Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Dans un village Attié, pour échapper à la sentence de sa confrérie de « sorciers »,  il se fait passer pour un fou?
 

Côte d'Ivoire : Dans un village Attié, pour échapper à la sentence de sa confrérie de « sorciers », il se fait passer pour un fou?

 
 
 
 20285 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 11 avril 2020 - 17:22

Yves Abbé, le fou du village d'Abbébroukoi sous son arbre (Ph KOACI)


La pratique de la sorcellerie, est l'une des réalités de l'Afrique. Au sein des confréries, l'une des particularités, c'est de livrer son parent en sacrifice.


Cette pratique de "tontine" des sorciers est souvent, selon des témoignages recueillis à la base des discordes au sein des confréries de sorciers.


Dans le village d'Abbébroukoi, à quelques encablures d'Abobo N'Dotré, ce témoigne de ce celui dont les parents estiment qu'il stimule une folie pour échapper à la sentence de sa confrérie de sorciers dépasse l'entendement.

Yves Abbé, homme de plus d'une quarantaine est bien connu dans le village d'Abbébroukoi.


L'homme, sous son arbre dans ce village Attié se démarque par son témoignage particulier.


 

C'est l'un de ses parents qui va livrer à KOACI le témoignage de ce fou particulier du village.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


"Il n'est pas fou hein, c'est pour échapper à la sentence de sa confrérie de sorciers qu'il se fait passer pour fou sinon il ne l'est pas du tout", va lâcher cette femme du village membre de la famille d'Yves Abbé.

Cette affirmation, avec un sérieux déconcertant de cette dame va nous pousser à en savoir davantage sur du "faux fou" du village.


"Dans leur confrérie chacun a livré ses parents, arrivé à son tour où il devait livrer l'un de ses parents, il a refusé. Et comme dans ce cas de figure, il devait être la proie de sa confrérie il se fait passer pour un fou pour échapper à la sentence de sa confrérie", explique cette dame qui, on ne sait pas quel procédé elle raconte l'histoire avec certitude.


L'histoire d'Yves Abbé, dans ce petit village Attié est bien connue de la quasi-totalité des villageois si bien que ce dernier, qui depuis a trouvé refuge sous un arbre vit en véritable paria.


 

À tors où la raison, ce qui qui se dit sur ce "faux" ou "vrai" fou restera, bien au-delà des témoignages, une équation avec des inconnues.


Jean Chrésus 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Dans un village Attié, pour échapper à la sentence de sa confrérie de « sorciers », il se fait passer pour un fou?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
SEUL un Docteur psychiatre pourra résoudre l'équation de sa folie. Il faudra qu'il désigne dans sa folie, ses amis sorciers pour qu'ils soient punis par la loi.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Donc sorcier mange pas fou. C'est bien noté.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
bien surrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr , tu le sais toi meme.
 
 il y a 9 mois
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement