nouveaux cas de Coronavirus, 34 nouveaux guéris et pas de nouveau décès
Santé
Côte d'Ivoire : 73 nouveaux cas de Coronavirus, 34 nouveaux guéri...
Côte d'Ivoire il y a 3 jours
 
Burkina Faso : 10 morts dont 5 gendarmes dans une attaque d'un convoi humanitaire
Santé
Burkina Faso : 10 morts dont 5 gendarmes dans une attaque d'un co...
Burkina Faso il y a 5 jours
 
Côte d'Ivoire : 34 nouveaux cas de Coronavirus, 50 nouveaux guéris et pas de nouveau décès
Santé
Côte d'Ivoire : 34 nouveaux cas de Coronavirus, 50 nouveaux guéri...
Côte d'Ivoire il y a 5 jours
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abobo, les conditions réunies pour la propagation du COVID-19 à l'Hôpital général Abobo Sud, les malades entassés sur les bancs dans l'espoir d'être reçus
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
A VRAI DIRE
Discipline et concentration les dames. le serpent n'est pas mort.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ouiiiiiiiiiiiiiiii, the snake is alive and well! VIGILANCE... VIGILANCE... VIGILANCE...
 
 il y a 1 mois
Peace101
VIGILANCE... VIGILANCE... VIGILANCE...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
YAIRAILON
CETTE SITUATION EST VALABLE DANS TOUS LES LIEUX PUBLICS:MARCHÉS, GARES,TERRAINS DE JEUX DE LA JEUNESSE DANS LES QUARTIERS,LES BISTROS CLANDESTINS...ON EST VRAIMENT EXPOSÉ.ON NE PEUT PAS METTRE UN POLICIER DERRIÈRE CHAQUE PORTE.LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA RAISON QUI NOUS PERMETTRONT D'ÊTRE PLUS EFFICACES.LA DISCIPLINE, LA DISCIPLINE RIEN QUE LA DISCIPLINE.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Quand ces "blakros" voient l'échec sanitaire du bosse bosseurs d'après un aliéné mentale pisseur au lit, rempli de 101 puces de chien ils sont sans mots. Il a fallu cette crise pour constater que notre système sanitaire est véritable mouroir sous Dramane, le vendeur d'illusion qui y a pourtant injecté des milliers de milliards. Des milliers de milliards fictifs. Comme on le dit en "Zouglou", on sera se voir.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Que quelques questions!!!. La construction d'un centre de dépistage à abobo n'aurait pas été mieux???. A quoi obéit la construction d'un centre à Anyama ???. Est-ce parce que Hamed a dit pas de centre dans sa commune ???
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Kougnon, pourquoi cette question ?
 
 il y a 1 mois
Gougnon
Tout simplement parce que l'hôpital général Abobo Sud comme l'indique le reportage est en surcharge et les conditions de distanciation sociale ne sont respecté. Un centre aurait permis la décongestion de cet l'hôpital. Et pour finir Abobo est à l'image de Yop, peuplé que Anyama tout simplement. A VRAI DIRE, je te réponds pour te montrer que face à cette pandémie, nous devons être unis. Si le gvt fait des choses qui vont dans le sens de sauver des vies, j'applaudirais, dans le cas contraire, comme c'est le cas ici, soit je poserais des questions soit je ferais des contres-propositions. Le coranavirus ne connait pas de FPI, PDCI, ou RHPD, donc c'est l'union sacré qui vaille et comme on dit aux USA "united we stand".
 
 il y a 1 mois
A VRAI DIRE
Est-ce que tu sais que y'a un centre qui sera construit au complexe sportif d'ABOBO
 
 il y a 1 mois
Gougnon
A VRAI DIRE, sais tu lire ???. Si oui ta question n'a pas lieu d'être. Le centre dont tu parles est ce de cela que je demande la construction à Abobo ??. Ou bien tu ne sais plus faire la différence ou ne ne connait pas l'objectif des centres en construction et à construire ???. Faites nous avancé, vraiment !!!!.
 
 il y a 1 mois
Maximilian
Système de santé défaillant, salubrité défaillant, hôpitaux publiques inexistants parce que privatisés, leader défaillants et incompétents. Et le bouc émmissaire pour tous ces manquements ? Bien sûr c'est la population qui n'est pas disciplinée. Ô kpô. Depuis quand la discipline est de mise dans ce pays ? Ne dit-on pas que le poisson pourri par la tête ? Adage valable ici.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement