Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : COVID-19, fermetures de magasins, les commerçants sollicitent une aide matérielle et financière de l'Etat pour les acteurs éprouvés par la crise sanitaire
 

Côte d'Ivoire : COVID-19, fermetures de magasins, les commerçants sollicitent une aide matérielle et financière de l'Etat pour les acteurs éprouvés par la crise sanitaire

 
 
 
 4270 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 10 avril 2020 - 16:03

Sanogo Karim, Directeur général de la Fédération Nationale des Acteurs du Commerce de Côte d’Ivoire, (FEBACCI) a affirmé ce jour au cours d'une rencontre avec la presse que la gestion de la pandémie du COVID-19 impacte doublement «son secteur. »


Premièrement, il soutient que cette situation a occasionné la fermeture des commerces non liées à l'alimentation, aux médicaments et aux transports des marchandises. En chômage technique durant cette période, Sanogo Karim s'interroge sur qu'elle forme une assistance sera apportée aux commerçants «cas sociaux. »


En plus des cas sociaux, le DG de la FENACCI a mentionné que certains commerçants ont des marchandises dont les dates de péremption arrivent à échéance.


«Comment se fera, le renouvellement des stocks ? Quand viendra le moment de payer les différents impôts (l'État ne les a pas annulés, mais a reporté l'échéance du paiement après la crise) comment feront ils ?, » ce sont autant de questions que la FENACCI se pose en attendant la fin de la pandémie du Coronavirus.


Il a évoqué en seconde position, le cas de l'ouverture des commerces liés à l'alimentation. Sanogo Karim estime que ces commerçants se retrouvent en contact permanent avec les consommateurs et les clients maximalisant ainsi le risque de contamination.


 

«Leur santé est ainsi mise en péril, surtout en l'absence de masques, gels hydro alcooliques et gants en nombre suffisant et de qualité. Ce qui rend difficile le respect des mesures barrières. Il n’est un secret pour personne aujourd'hui, que vue la forte demande, c'est le système D (masques non homologués par exemple) qui prévaut dans nos marchés, » a expliqué, le DG.


La FENACCI adresse ses vives félicitations à tous ces braves commerçants qui sont mobilisés quotidiennement à éviter à la Côte d'Ivoire, une crise alimentaire.  


Cependant, pour garantir une meilleure maîtrise de la gestion de cette crise sanitaire dans le secteur du commerce et permettre, une reprise rapide des activités après la pandémie du COVID-19, la FENACCI souhaite une aide matérielle et financière d’urgence de l'État, en soutien sanitaire pour doter tous les commerçants impactés en équipements de protection individuelle sur toute l’étendue du territoire national d'une part et entreprendre une vaste campagne de sensibilisation et de formation des acteurs du commerce sur la pandémie et le respect des mesures barrières, d'autre part.


Elle sollicite la bonne compréhension du gouvernement afin que les fonds d'appui alimentent directement les acteurs du commerce éprouvés par cette crise en passant par le ministère du Commerce.


Par ailleurs, la FENACCI plaide pour que le projet CARTE PROFESSIONNELLE DE COMMERÇANTS, reçoive une contribution spéciale du fonds d'appui pour le soutenir dans son action de grande structuration du secteur qui est rudement impacté par la pandémie.


 

Il faut noter qu'en plus de la prise d’un train de mesures fiscales et sociales, le Gouvernement Ivoirien a mis en place un fonds d’aide de 250 milliards de francs CFA pour le secteur privé et de 100 milliards de francs CFA pour le secteur informel. 


Selon les statistiques de la FENACCI, les commerçants sont à 30% dans le secteur privé et à 70% dans le secteur informel.  


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Côte d'Ivoire : Électricité, l'Etat revoit à la baisse la Convention...
 
 
Côte d'Ivoire : Électricité,  l'Etat revoit à la baisse la Convention de concession du service public national de production, de distribution, d'exportation
Economie
 
La Côte d'Ivoire, premier pays africain au sous-sol pauvre à dépasser...
 
 
La Côte d'Ivoire, premier pays africain au sous-sol pauvre à dépasser en richesse un pays d'Amérique hispanique
Côte d'Ivoire : Grève à Ecobank, la Direction générale « décide de continuer à conserver les avantages du personnel directement liés aux charges familiales »
Economie
Côte d'Ivoire : Grève à Ecobank, la Direction générale « décide d...
Côte d'Ivoire il y a 2 jours
 
Côte d'Ivoire : Direction qui serre la vis, grève chez Ecobank
Economie
Côte d'Ivoire : Direction qui serre la vis, grève chez Ecobank
Côte d'Ivoire il y a 2 jours
 
Côte d'Ivoire :    Marahoué, 15 entreprises de transports bénéficient de véhicules neufs dans le cadre du renouvellement du parc automobile
Economie
Côte d'Ivoire : Marahoué, 15 entreprises de transports bénéfic...
Côte d'Ivoire il y a 2 jours
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : COVID-19, fermetures de magasins, les commerçants sollicitent une aide matérielle et financière de l'Etat pour les acteurs éprouvés par la crise sanitaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
perso j'y comprends plus rien dans leurs milliards, tous les jours y'a des déclarations des uns et des autres avec des montants, chacun y va de son annonce en milliard, on y comprend plus rien, flou total, peut être volontaire....
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pour autant que je sache, le pactole des 1700 milliards est exactement la manne qui doit servir à aider nos agents économiques y compris ces commerçants. C'est maintenant à la primature de situer tout le monde concrètement sur cela. Par ailleurs, J'invite le gouvernement à contempler aussi la BAD qui a ouvert une facilité de milliards de dollars pour aider les pays...
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Maximilian
Khin guin guin guin ! Le film commence. Quelle aide financière ? Vous êtes fous ou quoi ? L'état n'a pas d'argent. Vous allez tous faire faillite bientôt et saha paalé kêképar.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
1700 milliards virtuel. Ya rien. Du vent. Fla fla. Farine. Poudre. En fait le gouvernement a juste annoncé un plan dont le financement dépend de macron. On a exprimé nos doléances a notre maître qui va voir dans les caisses et nous prêter un peu de notre argent qu il garde. Mais la France est aussi dans le besoin. Comparaison avec les pays anglophones qui ont leur propre monnaie. Les planches a billets tournent à fond. Il n ont pas besoin de quémander. Le Ghana vient de s offrir 200 ambulances. Depuis l annonce du plan conçu a assinie on en voit même pas un début d exécution. Ou est djakoumani ??
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Prove me wrong guy or go your way. Your senseless remarks ou rudeness wont change anything. It is all about facts. Please come down among us
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Mèmes fermées, il y a beaucoup de structures privées qui peuvent facilement payer les salaires de leurs employés pendant 2 á 3 mois.....Leurs patrons gaspillent tout temps les fonds de la structure et certains memes passent leur weekend á Paris mais lorsqu'il y a une crise, ils crient " A la FAILLITE "
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
L'argent est la mais j'invite l'état a bien faire attention on se connaît dans ce pays , ceux qui devront toucher seront abusé et d'autres vont venir créer des structure blakoros, j'invite l'état a faire clair très clair , pour le moment rien a dire , vous avez trouvez la parade pour la cie et la sodeci la on rentre dans le dure comment aider l'informel sans être victime d'abus mais c'est aussi pour ca que vous êtes la donc courage creusez vous la tête , comme vous l'avez fait pour la sodeci et cie y'a même des blakoro qui ont eu leur crédit mais tellement aigris ils disent non dja ils ont eu tu apprends ailleurs ah l'africain aigris !!!!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement